Un haut responsable de l’unité de porte-parole de Tsahal : le Hamas a réussi un coup de maître en matière de relations publiques.
On pourrait même suggérer qu’il est parvenu à dicter leur discours à certains dirigeants internationaux
Deux jours après les manifestations à la frontière de Gaza, PROVOQUANT le plus grand nombre de morts palestiniens depuis bORDURE Protectrice, un officier supérieur deTsahl admet l’échec d’Israël qui a laissé au Hamas le soin de dicter un narratif mondial des événements à l’intention des médias et des dirigeants comme Macron, Merkel ou May ; L’officier, chargé de travailler avec la presse étrangère, ajoute : «Le Hamas voulait que le plus grand nombre possible de Palestiniens soient tués, des photos d’hôpitaux croulant sous la pression».

Alors que le Hamas a admis, que la plupart des Palestiniens tués lundi, lors des émeutes à la frontière de Gaza appartenaient à ses rangs , Tsahal a reconnu qu’il n’avait pas l’intention de tous les tuer, déclarant : « C’est en partie de notre faute, parce que nous ne sommes pas capables de communiquer sur (le sens de) ce que nous défendions ».

« L’image décisive a été obtenue par KO, par les Palestiniens, et c’était une image choquante » [pour l’opinion], a déclaré mercredi le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, un officier supérieur de l’unité du porte-parole de Tsahal.

Lt.-Col. Conricus, qui dirige la section des relations avec les médias internationaux à l’Unité du porte-parole, a parlé aux membres des communautés juives américaines aux États-Unis et a déclaré : «Le nombre de personnes touchées nous a causé un tort immense ».

Officier principal de l'Unité du porte-parole de Tsahal, Lt.-Col. Jonathan Conricus a reconnu les échecs d'Israël dans la campagne de relations publiques sur les manifestations à la frontière de Gaza (Photo: Twitter)

L’Officier principal de l’Unité du Porte-parole de Tsahal, Lt.-Col. Jonathan Conricus a reconnu les failles d’Israël dans la campagne de relations publiques sur les manifestations à la frontière de Gaza (Photo: Twitter)

La conversation de l’officier avec les Juifs américains est survenue à la suite d’émeutes intensives tout au long de la semaine près de la frontière de Gaza, au cours desquelles 61 Palestiniens ont été tués et quelque 1.200 blessés.

Alors que Tsahal a réussi de manière opérationnelle à empêcher une traversée de masse en Israël, elle a souffert d’un problème de relations publiques, en permettant au Hamas de dicter le récit dans les médias mondiaux – selon lequel Israël était coupable d’avoir commis un «bain de sang» et un «carnage».

« Le Hamas voulait que le plus grand nombre de personnes du côté palestinien soit tué », a déclaré l’officier supérieur, « ainsi que d’avoir des photos d’hôpitaux croulant sous la pression, et ils n’hésitent pas à envoyer des boucliers humains sur le devant de la scène ».

« Quand le dilemme était : soit de défendre la frontière israélienne et nos communautés près de la frontière d’une part, soit de permettre aux émeutiers de traverser et d’avoir seulement un petit nombre de victimes palestiniennes, d’autre part, il n’y avait aucun dilemme du tout pour les soldats et les commandants », a t-il déclaré.

Conricus a déclaré que Tsahal a essayé d’être aussi précis et judicieux que possible dans son recours à la force, n’utilisant que des fusils à lunette chargés de munitions reconnues par l’OTAN. Il a affirmé : «Nous avons essayé de minimiser les pertes palestiniennes, avons-nous réussi?, malheureusement pas, y a-t-il eu des erreurs, les balles ont-elles manqué leurs cibles et touché autres que ceux à qui elles étaient destinées?, Bien sûr, mais c’est incroyablement chaotique, près de la frontière.

Les émeutes à la frontière étaient «incroyablement chaotiques», a déclaré Conricus, conduisant à des conditions de brouillard de guerre (Photo: EPA)

Les émeutes à la frontière étaient «incroyablement chaotiques», a déclaré Conricus, conduisant à des conditions de guerre dans le brouillard  (Photo: EPA)

«Il y a du gaz lacrymogène, de la fumée qui s’échappe des pneus, des cris, des haut-parleurs et des sirènes et surtout des milliers d’émeutiers qui tentent de démanteler la clôture et de lancer des grenades et des cocktails Molotov.

