Kochavi interdit un cours religieux aux femmes en service

10
680

Dans le cas présent, il s’agit plus de corriger un abus potentiellement distrayant de la mission militaire (de renseignements), réalisé à la discrétion du chef de base, que de mettre en quarantaine d’éventuels enseignements religieux durant les heures de pose ou activités hors-service… 

Le chef d’Etat-Major interdit les cours de religion aux femmes soldats en service

La décision intervient un mois après la révélation, pour la première fois, qu’un civil et l’épouse d’un rabbin entraient dans une base sensible de Tsahal dans le sud d’Israël, pour donner des conférences aux femmes des services de renseignement sur le terrain, sur les vertus du mariage et d’autres contenus religieux

Yoav Zitun|
Publié: 26.02.20, 23:00
Le chef d’état-major, le lieutenant-général Aviv Kochavi, a récemment demandé à toutes les unités militaires de respecter les réglementations existantes interdisant les cours de religion aux femmes soldats de Tsahal pendant leur service. Une copie de la directive a déjà été remise au ministère de la Défense.
L’ordre est intervenu après que des plaintes ont été déposées par un membre du parti largement laïque d’Avigdor Liberman, Yisrael Beytenu, qui a affirmé que toutes les deux semaines, une épouse civile d’un rabbin pénètre dans une base de Tsahal située le long de la frontière égyptienne pour donner des leçons bibliques aux femmes des services de renseignement de terrain pendant qu’elles sont en service, comme on l’a rapporté sur Ynet au début de cette année.

שר הביטחון, נפתלי בנט, נפגש לראשונה עם חברי פורום המטה הכללי

Le chef d’état-major Aviv Kochavi est parti et le ministre de la Défense Naftali Bennett
( Photo: Unité du porte-parole de Tsahal )
Le pouvoir d’approuver des organismes religieux civils appartient au Rabbinat militaire, qui délivre des permis à sa discrétion.
Ces dernières années, le rabbinat militaire, qui est responsable de toutes les affaires religieuses au sein de Tsahal, a lancé des réformes pour régler la question et s’aligner sur le contenu approuvé par le Corps de l’éducation et de la jeunesse.
“Nous veillerons à ce que les ordres soient compris et exécutés en conséquence”, a déclaré un responsable militaire, ajoutant que les commandants sur le terrain avaient pris la mauvaise décision en autorisant cette femme civile à entrer.

נתניהו והרבצ"ר איל קרים בחתימה על מכירת החמץ של צה"ל וכוחות הביטחון

Le chef du rabbinat militaire, le général Eyal Karim, à gauche et le Premier ministre Netanyahu
( Photo: GPO )
Selon les témoignages fournis à Ynet par plusieurs réservistes qui ont servi sur la base, les leçons ont lieu “tandis que les femmes soldats sont collées à leurs écrans d’ordinateurs et suivent tout ce qui se passe le long de la barrière frontalière – avec une vigilance totale sans distractions possibles”.
“La femme du rabbin leur donne des conférences sur des sujets tels que” l’attitude correcte d’une femme envers son mari en vertu de la loi rabbinique “et” l’abstention et le jeûne “”, a déclaré un témoin.

פרס הרמטכ"ל לחיילי אוגדת עזה

Soldat du renseignement à la frontière sud d’Israël
( Photo: Unité du porte-parole de Tsahal )
Une autre réserviste qui était présente à l’une de ces conférences a déclaré que les soldates sont essentiellement un public captif, car elles ne sont pas autorisés à quitter leur poste et doivent écouter, qu’elles le souhaitent ou non.
La civile au milieu de l’affaire a déclaré que ses leçons étaient très demandées et que les femmes soldats lui avaient demandé de venir plus souvent. “Ceux qui détestent le judaïsme sont à l’origine de la récente décision du chef militaire”, a-t-elle déclaré, affirmant qu’elle n’avait jamais été informée qu’elle ne pouvait pas entrer dans la zone de sécurité et faire la leçon aux soldats pendant leur service en face de leurs écrans.
Adaptation : Marc Brzustowski

