Violences, atteintes aux biens, escroqueries… Les chiffres de la sécurité sous Macron en sept infographies.

Après l’échec économique – voir notre article Pourquoi Macron ne peut être réelu, – après son autre échec sur l’immigration – voir notre article Immigration les chiffres, l’autre échec de Macron, – voilà les chiffres sur la sécurité.

Certains nous invitent à nous écarter des extrêmes, en présupposant qu’ils mèneraient la France à la ruine, mais sans doute ne se rendent-ils pas compte que c’est déjà chose faite, et d’autre part il est facile d’insulter tous ses ennemis en les traitant d’extrêmes parce qu’ils recherchent la survie d’une certaine image de la France. La phrase toute faite et toute bête, les autres n’auraient pas fait mieux est une escroquerie intellectuelle, car dénuée de preuve factuelle.

Macron a augmenté la dette de près de 50%; une simple variation de 1% sur le taux des intérêts de la dette couterait un supplément de remboursement de 39 Milliards d’euros par an, soit le budget de la défense. L’inflation va immanquablement faire augmenter le loyer de l’argent. Quand Macron ne sera plus qu’un candidat comme les autres, il n’est pas certain qu’il conserve son avance, voire même qu’il soit au second tour. Il devra faire face à son bilan calamiteux : économique, sociale, politique et sanitaire. Ce qui est dramatique pour la France, alors qu’elle possède des hommes de grands talents, c’est que ces derniers ne veulent pas se voir trainés dans la fange des médias et des réseaux sociaux, et s’abstiennent d’être candidat.

Indicateur par indicateur, retrouvez l’évolution des chiffres sur la sécurité et la délinquance au cours du quinquennat d’Emmanuel Macron.

Les chiffres de la sécurité ont-ils été à la hausse ou à la baisse sous le quinquennat Macron ? Tout dépend de ce qui est observé : si les violences aux personnes ont augmenté, par exemple, les atteintes aux biens ont eu tendance à se réduire. En raison du contexte sanitaire et des confinements successifs, la lecture et l’interprétation des différents indicateurs de la délinquance* sont à manier avec prudence. Les données du service statistique ministériel de la sécurité intérieure (SSMSI) sur la base des plaintes enregistrées par la police et la gendarmerie permettent néanmoins de dégager les grandes tendances depuis le début du quinquennat.

Stable ou orienté à la baisse : cambriolages, vols, dégradations et homicides – Merci la covid.

C’est le cas des cambriolages de logements, des vols avec armes, des vols violents sans armes (un type de délinquance qui concerne surtout les jeunes), de tous les vols liés aux véhicules, des destructions et dégradations volontaires ou encore des homicides. Pour cette rubrique, 246 victimes ont été recensées lors du dernier trimestre 2021, contre 260 le trimestre précédent.

À la hausse : escroqueries, coups et blessures et violences sexuelles

Le nombre des escroqueries ne cesse d’augmenter depuis 2017, avec une forte progression (+11%) notée en 2019. Même tendance avec les coups et blessures volontaires, parmi lesquels une forte proportion de violences intrafamiliales relevées notamment à l’occasion du premier confinement.

Enfin la courbe des plaintes déposées pour violences sexuelles ne cesse de s’élever depuis 2017 et la tendance s’est encore accentuée en 2021 (+11% pour le dernier trimestre). Les analystes du SSMSI rappellent le contexte de libération de la parole et l’amélioration de l’accueil des victimes dans les services de police et de gendarmerie. Ils soulignent également qu’une partie de ces plaintes concernent des faits plus anciens. Ainsi, un tiers seulement des violences enregistrées en décembre 2021 ont été commises moins d’un mois auparavant.

* Ces données chiffrées sont extraites d’Interstats, le service statistique ministériel de la sécurité intérieure. Elles rendent compte des crimes et délits enregistrés par la police et la gendarmerie. Et ne recensent pas la totalité des infractions commises, notamment parce que toutes les victimes ne se font pas connaître. Hormis pour les homicides où il s’agit de données brutes retraitées, les autres chiffres intègrent la méthode de correction des variations saisonnières et des jours ouvrables.

JForum et le JDD

 

 

 

2 Commentaires

  1. Tout les délits ont augmenté en France depuis 40 ans , le laisser allé à empire depuis la prise pouvoir du gamin , il y est pour beaucoup, il faut de la fermeté à tout point de vue , renvoi des étrangers clandestins et délinquants, fermetures des sites religieux suspectés et politisé , ainsi que commerces frauduleux , écoles idéologie islamiste ferme , tout doit être contrôlé , les sanctions judiciaires pour tous renforcées etc…., il y a du boulot , la France et l’Europe doit changer de suite si on veut rester laïc indépendant et républicain ..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.