Marche du Retour : « Nous avons perdu la bataille de l’opinion »

4
948

Ahmad Abou Routema, porte-parole de la Marche du retour de Gaza, appelle au retrait : « Nous avons perdu la bataille de l’opinion » et devons innover

 

Voir les extraits vidéo sur MEMRI TV

Ahmad Abou Routema, porte-parole de la marche du retour, a déclaré : « Nous avons perdu la bataille de l’opinion publique sur la Marche du retour » et « un retrait tactique n’est pas une mauvaise chose ». S’exprimant lors d’un symposium organisé par le Hamas, intitulé « La cause palestinienne – Propositions à l’étude », Abou Routema a déclaré : « Les images de membres déchiquetés, de blessés, de sang et de martyrs sont très douloureuses et doivent nous conduire à réexaminer nos tactiques pour en inventer de nouvelles. » Son intervention a été diffusée par la chaîne Al-Jazira le 1er août 2018. Extraits :

Ahmad Abou Routema : [La Marche du retour] a été une tentative visant à créer un certain modèle. Malheureusement, nous avons perdu la bataille de l’opinion publique lors de la Marche du retour, dès lors qu’elle a été associée au sang et à la perte de membres [du corps]. C’est très effrayant. A travers l’initiative de la Marche du retour, lancée par les jeunes, nous avons tenté d’associer cette forme de lutte à des images de vie et de beauté. C’est la philosophie d’une lutte pacifique. Nous combattons en développant le sens de la beauté chez les Palestiniens, car notre lutte contre l’occupation est une bataille des images et de l’opinion publique. [Israël] essaie de nous présenter sous l’image de la mort et du terrorisme. Il s’agissait donc de modestes efforts, et nous nous sommes tous complétés mutuellement. Sans vouloir déprécier la Marche du retour, il est acceptable, de temps en temps, de procéder à un retrait tactique, si vous sentez que votre voie est devenue trop coûteuse. Notre mode de fonctionnement actuel, chaque vendredi, avec les nombreux martyrs et blessés, est très coûteux. Il n’y a donc rien de mal à un retrait tactique, qui préservera l’idée originale. Nous voulons sauver cette idée contre la mort. À celui qui a posé la question de la scène douloureuse créée par la Marche du retour, je suis tout à fait avec vous. Les images de membres déchiquetés, de blessés, de sang et de martyrs sont très douloureuses et doivent nous conduire à réexaminer toutes nos tactiques et à en inventer de nouvelles.

memri.org

NDLR : à noter qu’il y a au moins deux niveaux dans ce modèle de “la marche du retour” : celui de ses concepteurs originels dont Ahmed Abu Routema et celui des organisationnels, en tout premier lieu, le Hamas, qui décide de tout à Gaza et qui n’est pas prêt à renoncer à ce modèle qui comporte un volet visant à écorner l’image internationale d’Israël, à n’importe quel prix. 

4 COMMENTS

  1. « …. Nous combattons en développant le sens de la beauté chez les Palestiniens,…. »  ce sont vraiment des débiles profonds au hamas pour sortir des phrases pareilles!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.