Le Shin Bet épingle un espion de l’Iran en Judée-Samarie

3
1334

Israël affirme avoir déjoué une tentative d’espionnage de l’Iran en Cisjordanie

Les services de sécurité du Shin Bet annoncent l’arrestation, en avril, d’un homme d’affaires jordanien à qui ses officiers-traitants iraniens ont ordonné de tisser des liens commerciaux en Israël et en Cisjordanie. On lui a promis la création d’une nouvelle usine qui emploierait des travailleurs chiites

Les services de sécurité intérieure du Shin Bet ont annoncé jeudi qu’ils avaient arrêté un homme d’affaires jordanien qui a tenté de mettre en place une opération de collecte de renseignements en Cisjordanie pour le compte de l’Iran.

 

L’homme d’affaires, Taer Shaafut, âgé de 32 ans, a été arrêté en avril. Il a été inculpé il y a 10 jours par le procureur militaire parce qu’on présume qu’il a contacté l’ennemi, pris contact avec une organisation hostile et conspiré pour apporter des fonds ennemis dans la zone.

Taer Shaafut, un iranien présumé soupçonné (Photo: Service de sécurité Shin Bet)

Taer Shaafut, un espion iranien présumé soupçonné (Photo: Service de sécurité Shin Bet)

 

Le Shin Bet a déclaré que Shaafut était entré en Israël pour le compte des services de renseignements iraniens afin de recruter des espions et de recueillir des renseignements pour l’Iran.

“Le lien entre Shaafut et les services de renseignements iraniens a débuté au Liban lorsqu’il a rencontré deux opérateurs arabophones des services de renseignements qui se sont présentés sous les noms d’Abou Sadek et d’Abou Jaafar”, a déclaré le Shin Bet.

Shaafut, originaire d’Hébron, a eu des entretiens avec des Iraniens au Liban et en Syrie au cours des deux dernières années. Il a été chargé d’établir des liens commerciaux en Cisjordanie et en Israël afin de recueillir des informations.

“Dans le cadre de ses contacts avec ses responsables iraniens, Shaafut a proposé et même reçu l’approbation pour la création d’une usine en Jordanie qui emploierait des travailleurs chiites pour les futures activités iraniennes“, a déclaré le Shin Bet.

“Les officiers-traitants iraniens ont exprimé leur volonté d’investir une somme initiale d’environ un demi-million de dollars, puis les fonds qui seraient nécessaires à une date ultérieure”.

Le chef du Shin Bet, Nadav Argaman, comparaissant devant la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset (Photo: Gil Yohanan)

Le chef du Shin Bet, Nadav Argaman, comparaissant devant la commission des affaires étrangères et de la défense de la Knesset (Photo: Gil Yohanan)

 

Selon le Shin Bet, les responsables iraniens ont fourni à Shaafut un équipement de communication crypté à travers lequel des informations étaient transférées et des réunions organisées – et les Iraniens souhaitaient utiliser cet équipement pour transférer de l’argent vers des terroristes.

“A la fin de ses activités pour eux, il a été envoyé en Israël. Il devrait se rendre en Iran pour compléter sa formation d’agent et suivre une formation avancée en espionnage et en renseignement”, a déclaré le Shin Bet.

“Cette affaire est un autre exemple des tentatives en cours de l’Iran pour mettre en place une infrastructure d’opérations menées contre Israël de plusieurs manières, en investissant des efforts et des ressources considérables”, a déclaré l’agence.

Yoav Zitun | Publié: 06.20.19, 16:57

ynetnews.com

 

Adaptation : Marc Brzustowski

3 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.