LILLE: ARRESTATION D’UN ÉTUDIANT SOUPÇONNÉ DE PRÉPARER UN ATTENTAT CONTRE LE MÉTRO OU UN CENTRE COMMERCIAL

La DGSI et le Raid ont interpellé mardi dans la banlieue lilloise un jeune homme de 18 ans suspecté de préparer un acte terroriste. Il aurait cherché à se procurer des explosifs et des armes pour perpétrer un attentat dans le métro ou un centre commercial de la métropole.
Le jeune homme aurait été interpellé mardi par la DGSI et le Raid, suite à une enquête pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ».

©Thomas Samson/AFP
A+A

A 18 ans, le jeune homme aurait envisagé de commettre un attentat. Un étudiant lillois a été interpellé mardi 14 car suspecté d’avoir des projets terroristes, révèle ce mercredi 15 France 3 Hauts-de-France.

Le jeune homme à peine majeur aurait été interpellé à Wattignies, dans la banlieue de la capitale des Hauts-de-France, par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI, les renseignements intérieurs) épaulée par le Raid.

Cette interpellation a eu lieu suite à une enquête ouverte le 30 décembre dernier pour « association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste ». Le jeune homme serait suspecté d’avoir voulu se procurer des armes ou des explosifs afin de perpétrer une attaque dans le métro lillois ou dans un centre commercial de la métropole.

Toujours selon la chaîne publique locale, « des éléments probants » de ses intentions terroristes auraient été découverts dans son ordinateur. Ces informations n’avaient cependant pas été confirmés officiellement ce mercredi soir. On ignorait encore également quel était le degrés d’avancement de ce projet présumé, ou même si le jeune homme aurait été capable de le concrétiser. Citant une source proche du dossier, 20 Minutes affirme que la thèse de l’acte isolé serait privilégiée par les enquêteurs.

Le suspect serait un certain Ismaël Z. étudiant à Villeneuve d’Ascq où se situent les pôles de sciences et technologies et sciences humaines de l’université de Lille. Musulman pratiquant, il fréquenterait une mosquée de Lille-Sud, quartier défavorisé de la ville.

L’affaire a été confiée au parquet de Paris, compétent en ce qui concerne les affaires de terrorisme. Celui-ci a confirmé le placement du suspect en garde à vue. Dans le cadre d’une enquête sur des faits de terrorisme, celle-ci peut durer 96 heures, et exceptionnellement 144 heures en cas de « risque sérieux de l’imminence d’une action terroriste ». Elle devrait se poursuivre dans les locaux de la DGSI à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine).

Cette interpellation intervient quelques jours seulement après celle, vendredi 10 dans l’Hérault,  de quatre personnes soupçonnées d’être impliquée dans un projet d’attentat « imminent ». Depuis le mois de juillet 2016, ce serait une quinzaine d’attentats qui auraient été déjoués en France.

Mercredi 15 Février 2017 – 21:04

francesoir.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.