L’Iran a l’origine des 4 tirs sur le Golan, après une frappe en Syrie?

2
1026

Le Golan Nord et la bande de terre de Galilée ont essuyé des alertes, suite à des explosions peu avant 5 heures du matin, mardi 19 novembre. Tsahal a déclaré que 4 roquettes tirées en provenance de Syrie ont été interceptées par le système de défense antiaérienne Dôme de Fer. La Syrie a également signalé des explosions près de l’aéroport de Damas.

On a entendu les sirènes à Shear Yeshuv, Dan, Dafne, Kfar Szold et Shnir en Haute-Galilée et à Nimrod, à Masade, à Ain Kanya, à Majdel Shams et à Neve Ativ dans le nord du Golan, près de la frontière syrienne. Aucun missile ni roquette n’a directement touché le sol israélien, ni aucune victime israélienne n’a été immédiatement signaléé.

L’armée syrienne a fait état de fortes explosions dans la section militaire de l’aéroport international de Damas, causées par une frappe aérienne et l’activation de ses défenses anti-aériennes.

La semaine dernière, des missiles israéliens ont visé le domicile du chef du Jihad islamique palestinien Akram Al-Ajouri à Damas.

DEBKAfile rapporte qu’il est difficile de savoir laquelle des deux attaques mardi matin a été commise en premier. La déclaration syrienne affirme que les tirs de roquettes contre ses installations aériennes militaires provenaient des positions de Tsahal sur le Mont Hermon et qu’elles auraient soit-disant été interceptés par ses batteries de défense aérienne. D’autres sources signalent qu’Israël a frappé des cibles à la frontière syro-irakienne.

Nos sources militaires ajoutent : L’échange de tirs de roquettes entre la Syrie et Israël semble faire suite un exercice brutalement mobilisé au nord par le commandement israélien, qui a placé les forces israéliennes en alerte totale près de la frontière syrienne. Le Premier ministre, le ministre de la Défense et le chef de cabinet sont rendus immédiatement en conférence d’urgence. Ces deux événements sont passés inaperçus dans le flot continu de reportages sur la crise politique. Une partie du brouillard s’est dissipée tôt mardi, attestant que l’armée israélienne aurait frappé une cible iranienne non encore identifiée en Syrie, à la suite de laquelle l’Iran a tiré 4 roquettes de représailles sur le Golan. Pour la première fois, donc, l’Iran s’est conformé à sa menace répétée de réponse à chaque attaque israélienne contre ses installations.

Il reste maintenant à voir si Téhéran se contente d’une salve à 4 roquettes contre Israël et, également, si Tsahal s’abstiendrait de toute réponse, le cas échéant.

Golan alerted by explosions as Iron Dome intercepts 4 rockets from Syria. Blasts near Damascus airport

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.