Le Mossad a éliminé un haut responsable iranien

4
2135

Le Mossad aurait éliminé dimanche un haut responsable militaire iranien en Syrie (média)

i24NEWS

 2 min

SANA / AFP
Des bâtiments endommagés après une riposte aérienne israélienne sur le village syrien de Beit Saber, au sud-ouest de la capitale Damas, le 20 novembre 2019
Des bâtiments endommagés après une riposte aérienne israélienne sur le village syrien de Beit Saber, au sud-ouest de la capitale Damas, le 20 novembre 2019

IMAGES SATELLITE: LES POSITIONS IRANIENNES VISÉES PAR LA RÉCENTE ATTAQUE ISRAÉLIENNE CONTRE LA SYRIE

     

Le 20 novembre, ImageSat International , un groupe israélien, a publié plusieurs photos satellites de positions iraniennes présumées qui avaient été frappées lors de la récente attaque israélienne contre la Syrie .

La photo révèle que les frappes aériennes israéliennes, qui ont eu lieu tôt le matin, visaient le soi-disant bâtiment Glass House (“La Maison de Verre”)de l’aéroport international de Damas. Israël affirme que le bâtiment est un quartier général majeur du Corps des gardes de la révolution islamique iranien en Syrie.

Les dommages infligés à la Maison de verre semblaient se limiter au coin supérieur droit du bâtiment.

Images satellite: les positions iraniennes visées par la récente attaque israélienne contre la Syrie

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Images satellite: les positions iraniennes visées par la récente attaque israélienne contre la Syrie

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

D’autres photos montrent qu’une position iranienne présumée située dans la base aérienne de Mezzeh à l’ouest de Damas a également été frappée. Contrairement à la Maison de verre, la position de Mezzeh a subi des dommages importants.

Images satellite: les positions iraniennes visées par la récente attaque israélienne contre la Syrie

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Images satellite: les positions iraniennes visées par la récente attaque israélienne contre la Syrie

Cliquez pour voir l’image en taille réelle

Israël a déclaré que les “frappes à grande échelle” avaient été menées en réponse à quatre roquettes, qui auraient été lancées depuis la Syrie  sur des cibles situées dans le nord d’Israël, le 19 novembre.

Les frappes aériennes ont coûté la vie à au moins quatre militaires syriens et deux civils. Il n’y a pas de rapports crédibles faisant état de victimes iraniennes.

 

4 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.