Un journaliste favorable à Hassan Rouhani a fait défection, alors qu’il était envoyé à Lausanne pour couvrir les négociations nucléaires. 

 

Amir Hossein Motaghi affirme qu’il ne voyait plus que son métier avait le moindre « sens », alors qu’il n’avait le droit d’écrire que ce qu’on lui dicte. 

 
The Iranian negotiating team in Lausanne including Foreign Minister Mohammad Javad Zarif. Journalist Amir Hossein Motaghi sought political asylum while covering the negotiations

L’équipe de négociation à Lausanne, autour du Ministre des affaires étrangères, Mohammad Javad Zarif. Le Journaliste Amir Hossein Motaghi a demandé l’asile politique, alors qu’il couvrait les négotiations Photo: FABRICE COFFRINI/AFP
 

Un proche de l’équipe médiatique autour d’Hassan Rouhani, le Président iranien, a demandé l’asile politique en Suisse, en profitant de sa présence à Lausanne pour couvrir les discussions nucléaires entreTéhéran et l’Occident.

Amir Hossein Motaghi, qui dirigeait les relations publiques de Mr Rouhani au cours de sa campagne pour les éléctions de 2013, est déclaré avoir quitté ses fonctions au sein de l’Association étudiante des Correspondants d’Iran (ISCA). 

Il est, ensuite, réapparu sur une chaîne de télévision de l’opposition basée à Londres, pour témoigner qu’il ne percevait plus aucun sens à son métier de journaliste, alors qu’il n’était autorisé à écrire que ce qu’on lui dictait. 

« Il y a un grand nombre de gens assistant aux négociations du côité iranien, qui sont présentés comme des « journalistes » rapportant les derniers éléments des négociations », a t-il déclaré à la télévision Irane Farda. « Mais ce sont moins des journalistes que des censeurs d’Etat, dont le métier principal consiste à s’assurer que toutes les nouvelles qui nourrissent les chaînes iraniennes passent par leur contrôle ». 

« Ma conscience ne me permet plus de mener ma carrière de cette manière ». M. Motaghi était journaliste et commentateur qui est parvenu à utiliser les réseaux sociaux afin de promouvoir la candidature de Rouhani en direction de l’audience de la jeunesse, qui l’a élu de façon écrasante à la présidence. 

Mais il a aussi fait l’objet de mises en cause internes, au sein du régime iranien. Un site internet d’actualité affirme qu’il était forcé de faire son rapport hebdomadaire au Ministère des renseignements, et qu’il aurait été averti qu’il pouvait faire l’objet d’une arrestation dès son retour prochain à Téhéran. 


Jason Rezalan

On dit qu’il est un ami de Jason Rezaian, le reporter Irano-Americain du the Washington Post qui s’est retrouvé en détention à Téhéran, et qu’il a fait partie de ceux qui ont lancé une campagne pour sa libération. 

L’association ISCA, qui a été la cible des attaques des membres de la ligne dure du régime, très critiques envers Rouhani, a dû diffuser un communiqué qui dément que Motaghi se trouvait à Lausanne pour faire des reportages en son nom

« Amir Hossein Motaghi ne fait plus partie de l’équie contributive de l’ISCA et cette agence de presse ne dispose plus d’aucun reporter présent aux négociations nucléaires, excepté en ce qui concerne un journaliste-photographe », dit le communiqué. 

Cependant, des adversaires de Motaghi préfèrent affirmer  » qu’il a été la proie de contre-révolutionnaires en exil », et qu’il ne s’est rendu à Lausanne que dans le seul but de réclamer le statut de réfugié en Suisse. 

Lors de son interview télévisée, Motaghi vient aussi à la rescousse de ceux qui, en Occident, s’opposent à la forme proposée pour cet accord nucléaire, où l’on voit clairement que la  Maison Blanche adopte une ligne bien plus conciliatrice envers Téhéran que la plupart de ses alliés européens, au sein des équipes de négociation, qui comprennent les cinq membres permanents du Conseil de Sécurité et l’Allemagne. 

« L’équipe américaine dans les négociations est essentiellement là pour parler au nom de l’Iran et défendre les intérêts iraniens, aux yeux des pays du P5+1, afin de les convaincre qu’il faut absolument signer cet accord ». Atteste t-il. 

 

5:21PM GMT 27 Mar 2015

telegraph.co.uk

Adaptation : Marc Brzustowski

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.