«L’attaque iranienne contre Israël n’est qu’une question de temps»

27
5172

«L’attaque iranienne contre Israël n’est qu’une question de temps»

Et si la République islamique attaque, l’État juif devra exercer des représailles massives contre ses intérêts, idéalement avec la garantie d’une relève des États-Unis.

Alors que les Iraniens sont descendus dans les rues cette semaine pour commémorer les 40 ans de la prise de contrôle de l’ambassade américaine en 1979 , l’Iran a annoncé de nouvelles violations de l’accord sur le nucléaire signé en 2015. Le régime-voyou de la République islamique a admis qu’elle exploite désormais 60 centrifugeuses IR-6 et travaille sur un nouveau type de centrifugeuse qui fonctionnera 50 fois plus rapidement que ce qui est actuellement autorisé dans le cadre de l’accord.

Cette annonce intervient après que l’Iran a lancé des attaques contre des pétroliers et des installations pétrolières saoudiennes, en abattant un drone américain et, bien entendu, la poursuite de ses efforts agressifs en cours pour construire une machine de guerre contre Israël en Syrie et ailleurs.

De son côté, le département du Trésor américain a annoncé lundi de nouvelles sanctions à l’encontre de neuf commandants et responsables militaires iraniens. Le président américain Donald Trump s’est retiré de l’accord nucléaire avec l’Iran en mai 2018 et a réimposé des sanctions sévères, dans le but de réduire le comportement déstabilisateur du régime au Moyen-Orient et dans le monde.

Quoi qu’il en soit, Téhéran a continué de participer à des efforts de déstabilisation et a fortement soutenu les activités terroristes et l’accumulation de dépôts d’armes au Moyen-Orient, à des destination de ses séides.

Yaakov Amidror, ancien conseiller en sécurité nationale auprès du Premier ministre Benjamin Netanyahu, et actuellement analyste à l’Institut pour la stratégie et la sécurité de Jérusalem et membre de l’Institut Juif d’Amérique pour la sécurité nationale, a déclaré à JNS que les Iraniens souhaitaient rester loin de l’Etat juif, mais en même temps construire “un anneau de feu” autour de lui. L’Iran soutient le Hezbollah au Liban et l’organisation terroriste aurait jusqu’à 100 000 (à 130.000) missiles. L’Iran s’efforce également de créer une machine de guerre indépendante en Syrie, qu’Israël s’emploie à démanteler. Selon des reportages étrangers et israéliens, Israël aurait jusqu’à présent atteint plus de 300 cibles en Syrie.

Selon Amidror, l’Iran a compris qu’Israël avait réussi en Syrie et a donc commencé à construire une branche indépendante de sa machine de guerre en Irak, profitant du fait que les Irakiens ne contrôlent pas totalement certaines parties de leurs territoires. Pour l’Iran, l’idée est de disposer d’une capacité militaire proche d’Israël, tout en restant à distance.

“Une question intéressante”, a déclaré Amidror, “quelle devrait être la réaction d’Israël dans une telle situation? Nous savons que la tête du serpent est en Iran. Israël va-t-il viser des cibles en Syrie, en Irak, au Liban ou au Yémen? Ou irons-nous directement frapper à la tête du serpent?

L’Iran a la capacité d’attaquer Israël depuis plusieurs endroits, y compris le Liban et la Syrie – et maintenant l’Irak et peut-être le Yémen – comme Netanyahu l’a récemment mentionné.

“Ce sera compliqué”

Eytan Gilboa, professeur et directeur du Centre pour la communication internationale à l’Université Bar-Ilan de Ramat Gan et chercheur principal au Centre d’études stratégiques de BESA, a déclaré à JNS qu’un certain nombre d’éléments ont récemment changé l’impact sur la préparation et le processus de décision d’Israël.

Premièrement, l’Iran a attaqué les champs de pétrole saoudiens. Deuxièmement, les États-Unis se sont retirés de la Syrie. Troisièmement, les provocations iraniennes dans le golfe Persique n’ont suscité aucune réponse américaine agressive.

“Nous voyons également le Jihad islamique à Gaza, sur ordre de l’Iran, essayer de saboter et de miner la situation ici”, a-t-il déclaré.

