Les manifestations hebdomadaires à Gaza suspendues pour 3 mois

« Décision liée au cessez-le-feu avec Israël, fatigue. »

des gens portent des drapeaux et des pancartes lors d'un rassemblement de la Marche pour la liberté le 6 octobre contre (crédit photo: REUTERS)
les gens portent des drapeaux et des affiches lors d’un rassemblement de la Marche pour la liberté le 6 octobre
(crédit photo: REUTERS)

Les organisateurs de la  » Grande marche du retour « , les manifestations hebdomadaires près de la frontière entre la bande de Gaza et Israël, ont décidé, jeudi, de suspendre les manifestations jusqu’à fin mars 2020.

La décision, qui entre en vigueur le 3 janvier, est considérée par certains Palestiniens comme le début de la fin des manifestations, lancées pour la première fois en mars 2018 par plusieurs factions palestiniennes, dont le Hamas.

Selon des informations non confirmées, au moins 348 Palestiniens ont été tués lors d’affrontements avec Tsahal depuis le début des manifestations.

Les analystes politiques palestiniens ont déclaré qu’ils pensaient que la décision, annoncée par la « Commission nationale supérieure de la grande marche du retour et de la rupture du siège de Gaza », était évidemment liée à un accord de cessez-le-feu entre Israël et le Hamas sous les auspices de l’Égypte, du Qatar et des Nations-Unies.

Au cours des deux derniers mois, la commission a annulé les manifestations hebdomadaires au moins trois fois, sous prétexte qu’elle ne voulait pas donner au Premier ministre Benjamin Netanyahu une excuse pour lancer une offensive militaire majeure dans la bande de Gaza. Une telle décision détournerait l’attention de son acte d’accusation pour corruption, abus de confiance et fraude.

Yusri Darwish, un représentant de la commission organisant les manifestations, a déclaré lors d’une conférence de presse dans la bande de Gaza que, lorsque les manifestations reprendraient le 30 mars 2020, les manifestations auraient lieu sur une base mensuelle plutôt qu’hebdomadaire. Selon Darwish, les manifestations n’auront également lieu que «lors d’occasions nationales importantes».

Le 30 mars est marqué par les Palestiniens et les citoyens arabes d’Israël comme la Journée de la terre en commémoration des Arabes qui ont été tués et blessés lors d’affrontements avec les forces israéliennes en 1976. La violence a éclaté après l’annonce par le gouvernement israélien d’un plan d’expropriation de milliers de dunams de terre à des fins étatiques en Galilée.

Darwish a exhorté les Palestiniens à participer à ce qui sera probablement la dernière manifestation de cette année, prévue pour vendredi. La manifestation se déroulera sous la bannière: «Le sang des martyrs trace le chemin de la liberté.»

La Grande Marche du Retour sera ensuite suspendue pendant la période du 3 janvier au 30 mars, ont déclaré Darwish et d’autres responsables de la commission. Ils ont déclaré que les organisateurs des manifestations prévoyaient de profiter de l’accalmie de trois mois pour « se préparer pour le grand jour historique – le Jour de la Terre – le 30 mars de l’année prochaine ».

Dans un communiqué, la commission a appelé à des manifestations de masse en Cisjordanie, à Jérusalem-Est et dans la bande de Gaza ce jour-là, et a encouragé les communautés arabes d’Israël à participer.

La commission a déclaré que les manifestations près de la frontière avec Israël « continueraient à préserver leur caractère pacifique et populaire ». Les manifestations hebdomadaires, a déclaré la commission, ont envoyé un message puissant et clair que de  prendre pour cible de notre peuple ne passera pas sans que les Palestiniens la communauté internationale punissent (Israël) .

