Les start-ups israéliennes lèvent plus de 300 millions de $ en Mai

Dollars Photo: Shutterstock
      

 

Les entreprises des technologies israéliennes, qui ont mobilisé une somme record de 8, 3 milliards de $ en 2019, ont levé  plus de 4 milliards au cours des cinq premiers mois de 2020, malgré la crise du coronavirus.

Les start-ups israéliennes ont mobilisé 300 millions de $ en Mai, selon les relevés de presse diffusés par les entreprises  qui ont achevé leur cycle financier. Ces statistiques devraient être plus conséquentes, alors que certaines entreprises préfèrent rester discrètes et ne pas rendre publics les investissements qu’ils ont perçus.

A

Après avoir récolté une somme record de 8, 3 milliards en 2019, selon IVC-ZAG, qui avait amplement et aisément surpassé le précédent record de 6, 4 milliards levés en 2018 par les compagnies high-tech israéliennes et de 5, 24 milliards en 2017, 2020 avait commencé très fort avec 2, 74 milliards recueillis au premier trimestre et un peu plus d’1 milliard le mois dernier. Dans certains cas, les cycles financiers réalisés par les entreprises du high tech qui facilitent le télétravail, le soin et la cybersécurité, ont plutôt reçu une impulsion qu’été ralenties par la crise du Covid-19.

Mais la configuration de mai a été la somme la plus modique récoltée depuis août 2018 et même si la montée en capital des start-ups a été importante en mars et avril, cela peut être dû au fait que l’essentiel de cette levée de fond était terminée avant le début de la crise. Il est trop tôt pour dire s’il s’agit d’une nouvelle tendance, en particulier si une ou deux entreprises, terminant des cycles importants de financement, peuvent radicalement changer cette configuration.

Les cycles de financement de mai ont été dominés par de plus petites start-ups, sans vastes cycles financiers du tout. La compagnie de Cybersécurité Semperis a recueilli 40 millions de $, Aqua Security 30 millions de $, et l’entreprise API Marketplace RapidAPI a levé 25 millions de $.

Publié par Globes, Israel business news – en.globes.co.il – le 1er Juin, 2020

© Copyright of Globes Publisher Itonut (1983) Ltd. 2020

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

  1. Parmi les pistes citées par le Micron pour relancer l’économie française, il a prévu plus d’un milliard d’euros d’investissements dans des startups et la “French Tech” qui fait un tabac dans le monde, comme chacun le sait.
    Bruno Lemaire lui a emboité le pas en ajoutant qu’il était hors de question que la technologie française devienne la propriété de pays étrangers, et qu’elle restera en France.
    Comme d’habitude, ce gouvernement de bras cassés, dirigé par un expert en communication bidon qui ne sait pas encore ce qu’il faut faire pour sortir le pays de la faillite, semble ignorer que la France a un retard d’une trentaine d’années dans tous les secteurs de pointe, tandis qu’elle est à la traine dans tout ce qui touche l’intelligence artificiel et la cybersécurité, domaines dans lesquels Israël la domine de la tête et des épaules.
    La France, hypocrite, cynique et fourbe, ne rate jamais une occasion pour cogner sur Israël avec qui elle partage certains partenariats cachés secrètement, mais qui n’hésite pas à profiter du savoir faire israélien pour combler un peu de son retard.
    Israël devrait prendre ses distances et moins partager ses connaissances avec ce pays dont il n’a rien à attendre, et garder son savoir faire et ses innovations, son assistance sécuritaire omniprésente avec ce pays qui ne sera jamais un véritable partenaire honnête et sincère, tant que le Micron et ses Roquets d’Orsay le dirigeront.
    Il ne faut pas oublier que la France essaie de coaliser des pays pour punir Israël s’il applique sa souveraineté en Judée Samarie, et au cas où sa démarche échouerait, certaines rumeurs laissent entendre qu’elle reconnaitra “l’Etat de Palestine”, en compagnie d’autres nations prêtes à franchir le pas, ce qui compliquera la situation politique d’Israël.
    Ceux qui trouveraient ces propos excessifs, devraient d’urgence ouvrir les yeux et cesser de considérer la France comme un allié ou un ami : Elle ne l’a jamais été…..

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.