Comme Amidror, Gilboa a noté qu’Israël tentait d’empêcher l’Iran de construire un autre front en Syrie, affirmant que “cette stratégie a été étendue à l’Irak”.

Il a exposé la situation actuelle du point de vue d’Israël. Selon Gilboa, «il est évident, pour toutes sortes de raisons, que l’Iran n’attaquerait pas Israël directement depuis son propre territoire. L’Iran a perdu une partie de la surprise qui aurait pu être infligée à Israël s’il n’avait pas utilisé de missiles de croisière contre l’Arabie saoudite. »

Israël prépare des réponses adéquates à ce type de menace, dans la mesure où il s’attend à ce que l’Iran l’attaque à l’aide de missiles de croisière et de drones à guidage de précision.

Gilboa a suggéré que les éléments de la stratégie israélienne doivent d’abord être de révéler le plan de l’Iran. Ensuite, Israël doit le menacer de représailles directes et sévères. Enfin, Israël doit préciser que la Syrie et le Liban en paieront le prix si les attaques contre Israël ont pour origine leur territoire.

“Si l’Iran ordonne à Nasrallah d’attaquer Israël, cela sera compliqué”, a déclaré Gilboa. «Lors de la seconde guerre du Liban en 2006, Israël a distingué l’armée libanaise du Hezbollah. Ce n’est plus le cas. Si Israël est attaqué, il attaquera le Liban, y compris le Hezbollah. La même chose est vraie pour la Syrie. Israël essaie de persuader Bashar Assad [le président syrien] et la Russie que si Israël est attaqué par la Syrie, c’est Assad qui en paiera le prix. “

En outre, poursuit Gilboa, Israël doit informer la Russie des mesures qu’il pourrait prendre après toute attaque de l’Iran. “Ces échanges de tirs entre Israël et les tentatives iraniennes de construire une base en Syrie ne sont absolument pas dans l’intérêt de la Russie, et c’est pourquoi la Russie ne proteste pas contre les actions militaires israéliennes en Syrie”, a-t-il déclaré.

Israël devrait chercher à obtenir une déclaration de soutien de la part des États-Unis et se coordonner avec les États-Unis pour annoncer que des attaques contre Israël déclencheraient une action américaine.

Gilboa a déclaré : «À première vue, ces composants devraient créer un certain niveau de dissuasion. La stratégie principale d’Israël consiste à créer une force de dissuasion ou du moins à limiter toute attaque iranienne potentielle. “

Si l’Iran attaque vraiment, il devra y avoir une riposte massive contre les intérêts iraniens.

Selon Gilboa, l’Europe ne devrait pas s’associer à la lutte contre les ambitions hégémoniques de l’Iran et son soutien au terrorisme mondial. Ils sont “stupides et sourds“, a-t-il accusé, parce qu’ils essayent seulement d’apaiser l’Iran.

Amidror et Gilboa conviennent tous les deux que l’Iran est résolument tourné contre Israël.

“La confrontation entre l’Iran et Israël est inévitable“, a déclaré Gilboa. «Il y a de grands risques pour une action militaire iranienne; c’est ce à quoi Israël se prépare. “

“Notre hypothèse,” dit Amidror, “n’est pas une question de savoir si, mais quand.”

 

Réimprimé avec la permission de JNS.org.

israelhayom.com

27 COMMENTS

  1. ” IL Y A DE GRANDES CHANCES POUR UNE REPLIQUE IRANIENNE ” Vous avez certainement voulu dire :
    ” IL Y A DE GRANDS RISQUES POUR UNE REPLIQUE IRANIENNE ” PERCEVEZ VOUS LA DIFFÉRENCE ?

  2. Mais pourquoi trouver un titre qui tue ?
    Je ne comprends pas votre journalisme, il n’est même pas professionnel !
    Vous mettez de l’huile sur le feu, sans savoir éteindre le feu !

    • Franchement, “Danielle”, vous ne pouvez pas lire ce que disent les experts noir sur blanc, ou alors laissez les adultes discuter entre eux :

      Amidror est l’ancien Conseiller à la Sécurité Nationale de Benyamin Netanyahu et chef de l’AMAN le renseignement militaire israélien et Eytan Gilboa est un grand expert du domaine également : si ce qu’ils disent ne vous plaît pas, allez lire “Martine à la plage”

      Amidror et Gilboa conviennent tous les deux que l’Iran est résolument tourné contre Israël.

