La député israélienne et ancienne ministre des Affaires étrangères Tzipi Livni pourrait bientôt être nommée à un poste de premier plan aux Nations Unies, rapporte dimanche le quotidien israélien Haaretz.

Durant le week-end, la numéro 2 de l’Union sioniste (coalition politique israélienne composée du Parti travailliste et du parti centriste Hatnuah) aurait reçu un appel téléphonique du nouveau chef de l’ONU, Antonio Guterres, l’invitant à devenir vice-secrétaire général de l’organisation.

Si Livni acceptait l’offre de Guterres, elle deviendrait la première Israélienne à occuper un tel poste. La nomination des sous-secrétaires généraux doit toutefois être approuvée par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Jewel Samad (AFP/File)

Jewel Samad (AFP/File)

Selon les sources d’Haaretz aux Nations Unies, l’offre proposée à Livni viserait à convaincre les États-Unis de lever leur opposition à la nomination de l’ancien Premier ministre palestinien Salam Fayyad au poste d’émissaire de l’ONU en Libye.

De son côté, le bureau de Livni a déclaré n’avoir reçu aucune offre officielle de la part de Guterres.

Celui-ci a côtoyé la numéro 2 de l’Union sioniste lorsqu’il était Premier ministre du Portugal, et que celle-ci était ministre des Affaires étrangères dans le gouvernement d’Ehud Olmert entre 2006 et 2009.

Il y a environ deux semaines, Livni s’est rendue à New York pour une journée, au cours de laquelle elle a rencontré le chef de l’ONU, et a évoqué avec lui la possibilité d’une nomination au poste de sous-secrétaire général, rapporte Haaretz.

i24

4 Commentaires

  1. Il ne faut evidemment pas accepter: les palestiniens avancent à pas feutrés jusqu’a creer une situation impossible pour Israel. cela s’apparente à de la corruption avec des termes diplomatiques

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.