Les antisémites font toujours la loi chez Le Pen

22
626

Au meeting de Marine Le Pen, on n’aime toujours pas les juifs

7 FÉVRIER 2017

par Les militants de l’Union des étudiants juifs de France, association issue de la Résistance en 1944 qui représente aujourd’hui les jeunes juifs de France dans la société et dans leurs universités. L’UEJF organise de nombreux événements et conventions et intervient, par exemple, dans les collèges et les lycées pour déconstruire les préjugés.

L’AIR QUI PLANAIT À LYON CE DIMANCHE À L’ENTRÉE DU MEETING DE MARINE LE PEN ÉTAIT ASPHYXIANT : LES MILITANTS DE L’UNION DES ÉTUDIANTS JUIFS DE FRANCE (UEJF) QUI TRACTAIENT SUR PLACE SE SONT HEURTÉS AUX PROPOS VIOLENTS ET ANTISÉMITES DES SYMPATHISANTS FN.

À la fin de la conférence de presse que nous avons organisée dans un hôtel, à quelques mètres des Assises Présidentielles de Marine Le Pen, nous décidons de nous rendre devant la salle du meeting, pour y distribuer des tracts et occuper le terrain.

Les militants de Marine Le Pen, présents au grand rendez-vous lyonnais, ont révisé leurs classiques des années 30 : les juifs contrôlent le monde, ils sont riches, ils sont coupables d’une double allégeance, et la Shoah n’est qu’un événement historique comme un autre.

Riches et puissants

Alors que nous discutons avec des passants, une sexagénaire « venue voir celle que les médias matraquent » nous interpelle :

« Qui domine le monde ? À votre avis ? »

« Qui ? » Nous lui demandons à notre tour, à l’unisson.


« C’est qui la finance ? L’oligarchie financière, c’est les juifs. Ils ont toujours dominé le monde. »Sympathisante FN

Elle se met tout à coup à crier, attirant les micros et les caméras qui sont à l’autre bout de la place :

« Les juifs ! Réfléchissez ! Regardez un peu ce qu’il se passe actuellement, et vous verrez que j’ai raison. Les combines de François Fillon et ses caisses noires, même les combines de Marine Le Pen… et l’élection de Trump, c’est grâce à la finance. Et c’est qui la finance ? L’oligarchie financière, c’est les juifs. Ils ont toujours dominé le monde. »

Fière de sa saillie antisémite devant micros et caméras, la dame prend à partie une militante de l’UEJF : « Qui finance vos études ? Papa, maman ? »

Juif, supposé riche donc. Riche, donc responsable de la finance et des crises mondiales. Parole affirmée. Crachée, sans que l’on ait eu besoin de gratter.

Pour cet électeur FN, les juifs ne peuvent pas être tout à fait Français

Quelques minutes plus tard, nous tendons un de nos tracts à un homme, qu’il qualifie de « torche-cul distribué par des agitateurs qui devraient rentrer en Israël ».

Ainsi démarre une conversation entre l’homme et Sacha Ghozlan, le président de l’UEJF. L’électeur frontiste l’interroge :

« Pourquoi vous venez faire votre propagande ici ? Vous êtes qui, “les étudiants juifs de France” ? Et vous allez la faire où votre armée ? Vous allez faire la guerre en Israël ? Comme la plupart des juifs en France. »

« Monsieur, je suis citoyen français, je ne fais pas l’armée. »

« Mais vous avez la double nationalité ! »

« Non, je n’ai pas la double nationalité, Monsieur. Mais vous êtes de la police judiciaire pour que je vous décline mon identité ? »


« Vous êtes français quand ça vous arrange, et israéliens quand ça ne vous arrange pas d’être français. Tout le monde le sait. »Sympathisant FN

« 80% des juifs ont la double nationalité, non ? »

« Monsieur, parce que je suis juif, je ne pourrais pas être français pleinement ? »

« Ben pourquoi vous avez la double nationalité alors ? Pourquoi la plupart des juifs l’ont et partent faire la guerre ? »

« Ah bon ? Mais quels sont vos chiffres ? »

« Pourquoi le juif se barre ? »

« Vous savez pourquoi certains juifs partent de France ? Parce qu’il y a des antisémites, un petit peu comme vous. »

« Voilà, direct “antisémite” ! »

« Affirmer que les juifs ne sont pas pleinement français, c’est du ressort de l’antisémitisme. »

« Vous êtes français quand ça vous arrange, et israéliens quand ça ne vous arrange pas d’être français. Tout le monde le sait. Si vous êtes français, pourquoi vous nous sortez votre tract des “étudiants juifs de France” ? Si vous étiez français, vous aurez dit “étudiants français”. Et puis je vais vous le dire, les juifs, ils n’ont même pas la double nationalité, ils ont la triple : française, israélienne et américaine. »

Trois nationalités, à trois points éloignés du globe, pour reprendre le poncif selon lequel « les juifs sont partout ». Le propos pourrait faire sourire si l’individu face à nous n’était pas farouchement convaincu de ce qu’il affirme.
Et puis, l’homme évoque « le » juif. Ce marqueur de vérité absolue, de généralité incontestable nous effraie. Ce déterminant présage inévitablement une définition globalisante et ethnicisante. Chaque période terrible de l’histoire a défini « le » juif et non « les juifs ».