      “La confrontation entre l’Iran et Israël est inévitable”, a déclaré Gilboa. «Il y a de grandes chances pour une action militaire iranienne; c’est ce à quoi Israël se prépare. ”

      “Notre hypothèse,” dit Amidror, “n’est pas une question de savoir si, mais quand.”

      • @Marc
        L’iran va vers l’asphyxie économique, et donc le chaos et l’effondrement du régime. C’est ce qu’attendent les américains, sans avoir besoin de tirer un seul coup de feu. Elle paie le prix de n’avoir pas su, depuis sa révolution de 1979, se libérer de sa dépendance du pétrole. Comme Sadam Hussein qui tirait des missiles scud en 1991 sur Israël, sans intérêt, les mollahs se tournent vers ce pays par désespoir. En Frappant Israël, ils ne pourraient rien gagner d’autre que d’être rayés de la carte, et donc n’auraient-pas de but de guerre rationnel. L’iran n’a pas les moyens de mener une guerre contre Israël. Son armée de l’Air, même équipée de Shengdu J10 chinois et de migs anciens n’a même pas répliqué aux frappes d’Israël en Syrie. Elle ne peut frapper Israël que par drones et missiles, éventuellement nucléaires, mais sera rapidement annihilée en contre-attaque. En 2006, Colin Powell a révélé qu’Israël avait plus de 200 têtes nucléaires pointées sur l’Iran. Pourquoi mentirait-il? De combien d’ogives Israël dispose-t-il maintenant? Il faudrait des décennies pour que l’iran atteigne le niveau militaire, seulement actuel, d’Israël, et elle aura collapsé économiquement bien avant. Il semble y avoir une propagande médiatique cherchant à alerter sur une menace iranienne, certes réelle mais gonflée, pour des raisons cachées.

        • Sincèrement,j’ai du mal avec ces explications simplificatrices par l’unique pouvoir des sanctions,qui ont le chic de faire baigner Trump dans le bonheur.Les Iraniens développent des réseaux très étendus jusqu’en Amérique du Sud, en Afrique des Narcos, des milices et des milliers d’armes asymétriques… Certain que lorsqu’on se contente d’une vision sur une armée régulière ou une aviation obsolète, on croit que l’affaire est dans le sac. Quand on y regarde de plus près et qu’on ajoute la bombe atomique à X+ avec des centaines de milliers de missiles en cercle de feu ou en étau autour d’Israël, on en parle autrement avec plus de lucidité…

  3. Allez les amis, pas trop d’inquiétude, on sait très bien que macron et l’U.E. veillent….
    Oui bien sûr je plaisante, pour cela il faudrait qu’ils aient ce à quoi je pense, là où je pense !
    Non il vaut mieux ne compter que sur soi et en cas d’attaque de ces arriérés leur envoyer LA bombe et menacer de LA même quiconque mouftera !

    • @GooZ
      “et menacer de LA même quiconque mouftera !” C’est bien dit. Comme je l’ai déjà montré sur d’autres posts, Israël a probablement les moyens de frapper nucléairement la russie si elle bougeait, mais elle ne bougera-pas, comme elle n’a pas bougé à chaque fois qu’Israël a frappé l’iran, idem pour d’autres puissances comme la Chine, Pakistan, etc.. Ce que je ne comprends-pas c’est que les Américains tiennent Israël au point que les Juifs ne peuvent-pas bombarder l’iran sans leur accord préalable.

      • Ysraël n’a jamais frappé l’Iran. Mais des intérêts belliqueux iraniens hors d’Iran.
        La guerre commence quand les territoires des belligérants sont attaqués officiellement.
        Et l’Iran sait cela. Et se retient. Pensant que pendant ses gesticulations depuis des années, elle aura atteint l’équilibre avec Ysraël. Mais cette prochaine guerre ne sera pas une guerre d’invasion, comme avec l’Irak de Saddam, et les soldats avec la clé _en plastique_ autour du cou ouvrant la porte du ciel. Les armes d’aujourd’hui sont dévastatrices, Étymologiquement, elles font le vide. Dès qu’Ysraël sentira le danger d’extermination, en tout cas sa volonté, il ne restera, effectivement rien des armes et armées ennemis lancés dans l’aventure, ceux-là même dissimulés dans les grands centres urbains, hélas.
        Pour les civils…

  4. Cela fait longtemps que c’est sur la table et que tout le monde en parle encore et encore, un peu comme s’il s’agissait d’un match de foot…

    Une fois la première salve tirée, la lèpre islamique sera définitivement réglée. Il ne restera plus qu’à éteindre les tisons un peu partout là où ils se trouvent et jusqu’au cœur de l’Europe. Perses et arabes ne connaissent que la force. Tout autre discours est perçu comme une tare occidentale.

