Liberman redistribue les cartes

0
833

Seconde campagne des élections israéliennes

Troisième semaine du 13-20 juin, 2019

 

 

Liberman redistribue les cartes

Manfred Gerstenfeld

Le principal événement de la troisième semaine électorale consiste, de la part du chef de file d’Israël Beitenu, Avigdor Liberman, en un grand écart à l’égard de sa précédente position : par le passé, il déclarait qu’il soutiendrait un gouvernement de droite.

La nouvelle posture de Liberman consiste à dire qu’il contraindrait à l’émergence d’une colation d’urgence entre le Likoud et le parti Bleu et Blanc. Cette nouvelle posture vise à exclure l’entrée des partis orthodoxes au gouvernement. Liberman souhaite aussi exclure le parti d’extrême-droite Otzma Yehudit. Liberman a aussi déclaré qu’après les élections d’avril, il avait recommandé au Président que le Likoud forme le gouvernement. Pourtant, cette fois, dans les élections à venir, il recommanderait le parti qui aura obtenu le plus de voix[1]

Bleu et Blanc a déclaré qu’il ne participerait à un gouvernement Netanyahu. Cela pourrait signifier que si la droite  ne peut pas former un gouvernement sans le soutien d’Israël Beitenu, Netanyahu ne pourrait pas retrouver son poste de Premier Ministre[2].

Jusqu’à présent, les sondages indiquent que la droite ne pourra pas obtenir la majorité sans l’appui d’Israel Beitenu. Un sondage commandité par l’entreprise Ma’agar Mochot le 14 juin, démontrait que si Bleu et Blanc remplaçait son actuel dirigeant, l’ancien chef d’Etat-Major Benny Gantz par un autre ancien chef d’Etat-Major, Gaby Ashkenazi- n° 4 sur sa liste – il deviendrait le premier parti du pays.

Dans ce scénario, Bleu et Blanc obteindrait 35 sièges et le Likoud 33 sièges[3]. Dans ce cas, le bloc de la droite et des ultra-orthodoxes n’aurait que 54 sièges, le centre-gauche et les partis arabes obtiendraient 57 sièges et Israël Beitenu 8 sièges.

Le ministre de la Justice nouvellement désigné, Amir Ohana (Likud) a créé un scandale d’entrée de jeu. Le jour même où il a été adoubé, il a déclaré que toutes les décisions de la Cour Suprême ne méritaient pas qu’on y obéisse. Ainsi, Ohana souhaitait limiter l’autorité de la Cour sur certains dossiers, sans même qu’il y ait besoin d’une loi pour ce faire[4].

La chef de file de la Cour Suprême, Esther Hayut a réagi avec virulence : “On doit percevoir avec sévérité qu’un ministre de la Justice de l’Etat d’Israël, le jour même de son intronisation, nous relate sa remarque sans précédent légal et irresponsable, selon laquelle toutes les décisions de la Cour Suprême ne doivent pas être respectées[5]“. Netanyahu a même dû faiblement désapprouver Ohana sans le mentionner par son nom. Il a tweeté que les décisions de la Cour sont obligatoire pour tout le monde[6]“.

Ayelet Shaked, qui a précédé Ohana au poste de ministre de la Justice, a aussi critiqué celui-ci. Elle a remarqué qu’il est acceptable de critiquer la cour. Pourtant Ohana est allé trop loin. Shaked a déclaré : “Israël est une démocratie et non une anarchie. Cela signifie que le gouvernement israélien et ses citoyens doivent obéir aux règles de la Cour Suprême, même s’ils ne sont pas d’accord avec elles[7]“.

Lundi 17 juin, le Premier Ministre Netanyahu a nommé deux Députés de l’Union des Droites à des postes ministériels. Le député et Rabbin Rafi Peretz est devenu ministre de l’Education et le député Betzalel Smotrich a été désigné en tant que ministre des transports. Smotrich a aussi été assigné à la commission ministérielle pour les affaires de sécurité nationale. Ce comité prend des décisions en matière de sécurité et de diplomatie. Cela comprend les décisions opérationnelles au cours des périodes de guerre et de conflit[8].

Smotrich a dit que la seule façon de restaurer la sécurité dans le sud est de reconquérir la Bande de Gaza[9]. Le parti du Foyer Juif au sein des partis de l’Union des Droites (URWP) a voté pour maintenir la même liste électorale dirigée par le Député et Rabbin Rafi Peretz[10].

Le sondage du Ma’agar Mochot a aussi demandé au public de la droite religieuse qui devrait diriger la liste unifiée. 34% ont plaidé pour l’ancienne ministre de la Justice Shaked, qui n’est pas observante. Loin derrière elle, on trouve l’ancien ministre de l’éducation, Naftali Bennett et Rabbi Peretz. Shaked n’a pas encore confirmé qu’elle se présenterait aux prochaines élections, pas plus qu’elle n’a indiqué, si elle se présente, avec quel parti[11].

