La Méga-conférence anti-BDS explore esprit et méthodes

3
559

La plus grande conférence anti-BDS jamais organisée explore l’esprit et les méthodologies de l’organisation

La réunion de cette année à Jérusalem a accueilli 350 dirigeants et activistes pro-israéliens et juifs de 40 pays, dans le but de renforcer et de consolider le réseau mondial de plaidoyer pro-israélien.

Marquant la plus grande conférence internationale anti-BDS au monde, le Forum annuel Global Coalition 4 Israel et l’Initiative du réseau juridique se sont tenus en parallèle à Jérusalem, la semaine dernière.

La conférence a été créée en 2011 pour lutter contre le boycott mondial, le mouvement de sanction et de désinvestissement, l’antisémitisme, l’antisionisme et les tentatives en cours pour délégitimer l’État d’Israël.

Initiée par le ministère des Affaires stratégiques, la réunion de cette année a accueilli 350 dirigeants et activistes pro-israéliens et juifs de 40 pays, dans le but de renforcer et de consolider le réseau mondial de plaidoyer pro-israélien.

Parmi les orateurs invités figuraient également de hauts responsables gouvernementaux et des experts mondiaux sur des sujets tels que le financement du droit et le contre-terrorisme.

Elan Carr, envoyé spécial des États-Unis pour la surveillance et le combat contre l’antisémitisme, a fait une série de remarques sur l’inquiétante montée de l’antisémitisme dans le monde, ainsi que sur ses liens avec le mouvement BDS.

Récemment nommé pour lutter contre l’antisémitisme à travers le monde et conseiller le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo, Carr a qualifié le mouvement BDS d’antisémite et a déclaré : «L’antisionisme est une pure haine des Juifs.”

Le ministre des Affaires stratégiques, Gilad Erdan, le président Reuven Rivlin et l’envoyé spécial des États-Unis pour surveiller et combattre l’antisémitisme, Elan Carr, au forum du GC4I à Jérusalem, la semaine dernière | Photo: GPO / Miri Shimonovich

Il a ajouté qu'”une réticence [très nettement exprimée dans le clan Macron, NDLR] à le condamner de la même façon que nous condamnons le vieil antisémitisme est extrêmement dangereux pour nous tous”.

Certains des domaines les plus troublants de l’antisémitisme, a déclaré Carr, incluent les Nations Unies, l’Europe, le Congrès américain, les campus universitaires américains, ainsi que de nombreuses synagogues américaines, qui ont été la cible des dernières attaques antisémites meurtrières dans le pays, aux États Unis.

Carr a estimé que la montée des partis pris anti-israéliens dans les universités nord-américaines constituait “un danger pour l’avenir de la communauté juive en Amérique” et un phénomène qui doit “être condamné de manière éclatante”.

Selon une récente étude réalisée en Europe, 80% à 90% des Juifs européens considèrent l’antisémitisme comme un problème grave et un tiers d’entre eux envisagent même de quitter leurs pays respectifs. Il a fait remarquer que les dirigeants européens prenaient au sérieux la montée de l’antisémitisme et étaient “gênés que 75 ans après la fin des fours crématoires, les Juifs ont peur de quitter leurs maisons et craignent pour la sécurité de leurs enfants qui partent dans la rue en portant des kippot [calottes juives]. “

En réponse à la recrudescence des attaques antisémites dans les synagogues, Carr a suggéré que chaque institution juive utilise des gardes armés. «Si Dieu le veut, ils ne seront jamais nécessaires, mais ils devraient être là», a-t-il déclaré.

” Un impact positif sur les masses 

Malgré les nombreux défis auxquels les Juifs sont confrontés à travers le monde, Carr a maintenu que les victoires anti-BDS, telles que la récente décision du Bundestag allemand d’assimiler le BDS à l’antisémitisme, ne sont pas le fruit du hasard, mais « le résultat des efforts déployés par le gouvernement». Les États-Unis, l’État d’Israël et des organisations juives, y compris de nombreuses personnes présentes dans l’auditoire, effectuent un travail extrêmement important sur cette question et rendent l’affaire plus efficace que jamais. “

Lors de la conférence, Isaac Herzog, président de l’Agence juive, a également évoqué la récente législation du Parlement allemand comme un exemple de l’importance de “promouvoir des outils juridiques” pour lutter contre la délégitimation d’Israël, qu’il a qualifiée de “(peut-être la) plus importante bataille pour l’État d’Israël dans l’ère actuelle “.