  5. “si israel attaque l’iran y aura une conflagration généralisée et personne ne sait où cela ménera ” : voilà la fameuse phrase qui est tenue par les israéliens et leurs alliés et qui brise le bras armé d’israel et laisse l’iran avancer . Et pourtant l’iran n’est qu’une grande gueule qui , par exemple , n’a jamais rien gagné contre daesh .
    Maintenant que l’iran a compris que ses bateaux peuvent être pris pour cible il ne touchera plus jamais à un bateau .
    c’est la même chose avec gaza : “si on va à gaza cela va nous coûter cher en vie humaine” donc on se contente de laisser gaza avancer en tunnel et en accumulation de missiles pendant que l’on bombarde les multiples positions bidon du hamas .
    quand l’iran s’en est pris aux américains , ces derniers n’ont apparemment pas réagi : mais tout le monde sait que des avions non identifiés qui venaient de la planète mars ont bombardé à profusion et abondamment les troupes iraniennes et leurs proxis et l’iran sans crier sa misère a bien compris d’où cela venait .

  6. Quoiqu’il arrive Israël a les moyens de rayer l’Iran de la carte et ils le savent .

    Maintenant s’ils ont des disponibilités suicidaires ils en assumeront leurs responsabilités .

  7. Une guerre n’eat jamais souhaitable par aucune nation mais voici un pays qui n’a pas encore sa bombette nucléaire qui l a destine à Israel depuis qu’il menace d’exterminer Israel , ne faudrait il pas prendre l’initiative et lui mener une guerre préventive et de reculer ces turbanés à l’âge de pierre ? ou bien alors au grand damne des antisémites européens bombarder ses puits de pétrol qui sont le nerf de leurs agressivité et pour les priver du seul intérêt que leurs portent certains pays.

  8. L’axiome talmudique, plus que jamais vérifié, “Celui qui vient pour te tuer, tue le d’abord” est tout-à-fait d’actualité.
    La question est de trancher sur le ” vient, de venir”. Car jusqu’à cet instant, malgré toutes ces promesses d’extermination, les ayatollés sont prudents, et toutes leurs déclarations et autre blabla sont toujours au conditionnel, ou ambigu, et peuvent, intentionnellement, être compris en soft ou en dur, de façon à endormir la défense.( c’est pour cela que, textuellement, Ysraël n’a pas “encore” été attaqué par l’iran, qui nous hait rien que parce qu’on lui resiste !)
    Nous, nous savons que les méchants tiennent toujours leurs promesses.
    A) En fait, Ysraël n’attend qu’un pretexte légitime pour frapper, puisque l’occident regarde.
    Et Ysraël réfléchit à la population juive, hors de la Terre Consacrée, qui, forcément, sera malmenée (doux euphémisme) lors du conflit prochain dans les tuyaux…
    Nous avons pris nos responsabilités…
    B) le second problème, la population des civils, volontairement exposés par nos hainemis, pour faire hésiter et donc gagner du temps…
    Toutes ces questions sont complexes, mais pas compliquées, et nous saurons, inspirés par l’Eternel Tsevahot, [ Le Seigneur des Armées ], appliquer les meilleures thérapies, avec l’aide de Dieu.
    Enfin, voilà confirmé pour les sceptiques ce verset de la haggadah de Pâque,
    “À chaque génération, il se lève un ennemi, nombreux, du Peuple Juif, et C’est Dieu (même s’Il nous cache Sa face) Qui nous délivre de leurs mains.
    Sinon, comment serions nous encore là ?

