Israël proche d’un accord sur les otages lors des négociations de Paris

Le cabinet israélien se prépare à examiner un nouveau plan pour la libération des otages retenus à Gaza à la suite de discussions tenues à Paris vendredi soir. La délégation israélienne, comprenant le chef du Mossad David Barnea, le chef du Shin Bet Ronen Bar, le coordinateur des affaires des otages de Tsahal Nitzan Alon et le chef de la division des affaires stratégiques de Tsahal Oren Seter, est rentrée en Israël samedi matin après des pourparlers prolongés, apparemment avec des résultats positifs.

Des sources impliquées dans les négociations ont déclaré à la presse israélienne que des progrès ont été réalisés vers un nouveau cadre, bien que plusieurs détails cruciaux doivent encore être convenus. Ces détails comprennent le nombre et l’identité des prisonniers palestiniens à libérer en échange des otages. La question de l’expansion de l’aide humanitaire est relativement facile à résoudre, mais il n’est pas clair si des avancées ont été réalisées sur les demandes antérieures du Hamas concernant le retrait de l’armée israélienne du nord de la bande de Gaza, ni sur l’étendue du cessez-le-feu.

La réunion de Paris marque la troisième rencontre entre les parties négociant un accord de libération des otages ou un cessez-le-feu avec le Hamas. Une première réunion fin janvier a donné lieu à un premier brouillon d’accord, mais les conditions posées par le Hamas l’ont rendu irréalisable selon Jérusalem. Seule la pression croissante de Washington, de Doha et du Caire sur le Hamas a conduit à une deuxième rencontre au Caire mi-février, puis à la troisième rencontre à Paris.

Sous la pression des États-Unis et des familles des otages, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a accepté la deuxième rencontre. Depuis lors, des signes de flexibilité de la part du Hamas ont émergé, conduisant à la réunion de Paris. Le ministre de la Guerre, Benny Gantz, a souligné lors d’une conférence de presse à Tel-Aviv mercredi soir que la balle était maintenant dans le camp du Hamas pour la poursuite des pourparlers.

La réunion de Paris a lieu dans un contexte de contacts accrus entre la France, le Qatar et d’autres pays du Moyen-Orient concernant la situation à Gaza. Le ministre qatari de la Défense s’est rendu à Paris pour rencontrer son homologue français la semaine dernière, et l’émir du Qatar est attendu pour une visite officielle à Paris dans les prochains jours. La France, avec le Qatar, a participé à l’initiative de livraison de médicaments aux otages détenus à Gaza, bien que le ministère français des Affaires étrangères n’ait pas confirmé sa participation aux pourparlers de vendredi.

Jforum.fr

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires