La Campagne anti-Bibi de JStreet et C. Enderlin

3
294

 

 

Le ‘’pro-israélisme’’ de Charles Enderlin et de J Street contre Netanyahou

 

Nul n’ignore plus les idées politiques de Charles Enderlin censé, selon la déontologie de la profession, informer objectivement les téléspectateurs de France 2 sur le conflit israélo-arabe. Un penchant net à gauche, évidemment camouflé au plus grand nombre. Une sympathie pro-‘’palestinienne’’ qui pousse de plus en plus d’individus vers le rejet de l’Etat d’Israël et de ses soutiens juifs.

 

De fait, un ‘’journaliste’’ israélien, vivant en ce pays et qui se refuse à comprendre le bon sens menant ses concitoyens.

 

Dans un texte au titre désabusé « Les Israéliens veulent Netanyahou » (1) il reprend à son compte, entre autres fadaises, ce qu’a écrit il y a peu Rogel Alpherdans Haaretz, auteur par ailleurs d’une chronique symptomatique de cette gauche fétide assurant qu’« Israël est ma maison, mais je ne peux plus vivre ici » (2).

Tout un programme !

« Une majorité d’israéliens, écrit Alpher, glorifie son armée, vénère la mémoire de l’Holocauste, soutient la poursuite de la colonisation, s’oppose – pour une raison ou une autre – à un accord avec les Palestiniens, et favorise le renforcement de l’identité nationale religieuse de l’état ».

Quelle est donc cette raison non explicitée mais si gênante pour l’idéologie qui mène ces deux ‘’journalistes’’ engagés ? Simplement l’exigence d’une totale capitulation israélienne !

 

A savoir, un retour aux « frontières de 1967, Jérusalem capitale de la Palestine, et une juste solution pour les descendants des réfugiés au sein de l’état du peuple juif ». Sans oublier le nettoyage ethnique des Juifs « colons » de la Judée et de la Samarie et la prise de risque sécuritaire suite au retrait de Tsahal des frontières avec la Jordanie.

 

De quoi sérieusement inquiéter les Israéliens désireux, quant à eux, de poursuivre leur vie en tant que Juifs dans le pays de leurs ancêtres et installer la droite aux commandes pour longtemps ! Constat épouvantant sérieusement les tenants de cette gauche capitularde et désireuse du pouvoir.

Une gauche dans laquelle se trouve pareillement J Street, association américaine se présentant comme ‘’pro-israélienne’’.

 Là encore, tout un programme !

Cette Ong a lancé une pétition « Je suis un Juif. Bibi ne parle pas pour moi » (3) visant à sensibiliser l’opposition au discours du Premier ministre Benjamin Netanyahu au Congrès le 3 mars prochain. Une protestation faite en raison que le Premier ministre israélien n’a « aucun mandat pour parler au nom des Juifs des États-Unis ».

 B9a8tajCQAA4fn8.png-large_

 

Elle aurait réuni, à ce jour, vingt mille signatures.

Ce qui est très peu pour prétendre pétitionner au nom des cinq millions de Juifs américains ! Mais aussi de tous les autres Juifs des autres diasporas soucieux de l’avenir de l’Etat d’Israël, conscients de l’animosité de Barak Obama et de la dangerosité de l’accord prévu avec l’Iran sur ses centrales nucléaires.

Tout cela serait bien risible si Jeremy Ben-Ami, Président de cette association, n’avait écrit il y a peu une lettre (4) destinée aux membres du Congrès us. Une missive réclamant « pour le bien de la relation israélo-américaine que le Premier ministre Netanyahu reporte son prochain discours au Congrès après les élections israéliennes ».

A lire cette missive, la seule objection à la visite « est la possibilité que le discours sera utilisé pour faire avancer la campagne de Netanyahu. Comme le clip vidéo ci-joint le montre clairement, c’est exactement ce qui est arrivé à la dernière élection israélienne il ya deux ans lorsque le Likoud de Netanyahu a utilisé son discours au Congrès 2012 comme base pour une campagne publicitaire ».

Tout quidam pro-israélien soucieux de l’avancée nucléaire iranienne aurait attendu toute autre raison qu’une campagne anti-bibi ! Le souci de J Street n’est donc pas, à priori, la menace iranienne mais la réélection de Benjamin Netanyahou, représentant de cette droite honnie par les tenants d’une gauche aux valeurs mortelles pour l’Etat du peuple juif.

Ceci dit, au nom de qui s’exprime ce Juif américain pour intervenir dans le débat politique israélien ? Aurait-il un mandat pour ce faire ?

Bien sûr que non ! La gauche se situant au-delà de tel détail !

A n’en pas douter, le ‘’pro-israélisme’’ de cette gauche assurera la victoire de Benjamin Netanyahou en mars prochain mais aussi les succès de la droite aux élections à venir.

 

Victor PEREZ © 

Liens :

(1) : http://geopolis.francetvinfo.fr/charles-enderlin/2015/02/10/les-israeliens-veulent-netanyahu.html

(2) : http://www.haaretz.com/opinion/.premium-1.613224 

(3) : http://act.jstreet.org/sign/not_for_me/

(4) : http://jstreet.org/blog/post/j-street-letter-to-congress-on-netanyahu-address_1

3 COMMENTS

  1. Il semble clair qu’il laisse ses attaques contre lui se faire pour tirer profit , ce qu’il fait n’avantage pas les habitants Juifs ca le profite a lui, Bibi gouverne Israel il pourrait tres facilement faire une loi empechant des organisme etranger qui sous le couvert de droit de l’homme cause des problemes en Israel ce qui est interdit dans tous les pays du monde , Israel est le seule pays au monde ou un etranger venant causer des probleme est proteger et apres vous venez dire que bibi est attaque alors qu’il est le 1er ministre et qu’il a les pouvoir de l’empecher.

    • Il est aussi clair, que la 5ème colonne est déjà en action en Israël pour faire tomber Bibi – mais là, ils se mettent le doigt dans l’oeil – non seulement la maison blanche (brune) soutient financièrement et logistiquement cette soit -disant opposition, mais encore essaie de dresser les Juifs américains contre les Israéliens. Bibi est l’homme à abattre, parce qu’il refuse d’être le toutou tout gentil des USA, comme autant de chefs d’Etats dans l’UE. La maison blanche menace Israël de sanctions et critique constemment sa politique – c’est à dire la politique de la majorité du Peuple. Résultat, Israël se tourne vers l’Inde, la Chine et…la Russie! L’interventionisme des USA dans le monde est global: en Irak ( quand Saddam Hussein était l’allié des USA dans la guerre avec l’Iran), en Syrie, en Libye avec les résultats connus: l’EI et le djihaddisme vont de victoires en victoires. A tel point d’ailleurs, qu’après avoir armé ces terroristes d’Al-Qaida pour qu’ils abattent Bashar el Assad et son gouvernement pro-russe, les USA sont maintenant en train de fleurter sur tous les plans (y compris le nucléaire) avec l’Iran pour contrer en Syrie, en Jordanie et en Irak, le djihadisme victorieux qu’ils ont crée! Il est bien triste de constater que même en Israël, les gauchistes s’avèrent un mouvement d’auto-destruction comme en Europe, qui vise à démolir les peuples et leur culture. Mais Am Israel survivra, ce n’est pas la première fois que des traîtres de l’intérieur tentent de saborder leur navire. Ce n’est pas la première fois que de grands empires ont essayé de supprimer Erets Israel, mais ces empires aujourd’hui ne sont plus que cendres mortes. Même leur langue a éte perdue, même le latin, aujourd’hui personne n’est plus sûr de sa prononciation.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.