  9. Il est evident que la strategie iranienne de diffusion de ses forces dans les pays dissous que sont l irak, la syrie et le liban est un atout majeur, c est pourquoi Israel lutte farouchement contre cette strategie , mais , a mon avis, les menaces contre les fantoches qui ” dirigent ” ces pays sont insuffisantes et Israel se doit de menacer lourdement la tete du serpent : en cas d attaque Les centres de pouvoir de teheran doivent etre rasés immediatement , et ce serait une erreur fatale de se limiter aux proxys qui sont choisis pour absorber les coups justement

  10. l’Iran n’utilisera jamais de bombe A pour la simple et bonne raison que les sous marin israéliens sont prêt a risposter et a rayer l’Iran de la carte.
    l’Iran ne s’attaquera pas a Israël tant que le régime tiens bien malgré les sanctions par contre si ils n’ont plus rien a perdre ils attaquerons Israël.
    En cas de conflit l’Iran aurait bcp a perdre car sa population en a assez du régime donc pour moi il n’y aura rien a court terme.
    Chacun se menace et montre ses muscles ça s’arrêtera a ça bien qu’Israël au regard de la guerre de kippour se doit d’être prête.

    • Jamais = en politique est un mot à oublier. L’exemple de la guerre du Kippour a servi de leçon. Car dans le scenario envisagé, il s’accompagne juste avant d’une pluie de missiles de toutes parts afin de neutraliser les capacités comme les décisions de défense. La bombe A à Tel Aviv parachève. On peut détruire un petit pays, mais détruire d’un coup les masses syriennes+libanaises+irakiennes+iraniennes n’est pas dans la capacité israélienne sans les forces US. j’ai des raisons de penser que ce scénario est aussi dans les études….

    • @eric
      Pour attaquer Israël à la bombe A l’iran doit d’abord avoir plusieurs dizaines de bombes et de vecteurs nucléaires. Ensuite ce serait une décision suicidaire car Israël a probablement plusieurs centaines de bombes thermonucléaires, neutroniques, électromagnétiques et des centaines de vecteurs, missiles, avions, sous marins, navires, et même valises atomiques, etc..sans oublier les capacités chimiques et bactériologiques. J’ai déjà montré dans un post sur la russie que si Nétanyahou discute en position de force avec Poutine c’est qu’il a du répondant sur lequel s’appuyer. Jamais un dirigeant israélien n’aurait été reçu à Moscou pour négociations dans les années 1950, 60, ni 70, et si les Américains n’étaient-pas intervenus à chaque fois, les russes auraient déjà détruit Israël. Depuis, les choses ont changé. L’iran peut certes se faire fournir des ogives nucléaires par une puissance étrangère, (Chine? Pakistan? Corée du Nord?) mais Israël peut aussi livrer des ogives nucléaires à l’Arabie saoudite et établir des bases nucléaires dans les états du golfe persique. Une bombe A sur Tel Aviv, entraînant 200.000 morts serait un feu de paille au regard des dizaines de millions de morts qu’entraînera la destruction apocalyptique de l’iran voire de plusieurs pays associés. On peut s’attendre à beaucoup des mollahs, mais c’est le pire de ce qui pourrait arriver. Enfin, l’iran n’a pas les moyens économiques de mener une guerre conventionnelle contre Israël. Enfin la surveillance, notamment par satellites, montrerait que l’iran se préparerait à attaquer. Ce n’est pas flagrant actuellement.

  11. Comme confié par un ancien de l’AEIA de Vienne, il y a déjà quelque temps, l’IRAN disposera d’une bombe A en 6 mois. Puissance estimée déjà définie, mais supérieure à celles d’H et de Nagasaki. En tout état de cause un peu moins de 5 fois. Comment compte-il l’utiliser contre Israël? Avec un missile? Non trop de risques de le voir détruit en vol. Alors? Par un container commercial parti d’Iran sur un tanker classique, mêlé à des centaines d’autres containers pour une première destination européenne. Le container contient donc une bombe A cachée au milieu de produits commerciaux classiques, et à destination finale de Haïfa, en prove,nace d’un pays européen. . De là , le client destinataire à Tel-Aviv le recevra, et la bombe attendra son déclenchement par simple télécommande. Voilà un scénario qui ne coûtera pas cher, même s’il demande une organisation très fine qui pourrait échapper aux surveillances de tous les services spécialisés.

