Les forces de sécurité arrêtent des Palestiniens soupçonnés de terrorisme

Les troupes arrêtées le père duc tueur de Givat Assaf, un tireur d’Ofra meurtrier en 2018

Soldats de Tsahal lors d'activités en Cisjordanie (crédit photo: BUREAU DU PORTE-PAROLE DE Tsahal)
Des soldats de Tsahal pendant des actions en Cisjordanie (crédit photo: BUREAU DU PORTE-PAROLE DE Tsahal)

Les forces de sécurité israéliennes ont arrêté deux Palestiniens dans la région de Ramallah, dont le père d’un terroriste responsable de deux attaques meurtrières contre des soldats et des civils israéliens en 2018.

Les Palestiniens ont été arrêtés par des agents de la police des frontières israéliennes, et soupçonnés d’être impliqués dans plusieurs incidents terroristes ces derniers mois, a indiqué la police israélienne.

Pendant l’opération, des centaines de résidents de Ramallah ont lancé des pierres, des cocktails Molotov, ainsi que des bouteilles de peinture et d’autres objets vers les troupes qui ont riposté par des moyens de dispersion des émeutes, notamment des gaz lacrymogènes et des grenades assourdissantes.

Selon l’agence de presse Wafa, les troupes ont fait une descente dans deux villages de la région de Ramallah et ont arrêté Omar Barghouti et son fils Mohammed dans le village de Kobar ainsi que Mahmoud Murrar, un avocat du village de Budrus et ils ont saisi sa voiture.

Omar Barghouti est le père d’Asam et Saleh Barghouti qui ont commis une attaque par balle au carrefour d’Ofra Junction le 9 décembre 2018 qui a blessé sept Israéliens.

Asam Barghouti est soupçonné d’avoir mené une autre attaque par balle à l’extérieur de l’avant-poste de Givat Assaf, juste au sud d’Ofra, quelques jours plus tard, au cours de laquelle deux soldats de Tsahal, le sergent d’état-major Yuval Mor Yosef et le sergent Yosef Cohen ont été tués. Deux autres Israéliens ont été blessés, une résidente de Beit El et un autre soldat de Tsahal, Netanel Felber, qui reste dans un état critique.

Saleh a été abattu par des soldats de Tsahal lors d’une tentative d’arrestation le 12 décembre, un jour avant la fusillade de Givat Assaf.

Omar Barghouti, un chef du Hamas en Cisjordanie, a passé 39 ans dans les prisons israéliennes pour des délits liés à la sécurité. Arrêté pour la première fois par Tsahal en 1978 pour avoir tué un citoyen israélien, il est détenu à plusieurs reprises en détention administrative depuis plusieurs années. Omar est entré dans les prisons israéliennes en tant que membre du Fatah, mais est devenu plus tard un éminent dirigeant du Hamas.

L’aile militaire du Hamas, les Brigades al-Qassam, s’est attribué le mérite de l’attaque d’Ofra en 2018 peu après la mort de Saleh Barghouti par les soldats de Tsahal, la louant et disant qu’elle prouvait que la résistance était vivante en Cisjordanie.

1 COMMENTAIRE

  1. POUR CES TERRORISTES UNE SEULE SOLUTION RADICALE L’APPLICATION DE LA CHARIA ILS AIMENT CELA CELA LES FERA DOUBLEMENT RÉFLÉCHIR AVANT DE SE LANCER DANS DES ACTIONS ILS SAURONT D’AVANCE QUE S’ILS NE SONT PAS ÉLIMINÉ SUR PLACE LA CASE PRISON NE DURERA QUE QUELQUES JOURS ET ENSUITE EXÉCUTION SUR PLACE PUBLIC ET EN PLUS LA PIRE DES CRAINTES POUR CETTE RACAILLES LA CRÉMATION ET DIRECT LES CENDRES EN PLEINE MER ‼️

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.