Lettre ouverte à Frédéric Métézeau à propos du mont des Oliviers

par InfoEquitable

Le correspondant de France Inter à Jérusalem accuse les Israéliens de préparer un plan maléfique sur ce haut lieu de l’histoire biblique. Notre réponse.

Monsieur le correspondant de France Inter en Israël,
Nous avons écouté et lu attentivement votre reportage intitulé « Quand Israël veut coloniser le mont des oliviers » diffusé le 12 juillet 2022 sur l’antenne de France Inter.
Qu’il nous soit permis de vous dire franchement qu’il nous a semblé partisan et nous allons essayer de vous expliquer pourquoi.
Dans une veine un rien complotiste, vous tentez de persuader vos auditeurs que l’intégrité du mont des Oliviers à Jérusalem serait menacée par un « projet de classement » du lieu envisagé par l’autorité israélienne des Parcs nationaux.
A l’appui de cette thèse, vous citez notamment le militant d’une association anti-israélienne qui explique : « Cela fait partie d’un plan systématique d’encerclement de la vieille ville par des colonies et par des colons aux motivations bibliques ».
Vous donnez aussi la parole – longuement – à un Palestinien chrétien propriétaire d’un verger sur le mont des Oliviers, « inquiet » pour l’intégrité du lieu :
« J’habite dans un lieu très saint car à l’arrière de ma maison, c’est l’endroit où Jésus a dit aux Disciples comment prier notre Seigneur. C’est là qu’il leur a enseigné le Notre Père ».
Ces deux interviews sont un parfait exemple (mais pas le seul) du caractère déséquilibré et biaisé du reportage.
On a du mal à comprendre en vertu de quel principe les « motivations bibliques » de ceux que vous appelez les colons délégitimeraient leur présence sur le mont des Oliviers et démontreraient la nature malveillante de leur « plan d’encerclement », alors que les références évangéliques et christiques invoquées par le propriétaire palestinien seraient pertinentes pour récuser tout droit aux Juifs sur cette terre.
Bien sûr, tout cela n’est pas formulé explicitement, mais cela découle des interviews qui constituent la charpente du reportage.
A cet égard, est-il permis de souligner à quel point vous omettez toute référence juive au mont des Oliviers en le présentant comme un lieu exclusivement chrétien ?
Vous faites ainsi intervenir le patriarche latin Mgr Pierbattista Pizzaballa, représentant de l’Eglise catholique romaine à Jérusalem, qui rappelle « l’importance du mont des oliviers dans la tradition chrétienne ».
Vous vous faites l’écho de « plusieurs églises chrétiennes de Terre Sainte » et de leur « préoccupation la plus grave et leur objection sans appel au plan présenté par l’autorité israélienne des parcs nationaux ».
Savez-vous que le mont des Oliviers est d’abord mentionné dans la bible juive avant d’être évoqué dans les textes chrétiens que vous citez à l’envi ?
Le prophète juif Zacharie y a situé le lieu d’une de ses principales prophéties messianiques.
Les Juifs s’y font enterrer depuis plus de trois mille ans. C’est tout simplement le plus grand cimetière juif du monde. Les sépultures les plus anciennes et connues sont celles des prophètes Zacharie, Haggaï et Malachie.
Nahamanide, l’un des plus grands maîtres de la tradition juive (XIIe siècle) et le Bartenura (XVe siècle) y sont également enterrés.
Dès le premier siècle de notre ère, l’historien judéo-romain Flavius Joseph signale le mont des Oliviers comme l’un des centres de la vie juive.
Pourquoi cette impasse sur le caractère juif du lieu ? Pourquoi ce déséquilibre qui ressemble fort à une manifestation d’ostracisme à peine dissimulée ?
Les quatre interlocuteurs interviewés dans votre reportage sont TOUS à charge CONTRE Israël.
Pourquoi ce manque d’objectivité qui va à l’encontre des principes les plus élémentaires du journalisme et des obligations du service public de l’audiovisuel qui vous a envoyé couvrir l’actualité en Israël ?
Pour justifier ce déséquilibre, vous précisez dans votre reportage que les autorités israéliennes et les organisations juives mises en cause « n’ont pas souhaité répondre à vos questions ».
N’avez-vous trouvé personne d’autre capable de défendre le point de vue des Israéliens ?
Pas un universitaire, pas un rabbin, pas un responsable associatif ?
On a quand même un peu de mal à vous croire. Il semble que vous ayez moins de difficulté à trouver des interlocuteurs palestiniens.
Ou alors ceci explique peut-être cela ?
Ce n’est pas la première fois que vous réalisez des reportages tendancieux accablant les Israéliens et présentant les activistes palestiniens comme des saintes-nitouches.
Pour mémoire, en décembre 2020, nous avions déjà relevé ce reportage dans lequel vous interviewiez de manière fort complaisante un militant palestinien proche du groupe terroriste FPLP.
Les déséquilibres qui caractérisent une partie de votre travail auraient-ils incité les responsables israéliens sollicités à ne pas prendre part à vos reportages trop orientés contre Israël ?
Pour rester dans les références évangéliques que vous affectionnez, la plupart des Juifs en Israël (comme ailleurs) n’ont pas coutume de tendre la joue gauche quand on les a déjà souffletés sur la joue droite.
Ah si, vous avez quand même trouvé un Juif à interviewer… Pour mieux accabler Israël ! Pour tenter d’accréditer votre théorie du complot juif sur Jérusalem, vous rapportez largement les propos d’un activiste israélien du mouvement « anti-colonisation » Terrestrial Jerusalem.
Ce groupuscule d’extrême-gauche se caractérise par ses prises de positions systématiquement anti-israéliennes ainsi qu’il est rappelé sur le site NGO Monitor.
Cette organisation qui n’a de « non gouvernementale » que le nom puisqu’elle est financée par divers gouvernements européens dont la France qui lui versent chaque année des centaines de milliers d’euros (mais vous ne le dites pas non plus à vos auditeurs).
Il y aurait encore beaucoup à dire sur les non-dits, les insinuations et les accusations sans fondement émaillant votre reportage.
Mais nous en resterons là, pour aujourd’hui.
Comme nous sommes en faveur du dialogue contradictoire, nous ne manquerions pas de publier votre réponse et vos observations dans le cas où vous souhaiteriez nous les adresser.

L’Equipe d’InfoEquitable

4 Commentaires

  1. Etonnant et contradictoire que tous les fans de la décolonisation ne supportent pas celle d’Israël colonisé sans interruption déjà au temps de Jésus et depuis cette époque jusqu’en 1948 et très singulièrement réclamée sans interruption aussi depuis l’an 70 et l’an 135 par les juifs exilés qui chaque année pendant près de deux millénaires, d’où qu’ils fussent, appelaient de leurs voeux leur retour dans leur terre ancestrale, be shana a baa…

  2. « nous ne manquerions pas de publier votre réponse et vos observations dans le cas où vous souhaiteriez nous les adresser. »
    Ne rêvons pas. Ce triste sire va faire comme avec Dreuz : plein de courage, il va vous bloquer sur internet?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.