Knesset 22: maintenant les scénarii possibles?

4
1980

Photo Noam Revkin Fenton / Flash 90

Elections: fin du dépouillement

 

Après dépouillement de pratiquement tous les bulletins (hormis les enveloppes doubles), l’image qui ressort est une égalité totale entre les deux blocs:

Bleu-Blanc: 33

Likoud; 32

Liste arabe: 12

Shass: 9

Israël Beiteinou: 8

Yahadout Hatorah: 8

Yamina: 7

Avoda-Gesher: 6

Camp Démocratique: 5

Egalité entre les deux blocs avec 56 sièges chacun et Lieberman 8. Les voix de soldats feront la différence entre les deux blocs sans pour autant permettre au Likoud ou à Bleu-Blanc de former un gouvernement chacun de son côté.

 

 

Au vu des résultats, bien que temporaires, voici les scénarii possibles que j’évoque dans ma correspondance en direct de Jérusalem dans le Spécial Elections Israéliennes ce matin (18/09/2019) sur Judaiques FM 94.8

Le plus probable, la formation d’un gouvernement d’union nationale – Likoud, ultra-orthodoxes et Bleu et Blanc. Avec cependant des incertitudes. Avigdor Lieberman acceptera-t-il de rejoindre une union droite/Harédi en dépit de ses engagements de ne pas le faire.

Le Likoud va-t-il tenter de limoger Bibi si Benny Gantz s’obstine à ne pas vouloir siéger avec Netanyahu à cause de ses déboires juridiques et d’une probable mise en examen. Compte tenu des bons résultats de son parti Gantz pourrait être intraitable à ce sujet.

Benjamin Netanyahu a toujours la possibilité de tenter de former un gouvernement avec Israel Betenu, les partis ultra-orthodoxes, ceux de droite et bien sûr le Likoud.

Mais difficile de croire que Lieberman se soit lancé dans une réélection afin de se retrouver dans le même rôle de cinquième roue du carrosse dans un gouvernement Netanyahu.

Dans son discours de victoire, Lieberman a été clair et déterminé et ce matin il a déclaré qu’il n’y avait aucune chance qu’il rejoigne un gouvernement restreint. Même une rotation sur le fauteuil de 1er ministre ne le séduit pas.

Autre perspective, un gouvernement d’union Likoud/ Parti travailliste-Gesher. Netanyahu pourrait tenter d’attirer Peretz dans les domaines de la défense, des finances, de la justice, et avec notamment la hausse du salaire minimum.

Mais Peretz était si déterminé à ne pas rejoindre un gouvernement Netanyahu qu’il serait très embarrassant pour lui de revenir sur sa parole.

Une union Bleu et blanc-ultra-orthodoxes, peu probable. Bien qu’elle pourrait recueillir les 61 mandats nécessaires.

Mais Yaakov Litzman leader du yahadout Hatora répète à l’envi qu’il ne siégerait pas au gouvernement avec l'”anti-religieux” Yair Lapid.

Autre éventualité à redouter : En cas d’union nationale si Gantz s’obstine à ne pas siéger avec Netanyahu et le Likoud à ne pas renverser Bibi, Israël pourrait se retrouver avec un troisième tour dans quelques semaines.

Ce qui signifie une vie politique et économique encore paralysée, -cela fait déjà plus de 5 mois qu’elles le sont-, impossibilité de prendre des décisions politiques significatives au moment même où Israël doit relever des défis importants notamment sécuritaires face à l’Iran ou à la divulgation du plan de paix américain.

On pourrait ce matin résumer la situation par “Bibi a perdu mais Gantz n’a pas gagné”. Nous attendent de longues semaines de négociations.

Au vu des résultats, force est de constater que la société israélienne est profondément divisée voire brisée. Les israéliens sont divisés en deux camps “que Bibi” et “tout sauf Bibi”.

Une situation qui a généré une campagne haineuse et violente. On peut donc affirmer sans se fourvoyer, que ce qu’il pourrait arriver de mieux à Israël et surtout aux Israéliens serait une union nationale capable de recoller les morceaux.

N.S-O

 

4 COMMENTS

  1. Une union nationale, capable de recoller les morceaux ?
    C’est un peu comme une paix juste et solide ! ideale, evidemment.
    Bonne chance !

  2. Quelles sont les conditions mises par Liberman pour rejoindre le bloc de droite ?
    Paraît qu’elles sont très dures mais mieux vaut Bibi à la maison pour bloquer le Amalec de chez nous, (le gang-lapid-gantz) qui disposera de quatre ans pour ordonner à Tsahal de chasser les Juifs de leur terre renommée “implantations” afin d’en faire des Goush Katif…
    Avec personne pour contrer Tsahal. Aucun doute ! l’heure est grave…
    Ne jamais permettre à Amalec de donner des ordres à Tsahal…

  3. J’ajouterai 2 autres scénarios :
    – bloc de droite plus Bleu Blanc et éventuellement Lieberman mais sans Ganz et avec Netanyahu;
    – bloc de droite plus Gesher/Avoda et/ou Israël Beiteinou.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.