Le député travailliste Stav Shaffir a mis au défi les deux autres candidats pour la direction du parti, le député Amir Peretz et le député Itzik Shmuli, de débattre avec lui. Peretz a répondu en invitant Shaffir et Shmuli à un petit-déjeûner chez lui à Sderot. Il a tweeté : “Ménageons notre énergie pour mener le combat contre la droite”. Shaffir a réagi en disant que le déjeûner peut attendre, alors qu’une discussion approfondie sur les plans visant à réanimer le parti est urgente[12].

La convention du parti Meretz a voté pour maintenir les primaires de sa liste pour la Knesset, entre les 1000 membres de sa convention et ne pas les ouvrir à une élection effectuée par les 31.000 membres du parti. La motion visant à créer deux postes de présidents, un pour un Juif et l’autre pour un Arabe, a échoué. Les deux seuls candidats pour la position de leader sont l’actuelle présidente Tamar Zandberg et un ancien député Meretz, Nitzan Horowitz[13].

Les dirigeants des deux listes arabes se sont rencontrés dans le but de débattre de la possibilité de concourir une fois encore en formant un seul et même bloc[14].

Au cours de la semaine, la ministre-adjointe aux Affaires étrangères, Tzippi Hotovely (Likud) a délcaré que la loi israélienne devrait s’appliquer à la zone C de la Rive Occidentale. Le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, a dit que la communauté internationale devrait prendre des mesures immédiates pour chasser de son poste le Président de l’Autorité Palestinienne, Mahmoud Abbas, afin de faire progresser le processus diplomatique avec les Palestiniens.

Il a signalé une déclaration d’Abbas, disant que si l’Autorité ne disposait que d’un centime, il le donnerait aux familles de ceux qui se sont sacrifiés pour assassiner des Juifs, et ceux en prison pour avoir commis des actes de terreur contre des civils israéliens[15]

On a aussi constaté des évolutions qui ne sont pas directement reliées à la campagne électorale, qui peuvent pourtant avoir de l’influence sur elle. Une roquette a été tirée de Gaza le 13 juin. Le système Dôme de Fer n’est pas parvenu à l’intercepter et la roquette a frappé un building de Sderot[16].

La femme du premier ministre, Sara Netanyahu, est inculpée pour corruption. Dans le cadre d’un accord avec le procureur, elle a avoué un mauvais usage des financements de l’Etat. Cet aveu a débouché sur l’établissement d’un dossier criminel. La Cour lui a ordonné de payer une amende de 55.000 Shekels[17]. On ne sait pas précisément en quoi cet accord influencera ou pas les résultats des élections in de quelle façon.

Par Manfred Gerstenfeld

Le Dr. Manfred Gerstenfeld a présidé pendant 12 ans le Conseil d’Administration du Centre des Affaires Publiques de Jérusalem (2000-2012). Il a publié plus de 20 ouvrages. Plusieurs d’entre eux traitent d’anti-israélisme et d’antisémitisme.

Adaptation : Marc Brzustowski.

——-

[1] www.timesofisrael.com/liberman-well-force-govt-with-likud-blue-and-white-to-block-ultra-orthodox/

[2] www.jpost.com/Israel-Elections/Liberman-We-support-a-unity-govt-with-Likud-Blue-and-White-592616

[3] www.jpost.com/Israel-News/Poll-With-Ashkenazi-as-top-Blue-and-White-would-beat-Likud-592528

[4] www.jpost.com/Israel-News/Has-Ohanas-attack-on-the-High-Court-poisoned-the-well-analysis-592472

[5] www.timesofisrael.com/supreme-court-chief-accuses-new-justice-minister-of-leading-israel-to-anarchy/

[6] www.timesofisrael.com/netanyahu-in-rebuke-of-justice-minister-says-court-rulings-bind-everyone/

[7] www.jpost.com/Israel-News/Shaked-vows-to-be-justice-minister-in-next-government-592710

[8] www.jpost.com/Israel-News/What-can-URPs-interim-ministers-actually-do-Analysis-592966

[9] www.jpost.com/Israel-News/MK-Rabbi-Rafi-Peretz-appointed-education-minister-Smotrich-gets-transport-592821

[10] www.jpost.com/Israel-News/Bayit-Yehudi-keeps-Peretz-as-leader-same-electoral-list-593064

[11] www.jpost.com/Israel-News/Poll-With-Ashkenazi-as-top-Blue-and-White-would-beat-Likud-592528

[12] www.jpost.com/Israel-News/Shaffir-challenges-Peretz-Shmuli-to-debate-593037

[13] www.jpost.com/Israel-News/Frej-and-Raz-back-Zandberg-in-Meretz-leadership-race-592793

[14] www.timesofisrael.com/arab-majority-parties-meet-to-discuss-reestablishment-of-joint-list/

[15] www.jpost.com/Arab-Israeli-Conflict/Gilad-Erdan-Time-for-Abbas-to-go-592743

,

[16] www.israelhayom.com/2019/06/16/hamas-arrests-terrorist-operatives-who-fired-rocket-at-sderot-yeshiva/

[17] www.jpost.com/Israel-News/Court-convicts-Sara-Netanyahu-of-corruption-in-plea-deal-592661

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.