Bien sûr, il a condamné les attaques antisémites mondiales et suggéré que le fait de révéler des histoires positives d’Israël par le biais d’émissaires dans le monde entier «aura un impact positif sur les masses».

L’avocate militaire en chef, Sharon Afek, a évoqué les défis stratégiques d’Israël sous un angle juridique. Elle a critiqué la récente condamnation d’Israël par le Conseil des droits de l’homme en mars. “L’armée israélienne est déterminée à respecter la loi et continuera de le faire, que ses adversaires en fassent de même”, a-t-elle déclaré.

Lors d’une discussion sur la manière dont les activistes pro-israéliens peuvent travailler ensemble dans le monde entier pour défendre la légitimité d’Israël, des représentants des États-Unis, d’Israël, d’Afrique du Sud, de Colombie et d’Espagne ont partagé leurs défis particuliers face à la délégitimation d’Israël. Ben Swartz, d’Afrique du Sud, a qualifié la conférence de “moment de mobilisation” pour la diaspora juive, qui “a rassemblé avec succès activistes et dirigeants” pour discuter de stratégies de lutte contre la délégitimation.

Le modérateur David Brog du groupe de travail Maccabee a noté que, même si les circonstances sont propres à chaque pays, les défis de la délégitimation sont souvent reproduits dans le monde entier. “La communauté juive prospère comme jamais auparavant, mais nous pouvons voir les menaces qui se profilent et savoir que cela peut changer très rapidement”, a-t-il déclaré.

La générale de Brigade (Rés.) de Tsahal, Sima Vaknin-Gil a également exprimé sa préoccupation quant au fait que la campagne de délégitimation n’a pas encore d’impact réel, mais qu’elle a «le potentiel de devenir plus grave», ce qui représente une menace stratégique pour Israël et les communautés juives du monde entier. Elle a suggéré qu’une «approche globale, synergique» avec une «perspective historique» soit nécessaire pour pouvoir traiter correctement la menace.

Tzahi Gavrieli, directeur général par intérim du ministère des Affaires stratégiques et de la Diplomatie publique, a affirmé que les trois dernières années ont été largement réussies en termes de lutte contre la délégitimation et le BDS. Alors que les dirigeants internationaux considéraient le BDS comme un mouvement légitime pour les droits de l’homme, la perception du BDS en tant que mouvement «local» émanant de la base de la population et regroupant «des événements sans lien» entre eux a été renforcée. Au cours des dernières années, 42 grandes organisations ont montré qu’il s’agissait d’un réseau avec : des liens terroristes avec le Hamas et le Front populaire pour la libération de la Palestine, et disposant d’un parrainage solide. Ces travaux ont conduit les dirigeants canadiens, britanniques et allemands à qualifier le BDS d’antisémite.

À présent, selon Gavrieli, ces organisations sont chargées de travailler ensemble pour repenser leurs stratégies et trouver de nouveaux outils de manière proactive afin de délégitimer les délégitimisateurs.

 Publié le  2019-06-28 10:00

Dernière modification: 2019-06-28 11:24

Cet article est reproduit à paritr d’une publication de  JNS.org .

3 COMMENTS

  1. Castaner et Richard Ferrand soutiennent le mouvement BDS.
    C’est cela le gouvernement de Macron. Il peut rêver jamais les israéliens feront confiance à un type qui reçoit bras ouverts Abbas. Qui ose donner des ordres au gouvernement israéliens pour lui demander de verser les dollars du Quatar pour assassiner la population israélienne.
    ROSA

  2. Mais en France beaucoup de députés soutiennent BDS, l’état est passif devant les actions de BDS, l’état autorise les manifestations en faveur de BDS… Alors, méfiance avec la France de Macron qui aurait aimé jouer un rôle dans les éventuelles négociations israeloarabes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.