us-military

 

L’armée américaine vient de mettre sur pied une nouvelle base militaire dans les zones contrôlées par les Kurdes en Syrie, au de Kobané, selon l’Agence de presse BasNews (basée dans la Région du Kurdistan irakien) qui cite des sources sécuritaires le 10 octobre.

Ce reportage affirme qu’un responsable militaire du Parti de l’Union Démocratique (PYD) confirmé ce reportage en ajoutant que ce site serait utilisé pour superviser et entraîner les forces liées au PYD, qu’on connaît sous le nom d’Unités de Protection du Peuple Kurde (les YPG).

Cette nouvelle base militaire serait située dans le village de Karah Kuzak près du fleuve de l’Euphrate, à 35kms au sud de la capitale autoproclamée où se situe l’Administration du PYD, à Kobané.

L’information est loin d’être anodine, dans le contexte de la confrontation entre les forces sous tutelle turque, justement près de ce Fleuve de l’Euphrate, et les forces kurdes, qu’Ankara aimerait bien voir franchir le fleuve définitivement et s’éloigner de ses frontières… 

Un autre point déterminant fait débat sur les réseaux sociaux kurdes : alors que durant les 2 premières retransmissions des confrontations entre Trump et Clinton, la candidate démocrate a, plusieurs fois, fait référence à la nécessité d’armer les Kurdes afin de libérer Raqqah. De son côté, Trump n’a, dit-on, pas une seule fois prononcé le mot « kurde » et ne parle que de s’allier avec Bachar al Assad, l’Iran et Poutine pour « vaincre Daesh » – comme si tel était leur objectif. 

southfront.org

Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.