EXCLUSIF: les FDS, soutenues par les Etats-Unis, assiègent le dernier bastion de l’Etat islamique en Syrie orientale


EXCLUSIF: le SDF, soutenu par les Etats-Unis, assiège le dernier bastion de l'Etat islamique en Syrie orientale

Un combattant des Forces démocratiques syriennes (SDF) entraînées par les Kurdes et soutenues par les États-Unis, tient sa position en première ligne dans le village de Bahra, à l’est de la province de Deir al-Zor, près de la frontière irakienne, le 13 mai 20187. (Photo: Kurdistan 24)

DEIR AL-ZOR (Kurdistan 24) – L’alliance kurde soutenue par les Etats-Unis et combattant l’Etat islamique (EI) en Syrie, a déclaré dimanche qu’elle avait encerclé des villes à la frontière avec l’Irak.

Les combattants des Forces démocratiques syriennes (FDS) ont déclaré au site Kurdistan 24 qu’ils contrôlaient maintenant les villes de Baghouz et de Bahra, les principales portes de Hajin, le dernier bastion de l’EI en Syrie.

« Ils nous attaquent habituellement la nuit, vers 22h00 ou 23h00, mais nous repoussons [toujours] leurs attaques », a affirmé Khalil Heseke, un combattant FDS.

Selon les combattants des FDS sur les lignes de front, les principaux commandants de l’EI sont toujours à Hajin.

La coalition internationale dirigée par les États-Unis surveille également la situation et bombarde régulièrement les positions et les convois de l’État islamique.

Les militants de l’EI vont implanter des mines et des engins piégés dans les positions desquelles ils se retirent, a déclaré un combattant des FDS, des pièges conçus pour infliger des pertes parmi les forces de la coalition et les civils.

« Parfois, ils attaquent directement, et parfois ils s’infiltrent dans nos zones et établissent des IED derrière les lignes ennemies », a déclaré Rasheed Hisen, un combattant FDS.

 

Plus tôt ce mois-ci, les FDS a annoncé qu’elles relançaient leurs efforts pour expulser Daesh des quelques zones en Syrie où il maintient une présence, notamment dans la province orientale de Deir al-Zor, proche de la frontière avec l’Irak.

L’opération vise à sécuriser la partie sud-est de la frontière syro-irakienne en coordination avec les forces de sécurité irakiennes.

Les FDS avaient suspendu leur lutte contre l’EI après que la Turquie avait lancé une attaque en janvier sur le canton d’Afrin, au nord-ouest du Kurdistan.

Les FDS à l’époque ont redéployé 1700 combattants des fronts orientaux qui faisaient face à l’EI pour aider à combattre l’armée turque, qui s’est finalement emparé d’Afrin en mars.

L’alliance FDS dirigée par les unités de protection du peuple kurde  (YPG), s’est saisi de vastes étendues de territoire de Daesh en Syrie du Nord et de l’ Est.

Le soutien américain aux YPG a toutefois exaspéré la Turquie, qui considère le groupe kurde comme une extension du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), engagé dans une lutte de trois décennies en Turquie pour l’amélioration des droits kurdes.

Montage par Nadia Riva

(Reportage supplémentaire par le correspondant de Kurdistan 24 Akram Saleh, sur la ligne de front au village de Bahra)

il y a 11 heures
Adaptation JForum

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.