Le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) …

Le commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) a démenti mercredi le bombardement d’une mosquée en Irak par la coalition contre le groupe Etat islamique, dans une attaque qui selon le ministère de la Défense irakien visait des chefs de l’EI.

«Nous pouvons confirmer que les avions de la coalition n’ont pas bombardé de mosquée» à Tal Afar, «comme l’ont affirmé certains médias», a indiqué le Centcom dans un communiqué.

Le commandement militaire américain a souligné par ailleurs qu’il n’avait «pas d’information permettant de corroborer» le fait que le numéro 2 de l’EI aurait été tué dans l’attaque de Tal Afar.

Le gouvernement irakien a affirmé mercredi que plusieurs chefs du groupe jihadiste Etat islamique (EI) ont été visés par une frappe aérienne de la coalition dans cette localité située à 400 kilomètres au nord de Bagdad.

L’un des chefs visés était Abou Alaa al-Afari, présenté comme le numéro 2 de l’organisation extrémiste sunnite, selon la même source.

En revanche, le communiqué du ministère de la Défense irakien ne disait pas clairement si Afari avait été tué par ce raid. Il était accompagné d’une vidéo du lieu qui aurait été touché, montrant un bâtiment détruit dans une zone apparemment peu peuplée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.