L’unité du porte-parole de Tsahal a produit une déclaration officielle en réponse à ces articles, disant qu’une partie seulement des paroles de Conricus avait été correctement citée et que les citations avaient ensuite été sorties de leur contexte, alors que le « contexte plus large de ses paroles avaient été déformé ».En outre, selon Tsahal, ses paroles ne reflètent pas l’esprit du discours ni les positions de l’armée. Il s’agissait d’une «conversation avec les chefs des communautés juives des États-Unis, dans le cadre d’une initiative de l’unité de porte-parole de Tsahal qui tente de lancer des appels à l’action dans le monde entier».

Néanmoins, Tsahal a diffusé des photos de terroristes armés arrivant à la frontière et attaquant les soldats dans un délai de 24 heures, et des images de femmes et d’enfants palestiniens placées devant les points de conflagration, qui sont parvenus avec un temps de décalage par rapport aux événements.

 (Photo: AFP)

(Photo: AFP)

De plus, les équipes de presse israéliennes et étrangères couvrant les événements du côté israélien ont été éloignées de la barrière et ont fait leurs reportages depuis une position prédéterminée par Tsahal, qui se trouvait à plusieurs kilomètres de la clôture, ce qui signifie qu’elles n’ont jamais observrdé de près la conduite des forces ou les masses de civils envoyés par le Hamas pour entrer en conflit direct avec Tsahal.

Dirigeant du Hamas: 50 des 61 Palestiniens tués appartenaient au Hamas

Par ailleurs, un haut responsable du Hamas, Salah Bardawil, a déclaré mercredi aux médias palestiniens que 50 des Palestiniens tués dans les émeutes de la bande de Gaza, lundi, appartenaient aux rangs du groupe terroriste. Il s’est exprimé au cours d’une interview à Baladna TV, un média privé palestinien.

 (Photo: AP)

(Photo: AP)

Compte tenu du calme qui règne dans le secteur, Tsahal a décidé de renvoyer certains des renforts qu’il avait amenés pour aider la division de Gaza, la semaine dernière.

Les évaluations israéliennes indiquent maintenant que les affrontements frontaliers vont diminuer au cours des prochains jours, mais des renforts de moindre importance resteront, néanmoins, près de la frontière tout au long du week-end.

Plus tôt mercredi, on a révélé que le Hamas a refusé d’autoriser deux camions de la Direction de la technologie et de la logistique de Tsahal, portant des centaines d’équipements médicaux de sauvetage, à entrer à Gaza par le passage de Kerem Shalom.

 (Photo: Getty Images)

(Photo: Getty Images)

Les camions sont donc retournés en Israël, tandis que six autres camions équipés de matériel médical similaire, envoyés par l’UNICEF (le Fonds des Nations Unies pour l’enfance) et l’Autorité palestinienne ont été autorisés à entrer.

L’équipement médical israélien avait pour but d’aider les hôpitaux de la bande de Gaza qui n’étaient pas préparés à accueillir les foules de personnes amenées après les émeutes, à faire face à la situation.

Itay Blumenthal | Publié: 17.05.18, 13:06

Première publication le: 17.05.18, 13:06

Adaptation : Marc Brzustowski

14 Commentaires

  1. A mon avis l’occident critique Israël parce qu’elle ne fait pas les choses a fond, en éliminant définitivement le hamas, ce qui perpétue le problème.

  2. Macron a déshonoré la France en condamnant sans appel Israël, alors qu’il savait que la plupart des victimes étaient des terroristes du Hamas. S’il a menti à cette occasion, il est capable du pire envers l’état d’Israël.

  3. La plupart des nations ont un seul dicton : »Un bon israélien est un israélien mort ».
    Que toutes ces nations aillent en enfer.
    Israel ne fait qu’appliquer le 11° commandement : « Tu garderas le pays d’Israel sain et sauf….par tous les moyens ».

  4. Comment peut on donner foi à un énergumène comme l autre du Hamas face à l humanisme d Israël sinon le refus de la Vérité , l anti Judaisme l’anti Israel de l Internationale prête à plaire aux pétrodollars qui un jour feront la perte de cette Internationale. Les discours les mensonges les haines à l encontre d Israël ont formaté les esprits meme les nôtres pour adhérer a ces discours venimeux et qu en raison de cette communication ou pas les vrais méchants tels Hamas Fatah et consors apparaissent « gentillets » car comment peut on les voir ainsi si ce n est par roublardise et malhonnêteté. Vivement la fin du Petrole pour le bien de l Humanité !!

