The ultra orthodox United Torah Judaism and Shas party hold an emergency meeting at the Israeli parliament regarding the supreme court's decision exempting ultra-Orthodox Jews from compulsory military service while they are studying in yeshiva to be cancelled within a year. September 13, 2017. Photo by Flash90 *** Local Caption *** ???? ???? ??? ????? ????? ??? ????? ????? ??? ????? ???? ????

Photo Flash 90

Le parti Yahadout Hatorah le dit haut et fort, Shass a déjà indiqué qu’il ira avec Binyamin Netanyahou, et voici qu’un sondage effectué auprès de la population orthodoxe confirme que ses représentants politiques sont à l’unisson avec leur électorat: 63,5% des personnes interrogées préfèrent que les partis orthodoxes aillent dans l’opposition plutôt que de faire partie d’une coalition dont ferait partie Yaïr Lapid et son parti Yesh Atid.

Seul un peu moins d’un tiers (32,5%) pense qu’il faudrait tout de même essayer d’entrer dans une coalition au cas où c’est le parti ‘Hossen LeIsraël qui était chargé de former un gouvernement.

Les orthodoxes n’ont pas pardonné les campagnes électorales démagogiques anti-orthodoxes de Yaïr Lapid ni les mesures qu’il a prises contre ce secteur lorsqu’il fut ministre des Finances.

Et si Binyamin Netanyahou devait quitter le pouvoir pour des raisons judiciaires, ils sont 85,9% à souhaiter que ce soit son successeur au Likoud qui prenne sa place contre à peine 6,7% qui préféreraient que Benny Gantz devienne Premier ministre.

Et à propos du parti de Benny Gantz, certains stratèges craignent que la présence d’Avi Nisenkorn sur la liste ne fasse perdre des voix au parti.

Des témoignages sur le terrain indiquent que la présence du président de la Histadrout provoque des réactions négatives, notamment auprès des jeunes.

Si la position des orthodoxes reste inchangée, Benny Gantz serait dans l’impossibilité de former un gouvernement au cas où son parti arrivait en tête le 9 avril prochain.

Dans les sondages les plus optimistes, un bloc de gauche obtiendrait entre 45 et 50 sièges et devrait s’allier aux partis arabes pour espérer atteindre les 61 mandats nécessaires.

Shraga Blum

1 COMMENTAIRE

  1. Le Pays d’Ysraël peut-il être confié à un gouvernement de gauche, fry, et à la merci de partis arabes pour se maintenir ?
    Le crash test est en cours. Nous saurons si le Peuple méritera sa Terre 70 ans après sa proclamation.
    Pour mémoire, nous en fûmes expulsés pour la même durée. Et le Temple n’y retrouva ses offices qu’au retour de Bavel, avec Ezrah et Nehemie.
    Ce qui se passe ces derniers jours est d’essence messianique.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.