« Le négationnisme est un droit »


« Le négationnisme, ce n’est pas de l’antisémitisme. C’est différent. »Sympathisante FN

Nous avons aussi discuté avec l’électorat de notre âge, jeunes comme nous et primo-votants. Que font-ils ici ? Sont-ils simplement curieux, paumés, ou convaincus ?

Nous avons abordé un couple, lui a 23 ans, elle 20 ans. Elle nous confie, après échanges de quelques banalités, ne pas être choquée par la fameuse réplique du « détail de l’Histoire » du fondateur du parti frontiste. Dans sa lancée, elle ressort une vieille lune de l’antisémitisme :

« Le négationnisme, ce n’est pas de l’antisémitisme. C’est différent. On a le droit de faire de la recherche historique, d’avoir des positions historiques différentes », avant de nous expliquer que le négationnisme ne doit pas remettre en question la Seconde Guerre mondiale, mais “juste” la Shoah. »

De tous ces sympathisants du FN, ce sont les jeunes qui évoquent la thèse négationniste.

Policiers indifférents

À la sortie du meeting, des militants nous arrachent le document des mains, le déchire ou le jette en boule par terre. D’autres nous insultent de « sales juifs » devant des CRS impassibles. Certains passants réagissent et choisissent de nous défendre : des étudiants lyonnais en prépa Sciences Po, présents au départ par simple curiosité.

Nous avons ressenti de l’incompréhension face à l’indifférence des policiers postés à quelques mètres de ces altercations, du dégoût face à ces citoyens confondant le délit de racisme avec le droit de vote, de la peine face à ces cerveaux saturés par les stéréotypes, de la gêne face à ces Français se prétendant « plus français » que nous et qui nous invitent à déguerpir.

Nous nous servirons de ces échanges lors de nos visites dans les salles de classes de collège et lycée. Comme de nombreuses associations en France, les militants de l’UEJF, tentent de déconstruire avec les élèves les préjugés racistes, sexistes, homophobes et « immigrophobes » tenaces. Cette semaine, nous rendons visites aux élèves grenoblois.

Photo Une | Meeting 1er mai 2012 Front National | © blandinelc | flickr

Propos recueillis par Juliette Hochberg

Quand des membres de l’UEJF rencontrent des militants du FN

“Pour la Shoah, vous vous êtes faits avoir”

Plusieurs membres de l’Union des Etudiants juifs de France (UEJF) sont allés à la rencontre de militants du FN à Lyon dimanche, où Marine Le Pen a donné le coup d’envoi de sa campagne avec un premier meeting, sur les dix prévus d’ici avril.

Les sympathisants du parti d’extrême droite filmés par l’UEJF ont multiplié les clichés antisémites et entres autres fait la promotion du négationnisme, comme l’indique une vidéo publiée sur le compte Facebook de l’organisation et qui a déjà été largement diffusée.

L’une des personnes interrogées a soutenu que « les Juifs avaient toujours contrôlé le monde », là où une autre indique que « tous les Juifs font l’armée en Israël ». « Même les Juifs ils ont pas la double nationalité, ils ont la triple nationalité: israéliens, français et Etats-Unis », dit le premier militant qui apparaît dans la vidéo.

Le négationnisme est également assimilé par une jeune fille, à « une position historique » et n’est, selon elle, « pas de l’antisémitisme ».

Le cliché antisémite sur les Juifs et l’argent est aussi abordé par l’une des sympathisante de Marine Le Pen qui parle « d’oligarchie financière ».

« La Shoah? C’est parce que vous vous êtes faits avoir », explique cette femme avant d’essayer d’attraper violemment le téléphone de la personne qui filme l’échange.

Interrogé par I24NEWS sur la démarche de l’UEJF, le président de l’organisation, Sacha Gozlan explique qu’elle s’inscrit dans le cadre d’une campagne digitale contre le Front national baptisée #LeFNContreLePeuple, en association avec SOS Racisme et les comités de vigilance citoyens locaux.

« Depuis 3 ans, avec des comités citoyens locaux et SOS Racisme, nous analysons et décryptons les déclarations des maires FN et nous voyons bien que le parti n’a pas changé”, souligne-t-il.