10 COMMENTS

  1. Le rabbinat militaire sait sûrement aussi que les jeunes filles n’ont pas le droit de servir dans l’armée, mais s’il le crie, il se fera gronder de ne pas respecter la loi martiale, et donc de mettre le pays en danger !
    Ha Ha Ha…
    J’ai fait l’armée israélienne b”H, et moi je sais pourquoi ils veulent des jeunes filles à l’armée, et aussi pourquoi ils ne veulent pas qu’on les rapproche de de leur Judaïsme…
    Continuez si vous y tenez autant à soutenir vos rêves illusoires galoutiques…
    Sans Hashem, pas de victoires.
    Or la Torah interdit explicitement cela (Deuteronome 23,15): “Car l’Éternel ton Dieu marche au centre de ton camp pour te protéger et pour te livrer tes ennemis. Ton camp doit donc être saint. Il ne faut pas que Dieu voit chez toi une chose IMPUDIQUE CAR IL SE RETIRERAIT D’AVEC TOI”.
    Un document l’interdisant à été signé par 400 grands Rabbins il y a des dizaines d’années, et depuis ils n’ont pas encore changé d’avis.
    Cela dit, je crois que Gantz, Liberman, Yaïr Lapid, Ron Kobi et tous leurs autres camarades seront plutôt d’un autre avis… et pour cause!

    • Quel imprécateur Ayatolesque cet “Avraham” : “apprenons” déjà qu’Israël serait “sous la Loi Martiale”? Et pourquoi pas en dictature “fasciste” anti-religieuse, non? Terminonlogie d’extrêmiste de gauche! Quel rejet de son propre pays!

      Ainsi vous êtes contre toute présence de femme dans Tsahal, qui “rendrait le camp impur”, même en jupe longue et tsiniout de bonne facture, séparation contrôlée (et c’est le cas), etc. . Donc Hachem n’est pas avec Tsahal depuis sa création, puisque les femmes y ont servi depuis l’établissement de l’Etat! Et on les y enverrait “pour détourner les femmes de leur Judaïsme” : grâce à Avraham, nul besoin d’antisionistes, il fait le job tout seul! Ainsi pas ou peu de “religieux” dans l’armée, mais pas de femmes non plus donc on “épure” les effectifs de près de la moitié, finalement qui va se battre ou assurer la logistique, le renseignement, etc. : Personne! Or ces femmes sont nos gardes-frontières, elles sont très utiles et douées pour ce type de job, d’après tous les commentaires militaires sur la question… Si les femmes ont été engagées, ce n’est pas de gaité de coeur, mais pour un simple problème de démographie face au nombre d’ennemis et 2èment parce que les Haredim refusent de s’enrôler. Donc commencez déjà par rééquilibrer les effectifs et on essaiera de prêter attention à vos 400 Rabbins auto-destructeurs de l’Etat! Normal qu’une partie de l’opinion penche dans l’autre sens, quand on voit le genre de régime théocratique, avec perte de droits élémentaires, qui vous inspire!

      Mentalité identique à celle du camp d’en-face. Vous me faites pitié, les religieux réellement galoutiques, qui frisent l’intégrisme des ghettos ou des Mellah, vous n’avancerez jamais! Git Shabbes, vieille barbe, le Mellah c’était mieux avant! Ce sont bien de tels cinglés qui favorisent la montée des Gantz et consorts par le dégoût qu’ils inspirent, par leurs propos “sales”.

      • Vous parlez bien, mais que faites vous, à part charier les Juifs orthodoxes, comme votre ami Liberman…
        Nous les orthodoxes Israéliens, on vote à droite, on à une quinzaine de mandats, on vit ici (grande Mitzva), on renforce la démographie israélienne (pas l’islamo française), beaucoup d’entre nous avons servi dans l’armée (les hommes bien sûr), on se porte volontaires dans Zaka, Yedidim, Lev léahim, Yad Leahim j’en passe…, on étudie et applique la Torah sur notre terre bien chez nous b”H, on ne paye pas les impôts à Macron comme vous !
        Seriez vous jaloux ?
        Et bien soit, faîtes comme nous!
        Si vous faites votre Alia aujourd’hui, vous pourrez voter demain matin !
        Chouette non?
        Je passe vous prendre l’aéroport ?

