L’attaque du Hezbollah ne restera pas isolée

2
996

L’attaque du Hezbollah contre une cible de Tsahal n’est pas destinée à rester isolée. Il faut se préparer à d’autres actions plus appuyées

Le Hezbollah a promis de venger la mort de deux de ses membres passés aux forces Al Quds iraniennes qui, selon lui, ont été tués lors d’une frappe israélienne en Syrie la semaine dernière ; et les forces israéliennes sont en état d’alerte dans l’attente d’une attaque du groupe terroriste soutenu par l’Iran

La réponse de Tsahal aux 4 missiles anti-chars Kornet 9M1333 lancés par le Hezbollah contre une position militaire et une ambulance près de Moshav Avivim, le dimanche 1er septembre, a été soigneusement calibrée pour ne pas déclencher une embardée majeure. Des unités de chars, d’artillerie et les forces aériennes israéliennes ont foudroyé les villages de Ras a-Maroun et de Yiroun dans le sud du Liban, où le Hezbollah a tiré, mais ces forces ont concentré leurs tirs sur des terres non peuplées pour éviter des pertes.

Bien que la réponse militaire ait été rapide, elle a également été maîtrisée pour s’assurer que la vie dans les communautés frontalières israéliennes retrouverait son rythme normal aussi vite que possible.

L’échange de tirs a duré quelques heures avant que l’armée n’annonce sa fin sans victimes israéliennes. Cela a indiqué au Hezbollah qu’il avait échoué dans sa tentative de venger la mort de ses deux anciens adhérents, membres enrôlés et convertis aux Brigades Al Qods d’Iran, tués lors de l’attaque israélienne au sud de Damas, le 24 août, alors que Tsahal contrecarrait l’attaque d’un drone tueur contre le territoire israélien.

Il est peu probable que Hassan Nasrallah du Hezbollah abandonne le terrain en l’état. En effet, l’incident s’est globalement terminé sous un nuage d’incertitude et de questions sans réponse. A-t-il préparé une opération majeure alors que la haute alerte israélienne et les déploiements militaires massifs sur ses frontières nord montrent à présent des signes d’apaisement et donc d’affaiblissement de l’attention? Est-ce que le chef d’Al Qods, le général Qassem Soleimani, va donner un coup de pied magistral aux fesses de Nasrallah ou lui dira-t-il de faire mieux en attaquant Israël de manière plus sérieuse? De même, rien ne permet de savoir si l’attaque à la roquette était plus le signe du début d’une guerre d’usure du Liban soutenue par l’Iran, en phase avec la campagne terroriste du Hamas qui sévit dans le sud d’Israël.

Les sources militaires de DEBKAfile estiment que les probabilités de nouvelles attaques du Hezbollah sont élevées pour trois raisons :

  1. Nasrallah a cruellement besoin d’un coup d’éclat militaire après le succès des opérations menées par Israël contre le Hezbollah à Beyrouth et en Syrie il y a deux semaines. L’attaque à la roquette de dimanche ne correspond guère à ce projet de restaurer et de modifier les règles du jeu.
  2. Une seule attaque à la roquette reste un spectacle médiocre par rapport aux 18 mois d’opérations continues du Hamas palestinien et du Jihad islamique contre Israël. Il a besoin d’actions beaucoup plus dommageables et impressionnantes pour soutenir ses revendications, ainsi que celles de l’Iran, qui consistent à diriger “l’axe de la résistance”.
  3. Soleimani et Nasrallah ont mis au point un complot visant à organiser le renversement du Premier ministre Binyamin Netanyahu lors des élections générales du 17 septembre en Israël par une série d’opérations violentes, afin de porter atteinte à sa crédibilité en tant que gardien de la sécurité nationale.

  , 

Adaptation : Marc Brzustowski

Hizballah’s attack on an IDF target was no one-off. More to come

2 COMMENTS

  1. je suis surpris de comprendre que en fait le but des déclarations musclées de nasrallah c’est de ne pas faire la guerre : on nous parle des accords de 2006 qui apparemment permettent aux israéliens de survoler le liban sans être inquiété puisque d’après aoun et nasrallah à partir de maintenant ces accords ne sont pas valables et qu’ils vont tirer sur des avions israéliens . Nasrallah est un traitre au liban puisqu’il manipule les libanais avec un langage guerrier musclé alors que à côté de ça il signe des accords de non attaque avec israel !!
    quand il crie tout le temps que israel n’ose plus attaquer le liban il sait en fait qu’il a signé avec israel pour ne pas être attaqué ; c’est pas de la manipulation ça ?
    vive nasrallah le manipulateur des mollahs iraniens qui croient qu’ils ont affaire à un “treuer Man” alors qu’ils ont affaire à quelqu’un qui les manipule en signant des accords avec le pire ennemi de l’entité islamique .

    • Excellent commentaire “Joe”. C’est vrai qu’on y comprend plus rien. Peut-être cela s’appelle-t-il de la retenue.
      C’est une guerre à fleuret moucheté genre XVIIème siècle entre marquis poudrés.
      “Attention, je vais te tirer dessus, mais je vais faire attention de ne pas blesser tes camarades, quand même!…”
      Alors qu’en paroles on dirait qu’ils vont s’exterminer façon puzzle!
      Pour moi, les constantes : L’Iran veut la destruction d’Israël;
      Nasrallah est une marionnette qui chie dans son froc à l’idée d’une guerre contre Israël,
      Et la devise d’Israël : oeil pour oeil, dent pour dent.
      A part ça, Shalom..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.