    • Chavaneau henry
      La manière dont vous présentez cette hypothèse, semble vous réjouir et de plus à vous lire ce plan qui consiste à cacher une bombe dans un conteneur
      Semble vous paraître d’une ingéniosité et d’un courage sans limites, pour ma part je trouve cela
      D’une lâcheté et d’une couardise qui est bien a l’image de ces enturbanés
      Sans conscience.
      Juste une question si Israel prend les devants et applique le même plan à l’égard de l’Iran vous approuverez ou vous condamnerez?
      D’autre part n’ayez aucune crainte Israel dispose de suffisamment de bombes atomiques, pour atomiser l’Iran, l’Irak, la Syrie, le Liban et bien d’autres pays encore même en europe et bien sûr tout cela a l’aide de sous-marins, je ne parle pas de l’arsenal atomique terrestre.
      Donc Mr Chavaneau Henry dormer
      Tranquille dans votre belle France
      Au mille mosquées

      • Bonjour Marc, je me suis fait mal comprendre, ce scénario m’inquiète au contraire, et ce n’est pas le seul. J’approuve à l’avance la répétition de la guerre des 6 jours, et ce n’est pas parce que je n’ai pas accepté la proposition de citoyenneté en 1966 que je ne me sens pas pour partie très attaché à ce pays, qui a été un miracle depuis sa création. Quelques soient les conséquences, anticiper muilitairement comme en 67 est mieux que de subir comme au Kippour de 1973. Être lucide, et se souvenit des analyses d’Arnold Toynbee, historien. Son constat est applicable à toute activité humaine. Quand on a pris l’habitude de gagner selon une certaine technique, on oublie d’en changer parce que en face on s’adapte et ensuite on met la patée au favori!. (exemple connu: épisodes Rome et Carthage). Merci de votre réponse qui m’évitera à l’avenir de mal me faire comprendre. Comment ne pas admirer ce que font Tsahal, Shinbeth et Mossad. Car ils savent aussi tirer des enseignements des erreurs qu’ils commettent. Admiration pour celui qui a suggéré au Syriens de planter des arbres sur les casemates d’artillerie qui surplombaient Kfar Guiladi entre autres….

      • Suite, sur atomiser: ce que démontrait Raymon Aron reste valable. La France aux mille mosquées se prépare un nouvaeu mai 1940. Le général Pierre de Villiers affirmait récemment# en cas de troubles généramlisés dans les banlieux, nous n’avons ni les moyens ni la volonté d’y mettre fin. j’ai encouragé l’appel des 101 musulmans, et le flop de l’appel à manisfester le 10 novembre contre l’islamophobie. Et pour des raisons familiales nous souhaitons nous rendre à Yad Vashem, même sous les menaces iraniennes. Que dire des lâchetés diplomatiaques qui nous amènent à traiter avec un pays qui ambitionne la destruction d’un autre pays! Un ami proche de chers amis, ancien ministre, a été executé en Iran après la prise de pouvoir que les occidentaux dont VGE ont favorisé à l’insu de leur plein gré sans aucune lucidité…Chaleureusement à vous Marc que je suis… Mais comme je le répète, la rive des solutions est encore éloignée des constats pour la sécurité israélienne… Sachons utiliser par exemple des moyens peu ordinaires, comme ce que faisait le rabbin de Ht Gallilée pour découvrir les tunnels au lieu de se réfugier dans un rationalisme borné… Comme disait R Nachman de Breslev, j’essaye d’apporter un peu de lumière dans l’obscurité….même par grand vent.

  12. Que Hachem et Tsahal protègent ISRAEL.

    Quand on voit l’état du monde arabe sunnite / chiite et de l’Iran, il va de soi que le mot PAIX est quelque chose qu’ils ne connaissent pas. Ces gens ne savent, veulent et peuvent vivre que dans la guerre, les massacres, le sang, la mort, les martyres, la souffrance de leurs peuples … L’avenir de leurs enfants et de l’humanité leur importe peu. Alors il faudra, héla, une bonne guerre qui refroidira l’Iran et ses sbires pour un siècle, car il n’y a aucun doute que l’Iran et ses sbires perdront cette bataille comme d’autres sanguinaires ont perdu les leurs.

    L’Europe doit comprendre que dans la vie, il n’y a pas que le commerce de bagnoles. Il y a la vie aussi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.