  5. On pourrait tout de même espérer que la communicatiln israélienne soit plus percutante, tant au niveau politique que militaire.
    Trop de paroles sans effet nous desservent.
    Les politiques qui s’en prennent au gouvernement dans des moments pareils ont aussi une grande responsabilité.

  6. Je ne crois pas au défaut de « communication », je crois qu’il faut être lucide et admettre que l’adoption du narratif du hamas est volontaire et délibérée tout comme la surdité aux arguments d’Israël qui sont en réalité d’une évidence telle que toute personne sensée peut les comprendre.
    Je dirais même plus, je pense qu’il en va d’une stratégie délibérée des médias (aux ordres des gouvernements) pour s’acheter un peu de répit social, quand ce n’est pas un électorat de plus en plus fanatisé dans un grave contexte de crise; et continuer à faire des affaires avec des pays pas du tout recommandables sur aucun plan de l’éthique et de la démocratie (business is business).
    La vérité importe peu aux technocrates.
    Mais là cela va beaucoup plus loin dans le cynisme.
    Et une phrase célèbre de Churchill s’applique encore une fois pleinement.

    • Une expression américaine dit ‘il vaut mieux etre juger par douze que porté par six’.
      Ce n’est pas la premiere fois que la communauté internationale devient hysterique des qu’on touche à ses chouchous. Ca ne sera pas la derniere. Entre temps, Israel est là et la Palestine n’existe toujours pas et n’est pas prete d’exister.

  7. “L’image décisive a été obtenue par KO, par les Palestiniens, et c’était une image choquante” [pour l’opinion], a déclaré mercredi le lieutenant-colonel Jonathan Conricus, un officier supérieur de l’unité du porte-parole de Tsahal.
    Lt.-Col. Conricus, qui dirige la section des relations avec les médias internationaux à l’Unité du porte-parole, a parlé aux membres des communautés juives américaines aux États-Unis et a déclaré : «Le nombre de personnes touchées nous a causé un tort immense”.
    “C’est en partie de notre faute, parce que NOUS NE SOMMES PAS CAPABLES DE COMMUNIQUER sur (le sens de) ce que nous défendions”.
    C’EST BIEN CELA LE PROBLEME!!! ISRAEL NE SAIT PAS COMMUNIQUER ET NE S’EN DONNE PAS LES MOYENS. Cela fait trois ans que je me bats contre cela. J’ai pondu un manuel de quelques pages: PRINCIPES DE CONTRE-PROPAGANDE OFFENSIVE pour expliquer très concrètement, très pratiquement ce qu’il faudrait faire. Faute de contacts avec Lieberman, Gilad erdan ou Bibi cela reste hélas dans les tiroirs.

  8. Combien de tués ??, avez-vous défalqué tous ceux qui sont ressuscités ???? ceux qui se sont laissé tomber en feignant avoir été touchés par des snipers israéliens ??? non les médias se complaisent dans les mensonges !!!!

  9. Les efforts de communication n’ont rien à voir avec les commentaires des médias et les condamnations.

    Sur I24NEWS Laurent Joffrin, le rédacteur en chef de « Libération » a dit lui-même que les titres et les commentaires sont conformes à la ligne éditoriale du journal. Il n’a pas dit qu’ils étaient conformes aux faits et à la réalité.

    Macron a été encore plus explicite a Sofia, alors qu’il savait déjà que 50 des morts étaient des terroristes du hamas, il s’est permis de rajouter une condamnation contre Israël tout en reconnaissant dans la même phrase que la sécurité d’Israël était en danger et que le hamas et d’autres étaient les instigateurs.

    Les faits et la réalité et la manière de les expliquer n’ont rien à voir là-dedans. Pour que la réalité et les faits soient relatés dans les médias occidentaux, et ainsi empêcher les propagandistes professionnels de déverser leur venin et leur haine, il faudrait en fait les contrôler, mais cela n’est pas pour demain.

    Une chose est sûr, Emmanuel Macron s’est clairement discrédité et il devrait être conscient qu’il est encore très loin de devenir un « grand » de ce monde.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.