La brigade Kfir se transforme en force d’infanterie de manœuvre

La décision du chef d’état-major de Tsahal entraînera des changements importants dans la plus grande brigade d’infanterie de l’armée.

Exercice d'entraînement de la Brigade Kfir de Tsahal (crédit photo: UNITÉ DE PORTE-PAROLE DE Tsahal)
Exercice d’entraînement de la Brigade Kfir de Tsahal
(crédit photo: UNITÉ DE PORTE-PAROLE DE Tsahal)

Le chef d’état-major de Tsahal, le lieutenant-général Aviv Kochavi a décidé que la Brigade Kfir serait convertie en une force d’infanterie mobile plus dévastatrice, capable de pénétrer profondément en territoire ennemi dans le cadre du plan pluriannuel «  Élan  » de l’armée.

«C’est un grand changement pour la brigade», a déclaré le brigadier-général de Tsahal Hildai Zilberman, ajoutant qu’il était « d’une grande importance » pour l’avenir de l’armée israélienne.

Selon Zilberman, le changement a été effectué après des discussions «approfondies» tenues par l’état-major qui «a décidé que Tsahal a besoin de plus d’infanterie et que cette infanterie doit être en mesure de provoquer bien plus de pertes matérielles et humaines chez l’ennemi».

Kochavi a fait cette annonce lors d’une visite aux troupes appartenant à l’unité de reconnaissance Haruv de la brigade qui, la nuit précédente, a déjoué une tentative d’infiltration de trois jeunes Gazaouis armés.

Créée en 2005 en réponse à la nécessité de lutter contre le terrorisme palestinien en Cisjordanie, la Brigade Kfir est spécialisée dans la lutte sur les fronts de Cisjordanie et de Gaza. Avec les nouveaux changements, la brigade sera en mesure d’affronter les forces ennemies sur les fronts sud et nord.

Etant la plus grande brigade d’infanterie de Tsahal, la brigade Kfir comprend cinq bataillons: le bataillon Nachshon (90e), le bataillon Shimshon (92e), le bataillon Haruv (93e), le bataillon Duchifat (94e) et le bataillon Netzah Yehuda (97e – combattants religieux).

Dans le cadre de ce nouveau plan, la brigade de Kfir subira des changements importants dans sa structure et, comme les autres brigades de manœuvre de Tsahal – les brigades de parachutistes, Givati, Golani et Nahal – ne disposent que de quatre bataillons. On ne sait pas exactement ce qui arrivera au cinquième bataillon.

Dans le cadre du processus qui durera plusieurs années, la brigade recevra de nouveaux armements, du personnel, des véhicules blindés à roues et non blindés et augmentera son niveau et son rythme de formation, en se concentrant sur la lutte contre l’ennemi dans les zones de combat urbaines.

Le nouveau plan pluriannuel, qui repose sur le nouveau concept de victoire de Tsahal, utilise la devise «préparation et changement» et se concentre sur l’amélioration des capacités défensives et offensives de l’armée.

Kochavi estime qu’il est de la plus haute importance de constituer l’armée pour les menaces auxquelles elle sera confrontée dans une trentaine d’années et a élaboré le nouveau plan pluriannuel en conséquence, avec de nouveaux concepts et méthodes de guerre qui ont été adaptés aux défis du champ de bataille urbain, saturé de tirs ennemis.

Le principe directeur du plan pluriannuel Élan est de gagner toute guerre future le plus rapidement possible.

À ce titre, l’armée investira des sommes importantes pour combler les lacunes dans plusieurs domaines clés, notamment les armes et la main-d’œuvre, ainsi que pour accroître la capacité de la direction du renseignement de détecter les forces ennemies dans les zones urbaines. L’armée se concentrera également sur l’amélioration des capacités offensives de tous les corps contre les troupes ennemies décentralisées, ce qui nécessite davantage de plates-formes et d’armes offensives.

L’armée israélienne est revenue à 17 semaines d’entraînement consécutif, une augmentation par rapport aux 13 semaines durant lesquels les soldats avaient l’habitude de se former. Dans le cadre du programme de formation, Tsahal a investi des centaines de millions de shekels dans la modernisation des installations d’entraînement au combat en milieu urbain dans les hauteurs du Golan, dans la vallée du Jourdain et dans le sud d’Israël, en les adaptant aux défis auxquels sont confrontées les troupes sur divers fronts.

1 COMMENTAIRE

  1. Bien, fort intéressant, mais dévoiler, le nom des unités est je pense contre productrice et même cela ne signifie pas grand chose au public en générale, mais pour ceux qui veulent en savoir la consistance de cette armée avec cette révélation, vont être ravi; Plus vous restez dans le flou, mieux sait………!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.