Le parquet de Paris s’oppose à l’incarcération d’Alain Soral

14
7411

IL FAIT APPEL DU MANDAT D’ARRÊT.

Le parquet de Paris s’oppose à l’incarcération d’Alain Soral

 

Le 15 avril dernier, Alain Soral était condamné à un an de prison ferme. Mais il n’ira pas en cabane tout de suite : le parquet de Paris à interjeté appel du mandat d’arrêt et refuse de l’exécuter alors même que l’appel n’est pas suspensif.

Alain Soral n’ira pas en prison. Le 15 avril dernier, le tribunal correctionnel de Paris avait condamné le polémiste d’extrême droite à un an de prison ferme pour contestation de l’existence de la Shoah. Une peine assortie d’un mandat de dépôt. En clair, Alain Soral pouvait être arrêté à tout moment et envoyé directement en cabane.

Mais selon nos informations, contre toute attente, le parquet a interjeté appel (déposé un recours devant la cour d’appel) de la décision sur le mandat d’arrêt. Le ministère public tente donc d’éviter la prison au président d’Égalité et Réconciliation, alors même qu’au tribunal le procureur de la République avait requis six mois de prison à l’occasion du procès. Il a par ailleurs pris la décision de ne pas mettre à exécution le mandat d’arrêt alors même que l’appel n’a pas de caractère suspensif. Contacté par StreetPress, le ministère de la Justice assure ne pas être intervenu sur ce dossier et nous renvoie vers le procureur de Paris, qui n’a pour l’instant pas répondu à nos questions.

Un appel qui indigne les principales associations antiracistes.

Joint par StreetPress, Dominique Sopo juge la décision « purement scandaleuse ». « Il est assez étonnant que le parquet se fasse le défenseur d’Alain Soral », tacle le président de SOSRacisme. « Il juge le mandat d’arrêt illégal, ce qui en soit est discutable », précise-t-il. « Mais surtout, en refusant de le mettre à exécution, alors même que l’appel n’est pas suspensif, il déborde de sa fonction. Le pouvoir public n’a pas à décider si une décision de justice doit être appliquée ou non ».

Dans un communiqué commun SOS Racisme, la Licral’UEJF, J’accuse et le Mrap réaffirment qu’Alain Soral « doit aller en prison » : « Les associations antiracistes demandent de toute urgence au procureur de la République de mettre à exécution le mandat d’arrêt ». Elles demandent également au ministère public de retirer son appel. Et de conclure :

« Alain Soral tiendra le 4 mai au vu et au su de tout le monde une conférence publique à Mulhouse. Nous demandons au procureur de la République de Mulhouse de faire procéder à l’arrestation d’Alain Soral conformément au jugement et à la loi. »

Alain Soral a, pour sa part, fait appel de sa condamnation.

Par Mathieu Molard

streetpress.com

14 COMMENTS

  1. Dans notre monde, il y a des assassins, des vrais, des multirecidivistes de l’agression physique, des fichés S notoires qui se baladent en toute légalité malgré le fait qu’ils aient été condamnés à 8 ans deux ans plus tôt.
    Alors désolé de ne pas être à l’unisson mais Soral n’a jusqu’à présent tué personne. Même indirectement.

  2. C’est une honte, de laisser cet homme en liberté.
    Faut il qu’il tue quelqu’un ? il ne connais rien d’autre que de provoquer la haine
    Quelle déception de la France.
    Votre France cultive l’antisémitisme.
    6000.000 de morts ne suffit pas ?
    Chulem

  3. C’est assez classique que lorsque le prévenu condamné fait appel, le parquet fait également appel pour se préserver la possibilité de modifier ses requisitions en appel.
    Il est également assez classique qu’en cas d’appel dans ce type de dossier, la peine ne soit pas exécutée avant le prononcé de l’arrêt de la cour.
    Cela ne montre pas une volonté du parquet d’avantager le prévenu.

  4. Que la justice s’applique et vite ! Cela fait des années que cet immonde personnage, un dangereux paranoïaque, instille la haine dans les esprits en toute impunité. Il est directement responsable de la montée de l’antisémitisme en France.
    Va-t-on encore lui trouver des excuses ?

  5. Je ne suis même pas surpris, la taule c’est pour le “petit” peuple, la liberté c’est toujours et encore pour ces individus au dessus des lois, que ce soit pour le barbouze du président, le ci-devant fraudeur du fisc, mais ministre qui ment les yeux dans les yeux, et maintenant un négationniste qui même condamné nargue l’histoire..

  6. Liberté d expression, laissez moi golri!! Toujours les mêmes c est bizarre qiand même !!! Y a peut être un billet à gratter…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.