“C’est un parti autoritaire, qui divise et stigmatise les populations et qui est un piètre gestionnaire des finances publiques. Après cette conférence de presse, nous nous sommes rendus devant le lieu du Congrès du FN pour distribuer des tracts révélant ces informations sur le parti d’extrême-droite. En sortant de la salle , les militants FN recevaient les tracts et crachaient leur haine en retour” a-t-il affirmé.

“Des préjugés toujours tenaces”

Il insiste par ailleurs sur le fait que les militants n’hésitent pas, comme le démontre la vidéo, à exprimer ouvertement leur position antisémite, malgré la volonté affichée de Marine Le Pen de rompre avec les origines du parti et les déclarations négationnistes de son père.

« On voit bien les ressorts de l’antisémitisme complotiste, de l’antisionisme et du négationnisme dans les propos des militants Front National », précise-t-il.

“Le FN en tête du premier tour”

Dans le cadre de cette stratégie de dédiabolisation entreprise par Marine Le Pen, le secrétaire général du Front national Nicolas Bay était en visite en Israël il y a quinze jour afin de « montrer le vrai visage du Front national, de lever peut être des ambiguïtés ou peut-être des incompréhensions qui peuvent subsister. »

“Notre position est très claire, nos idées, nos valeurs, le projet politique de Marine Le Pen et du Front national sont totalement incompatibles avec toute forme d’antisémitisme”, avait-il notamment déclaré lors de son interview à i24NEWS.

Nouveau slogan, nouveau logo, nouveau clip de campagne axé sur sa personne, une myriade d’initiatives qui s’inscrivent dans cette stratégie de renouveau du parti qui s’accentue à l’approche de l’échéance électorale.

“A ceux qui pensent que le Front National a changé, ils se trompent et cette vidéo est une preuve supplémentaire. Marine Le Pen prétend qu’elle a changé la vitrine, mais la marchandise du FN est toujours la même : xénophobie, repli sur soi et antisémitisme”, souligne M. Gozlan.

Selon un dernier sondage Ifop-Fiducial publié mercredi dernier, la candidate du Front National arriverait en tête du premier tour de l’élection présidentielle avec 24% d’intentions de vote.

22 COMMENTS

  1. C’est vrai que le fn ( en minuscules, car il ne mérite pas mieux) est toujours rempli d’anti-juifs, de la base au sommet avec, entre autres frédéric chatillon, conseiller de la fille le pen, grand ami de bachar el assad, partisan d’une alliance avec l’iran des ayattolahs, serials killers, premier état terroriste au monde, alors même que cette fille le pen prétend vouloir lutter contre le terrorisme islamique. Mais si l’uejf avait fait la même démarche à la sortie d’ un meeting de mélenchiotte, elle aurait obtenu des réponses à peu près semblables. Il ne faut pas oublier que très récemment, les amis de ces insignifiants de l’ujef, les gens de sos racisme, se sont solidarisés avec les les frères musulmans du prétendu comité de lutte contre “l’islamophobie” en se portant partie civile à leurs côtés contre l’historien Geoges Bensoussan. Quant à benoit hamon, qui dit être fier qu’on le surnomme bilal parce qu’il était ” le premier muezzin du prophète “, Quel prophète ? et son porte parole alexis bachelay qui déteste Israël, et qui avait fait une véritable crise d’hystérie quand la mairie de Paris avait organisé la journée ” TEL-AVIV SUR SEINE ” en Août 2015. benoit hamon dit cyniquement que ses électeurs de Trappes attendent de lui qu’il soutienne la racaille de Ramallah. Il parle comme un nouveau converti.

  2. Il y a clairement au FN, mais pas seulement, des antisémites convaincus. j’en croise dans mon village reculé. Cet antisémitisme “traditionnel”, souvent d’origine catholique ou d’extrême gauche (eh oui), se double d’un antisionisme et d’une vision d’Israël comme un pays qui opprime les Palestiniens. Le discours et la propagande propalestinienne des médias depuis des décennies est responsable de cet état de fait. Le FN au niveau de sa direction tente de modifier non seulement l’image du FN dans la population mais aussi et surtout l’idéologie originelle de ce mouvement dont l’antisémitisme fait partie. L’islam et l’islamisation de la France change la donne. les vieux salopards pétainistes vont bientôt disparaître, restent les jeunes idiots utiles, islamo-gauchistes, du NPA à Hamon, propalestiniens et “antisionistes” comme ils disent, et la clique de vrais anti juifs comme Soral, Dieudonné et autres. Et toute cette population d’origine musulmane maghrébine qui sympathise au discours de l’Etat islamique et peut du jour au lendemain basculer dans la guerre civile. Le FN apparaît alors comme un moindre mal, malgré toute la répulsion que peuvent inspirer ses fondateurs.

