Mustafa Mughniyeh jr était la cible du tir de missile contre un fourgon, à la frontière libanaise

 

À la suite d’informations selon lesquelles des avions israéliens auraient tiré sur une fourgonnette à la frontière syro-libanaise, Al-Arabiya a indiqué que la cible était le fils d’un haut responsable du Hezbollah qui a été éliminé le 12 févirer 2008

Posté le:  Mis à jour le: 

De nouveaux détails sur l’incident de la fusillade de mercredi à la frontière syro-libanaise :
“La cible que cherchait à éliminer Israël, hier à  Jdeidat Yabous, était le fils d’Imad Moughniyeh, Mustafa”, rapporte ce matin le réseau Al-Arabiya. Un avion israélien aurait tiré un missile qui aurait raté la jeep Grand Cherokee dans laquelle Mustafa Moughniyeh circulait, ce qui lui a permis d’échapper à un autre missile qui a été lancé environ une demi-minute plus tard.
Véhicule attaqué par un drone sur la route de Damas Beyrouth // depuis la page Telegram Global Telegram
On rapporte que les autres passagers du véhicule ont également pu survivre, en même temps que le fils Mughniyeh, un des chefs du Hezbollah, dont le père a longtemps été le cerveau de l’organisation terroriste libanaise et le meilleur élément de la branche Al Quds, en tant qu’officier des gardiens de la révolution iraniens -.
Imad Karimi Mustafa Mughniyeh est en contact étroit avec les gardiens de la révolution iranienne et la Force Qods en particulier, parce qu’il est commandant de l’ unité 112 du Hezbollah, chargée de transporter des armes avancées depuis l’Iran et la Syrie, et ensuite, de les acheminer de Syrie aux forces du Hezbollah au Liban.
selon un autre rapport publié sur al-Quds al-Arabi, un drone israélien a frappé une jeep du Hezbollah qui  transportait quatre jeunes hommes en Syrie. Les missiles ont tiré sur un commandant militaire du Hezbollah connu sous le nom de Hajj Amad.
Al-Quds al-Arabi a déclaré que Hajj Amad avait précédemment participé à la direction de la campagne aux côtés de l’armée Assad contre les rebelles syriens ces derniers temps dans les montagnes d’al-Qalamoun, à la frontière entre le Liban et la Syrie. Une source proche du Hezbollah a déclaré à l’AFP qu’aucun mort n’avait dû être évacué lors de l’attaque. La source a ajouté qu’après le départ de ses passagers, le véhicule a été bombardé directement par le deuxième missile. La source a également déclaré qu’il n’y avait eu aucune victime lors de l’incident.
Le ministère libanais des Affaires étrangères a déclaré en réponse à cet incident: “Nous condamnons l’attaque israélienne contre un véhicule libanais à  Jdeidat Yabous (Jabydade Jabus), une ville syrienne près de la frontière avec notre pays”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.