« L’annonce de jeudi est un aveu d’échec« , a déclaré un journaliste palestinien dans la bande de Gaza au Jerusalem Post. «Les manifestations n’ont pas atteint leurs deux objectifs déclarés : mettre fin au blocus de la bande de Gaza et obtenir le droit au retour des réfugiés palestiniens dans leurs anciennes maisons en Israël. Je doute que les manifestations reprennent un jour. La grande marche du retour est terminée, et maintenant le débat commencera, pour savoir s’il s’agit d’un succès ou d’un échec. »

Un militant palestinien des droits de l’homme dans la bande de Gaza a déclaré au JPost que la «fatigue» était également à l’origine de la décision de suspendre les manifestations hebdomadaires. « Les gens sont fatigués et les organisateurs le savent très bien », a déclaré le militant. «Ces derniers mois, nous avons constaté une diminution significative du nombre de personnes participant aux manifestations de vendredi. Beaucoup de gens sont fatigués parce qu’ils n’ont rien vu de bon être tiré de leurs sacrifices. »

Les analystes politiques palestiniens en Cisjordanie et dans la bande de Gaza se sont dits convaincus que cette décision était le résultat de « pressions extérieures » sur les dirigeants du Hamas.

Ils ont souligné que de hauts responsables du Hamas qui s’étaient récemment rendus en Égypte et au Qatar avaient subi de fortes pressions pour arrêter les manifestations « afin de ne pas donner à Israël une excuse pour lancer une opération militaire majeure » dans la bande de Gaza.

«Le Hamas a subi les pressions égyptienne et qatarie», a déclaré Emad Madhoun, analyste politique du sud de la bande de Gaza. «Les Égyptiens ont promis d’alléger les restrictions imposées aux voyageurs et aux marchandises, tandis que le Qatar a annoncé la semaine dernière qu’il continuerait de verser des subventions en espèces à la bande de Gaza au moins jusqu’à la fin de mars 2020. Cela vous montre qu’il y a eu de réels progrès dans les efforts de médiation pour obtenir un cessez-le-feu à long terme, entre Israël et les groupes palestiniens. »

Un autre analyste politique en Cisjordanie a souligné que l’annonce de jeudi concernant la suspension des manifestations était «directement liée» à la décision du Qatar de continuer à livrer des millions de dollars à la bande de Gaza. « De toute évidence, nous parlons d’un accord », a-t-il déclaré au Post. «Trois mois d’arrivage de dollars qataris en échange de trois mois de calme à la frontière avec Israël – ce n’est pas nécessairement mauvais pour les habitants de la bande de Gaza ou pour le Hamas.»

Des sources dans la bande de Gaza ont déclaré qu’au moins une faction palestinienne, le Front démocratique pour la libération de la Palestine (DFLP), qui faisait partie de la commission à l’origine des manifestations, a rejeté la décision de suspendre les manifestations hebdomadaires. Les responsables du DFLP ont appelé à leur poursuite malgré l’annonce de jeudi, arguant qu’ils étaient nécessaires pour déjouer le plan encore à venir du président américain Donald Trump pour la paix au Moyen-Orient, également connu sous le nom de «Deal du siècle», et pour forcer Israël à lever le blocus imposé à la bande de Gaza.

Adaptation : Marc Brzustowski

5 Commentaires

  1. Ariel Sharon a rendu leurs terres à ces arriérés de Philistins, et maintenant qu’Israël est la 8ème puissance mondiale, avec un PIB/habitant supérieur à celui de la France, ils veulent venir nous faire chier!!!
    C’est la marche du retour vers la connerie d’où ils viennent, comme d’habitude…

  2. Autant les mêmes élections mènent aux mêmes résultats, autant ces manifestations du « retour » ne seront jamais agréées par Ysraël !
    Quel pays au monde accepterait d’être envahi par des hordes qui diraient, devant chaque maison, arbre, école etc…ceci est à moi ?
    À tort comme à raison ?
    Or, voilà que nous sommes les bailleurs de cette terre consacrée, qui n’a donné ses fruits et fleurs Que lorsque ses enfants sont _enfin_revenus !
    Il n’est point un objet dans les couches de cette terre rouge qui n’évoque la présence de ses occupants passés ! Des tombes, des synagogues, des monuments, tous aux inscriptions hébraïques !
    Et même le coran, livre préféré de nos ennemis intimes, le clame…
    Mes chers sœurs et frères, n’ayez point de mauvaise conscience ! Cette Terre est bien à vous, et ces gens qui y ont été placés là l’ont été à dessains ! Il y a bien assez de terres « dar el salam » dans les millions de Km2 pour les accueillir, alors que nos minuscules 20 000km2.!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.