  3. Je radote , c’est vrai , mais la base de l’antisémitisme chrétien est bien dans l’inconscient collectif :
    C’est , justement sur ces bases stupides d’ignorants “multiséculaires ” c’est sur ces bases que les juifs doivent travailler et nous faire ouvrir les yeux sur la réalité et sur l’importance de la survie d’Israël pour le monde civilisé et moral. Rabâcher sans cesse le message du juif Jésus , des juifs Joseph , Marie et tous les apôtres : aimons nous les uns les autres et ne faisons pas à autrui ce que nous ne voulons pas qu’il nous fasse.
    Nous avons besoin des Juifs et cette réalité est difficile à admettre pour les autres peuples.
    N’oublions pas , et c’est une des phrases intelligente de M.Cohn-Bendit : et ne trouvez-vous pas que Martine ressemble à une belle Ashkénaze ?( il faut sourire !)

  4. Chassez le naturel il revient au galop. So forget le Pen.
    Macron may look like a French Trump without the theatrical! Independent and centrist!

  5. UEJF est la caisse à résonance des gauchos-bobos anti-sionistes et pro-palestinistes panarabistes islamistes. Ces canailles de l’UEJF jouent sur “l’antisémitisme” pour montrer patte blanche et continuer ainsi impunément à empoisonner les “juifs” diasporiques par leur antisionisme. Entre ces traîtres et Marine le Pen, je préfère Marine le Pen !

  6. La lutte contre l’islamisation planétaire, çà se fera à coup d’indignation, de prise en charge façon Israël (population musulmane multipliée par 10 sous la protection d’Israël et en Israël) à votre avis ? quel est votre solution ? votre plan ? hein ? on croirait les vieux du muppet show.

    Le paradoxe des juifs c’est qu’a force d’avoir un train de retard ( : antisionistes jusqu’en 1937 jusqu’en 1967 pour la majorité des religieux)…… ils finissent dedans.

    Moi je préfère des antisémites façon pétain en France à ceux qui le sont façon hamas en Israël ET en France, c’est clair et c’est bien à la génération précédente de nous avoir laissé ce choix puant.

    Donc merci à elle et surtout merci de pas me censurer cette fois-ci

  7. Contrairement à sebag qui n’a rien compris, il faudrait que Marine Le Pen prenne position de façon clair et sans ambiguité, sur cet événement.
    Alors nous saurons de quel bord elle est

  8. Reportage édifiant ! Ces sympathisants FN d’une phénoménale imbécilité recrachent toute la propagande antisémite des Soral et Dieudonné … voilà le résultat de 10 ans de bourrage de crâne par de sinistres individus qui ont pollué les esprits et semé la haine en toute impunité.

  9. arrêter de diaboliser ce parti, les année 40 sont passées depuis 1 siècle. la gauche est pourrie et antisémite n’oubliez pas que Pétain a été désigné par la gauche. Je suis juif et vis en Israël et je vote Marine Le Pen car la France que j’aime est chrétienne et je souhaite qu’elle le demeure et cela, dans l’intérêt d’Israël qui n’a pas d’intérêt à voir la France islamisée.
    les quelques énergumènes que vous mettez en exergue sont les mêmes qui votent Mélanchon ou Hamon.

    Alors je préfère une solution française à l’internationale inslamiste.

    • Ce parti se diabolise tout seul en ne virant pas ces énergumènes qui sont représentés dans le cercle rapproché de votre égérie par Chatillon et ce genre de néonazis sortis du GUD and co. Ils sont d’ailleurs passés de l’antisémitisme classique à l’iranophilie extatique. Là où extrême-gauche et extrême-droite convergent via Soral et les autres. On constate des propos, s’ils vous déplaisent, allez donc convaincre ces tarés que vous êtes un bon Juif pro-Le Pen qui travaille à la domination de la famille Le Pen. Vous aurez été utile à votre communauté…

      • Hélas, Marc, je ne crois pas que ce soit quelques” énergumènes “. Le militant de base Front National est bel et bien un antisémite abreuvé au Protocole des sages de Sion, au vieux font religieux antisémite et à sa nouvelle mouture complotiste de la dieudosoralie. Détestant l’islam, il hait tout autant le Juif.
        C’est le mérite de ce reportage de le montrer. Cependant, l’UEJF devrait aussi faire les poubelles de l’extrême gauche et des idiots utiles de l’islamisme : son credo postsioniste l’en empêche, c’est bien dommage.
        Il est ahurissant (et épouvantable) que des Juifs se laisse prendre à la glu du FN.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.