        • C’est bien de botter en touche sur une question aussi sensible, d’autant que le mot “orthodoxe” relève de l’accordéon en Eretz, où on voit vraiment de tout, de la modernité tout à fait ouverte et respectueuse d’autrui, à l’archaïsme voire à l’antisionisme radical (Satmar, Netourei, and co). L’orthodoxie ne dérange personne et surtout pas moi, qui m’y rattache, même quand je lis des bêtises comme vous les avez exprimées dans le précédent post. Et qui vous dit que je ne me trouve pas en Eretz aussi souvent que possible, y compris sur les bases, tout en assumant des responsabilités là où je me trouve, parce qu’il n’est pas question de laisser tomber une partie de population la plus fragile en Diaspora, ou des collatéraux, qui y auraient aussi “toute leur place”, avec un simple coup de pouce bienveillant? Ce qui doit se faire se fera, je ne crois pas que vous en soyez maître, “Avraham”. J’étudie des chutes possibles à Carmiel ou Ashkelon. J’ai noué parmi mes plus solides amitiés avec de vaillantes soldates fidèles à leur poste pendant plusieurs dizaines d’années et vos façons d’en traiter comme “impures dans le camp” continuent de me sembler bien arrogantes. L’aide qu’elles ont fourni, vous en auriez été bien incapable et moi aussi. Depuis leur tombe elles méritent le kavod minimal car vos propos à mes oreilles sont impurs. J’espère que d’ici Yom Hazikaron, vous aurez modulé votre “jugement” démiurgique et déplacé.

  2. C’est sûr , Que si elles écoutent les cours pendant leur service et quand elles surveillent les frontières ou les points sensibles, ça pose problème ça se comprend ,la sécurité des Israéliens repose aussi sur elles . Les cours elles peuvent les faire après leur service .

  3. Lamentable !
    Il n’y a pas de rabbine chez les orthodoxes. Ce sont les épouses (Rabanites) qui seules peuvent donner des enseignements aux soldates !
    Il faudra alors les en priver !
    LAMENTABLE !
    Il y a une tripotée de Juifs hautplacés anti Juifs !
    Ils auront le Sort que le Seigneur des Armées décidera pour eux.

    • Là, c’est du gros n’importe quoi, Elie, le “Seigneurs des Armées” n’a jamais dit qu’il fallait empêcher les Soldates de travailler en leur assénant des cours alors qu’elles ne peuvent pas se concentrer sur leurs écrans. Merci de ne pas jouer les grands imprécateurs sur ce type de mauvais exemple…

      • Si c’était pour leur concentration, ils les auraient obligées d’écouter le cours à un autre moment.
        Or ils interdisent l’accès!
        Donc il semble qu’Elie ait plutôt raison.
        Derrière le prétexte de la conscience professionnelle, ils cachent leur antipathie pour le judaïsme. Pour rester concentré devant des photos satellites pendant des heures, il faut justement un peu distraire la pensée.
        Les conducteurs de longues distances le savent bien.

        • La question n’est pas là : le grand rabbinat de l’armée donne ou non son autorisation et les bases n’ont pas vocation à recevoir n’importe quelle prédicatrice n’ayant aucun autre titre que celui de Rabannite sortie d’on ne sait où. Or, quand on se prétend “orthodoxe”, on suit les règles et on ne les interprète pas à sa guise.

          “Antipathie pour le judaïsme”? Où vous croyez-vous? C’est de l’armée d’Israël dont il s’agit et même les plus “religieux” doivent se plier aux règles : quand on sait qu’on en est à truquer les chiffres de l’enrôlement haredi pour ne pas bousculer un certain segment de population et qu’il reste tranquille, à somnoler dans ses Livres, sans obligation du sang à l’égard de son propre peuple, il faut arrêter d’inventer des shtouyot d’endoctrinement pendant les horaires de surveillance. Aux temps toraïques, les Tzadikim étaient au premier rang et pas planqués à l’arrière ni protégés par les “autres”, la piétaille “d’Israël”.

          Les témoins, crédibles ou non, pour les Grands Esprits que vous êtes, soulignent bien la gêne et le dérangement occasionnés. Seuls ceux présents ont accès à la parole, et non ceux qui, de loin imaginent le sens de ce travail qui repose entièrement sur l’assemblage des détails troublants. A propos de combat entre le bien et le mal, le diable est dans les détails. Ma meilleure amie a obtenu une distinction, rien qu’en reconnaissant le froissement d’un papier à l’oreille, qu’on a ensuite pu retrouver dans une poubelle, et identifier des messages importants codés transmis par un membre du Hamas, à l’intention d’autres. Ca ne l’empêchait pas d’être très religieuse, hors heures de travail d’écoute. L’écran, le problème est juste transposé.

  4. “Ceux qui détestent le judaïsme sont à l’origine de la récente décision du chef militaire” Je croyais me souvenir que parmi les 10 Commandements, il y a “Tu n’invoqueras pas en vain le nom du Seigneur”

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.