Un couple assassiné à Armon Hanatziv, Jérusalem

2
1680

Un couple a été assassiné ce dimanche à son domicile, dans le quartier d’Armon Hanatsiv, à Jérusalem.

Les époux, âgés d’environ 70 ans, portaient sur eux des marques de violence.

Des secouristes du Maguen David, arrivés sur place en urgence, n’ont rien pu faire pour les sauver et ont dû confirmer leur décès.

Leur identité a été par la suite révélée par les médias : il s’agit de Yehouda et Tamar Cadouri, qui avaient fait techouva il y a un certain nombre d’années et étaient devenus très pratiquants.

Les victimes de ce double meurtre, parents de trois enfants, ont été enterrées lundi soir en présence d’une foule très nombreuse qui tenait à leur rendre un dernier hommage.

Leur fils, profondément ému, s’est adressé à son père pour lui dire : « Papa, tu étais un serviteur de D. Tout ce que j’ai reçu, c’est grâce à ton mérite ». Ses propos ont bouleversé l’assistance.

La police a ouvert une enquête pour tenter de faire la lumière sur les circonstances exactes de ce drame.

D’après les résultats des premières investigations, qui n’ont pas été rendus publics, il semble de plus en plus probable qu’il s’agisse d’un acte terroriste. Mais les enquêteurs n’ont pas encore exclu l’hypothèse d’un crime de droit commun.

Ils ont établi un lien avec l’attaque d’une jeune fille du quartier, quatre jours plus tôt.

L’adolescente, âgée de 14 ans, a été poignardée par un inconnu au moment où elle sortait de chez elle.

Elle a été transportée, légèrement blessée, à l’hôpital Shaarei Tsedek. Son agresseur a pris la fuite.

Claire Dana-Picard

2 COMMENTS

  1. Je crois que le moment est arrivé où il faut faire des choix décisifs.
    Un référendum pour décider si ISRL garde les Arabes ou pas, si on doit continuer à leur donner la citoyenneté, à garder les Arabes à la Knesset, et les FITH expulsés de H’evron.
    Quand l’ennemi commence à gagner du terrain comme ça on entre en situation de guerre.
    Avec les mesures de sauvegarde qui s’imposent. Sans haine ni autre sentiment subjectif.
    La Torah est claire sur ce point. A trop garder l’ennemi à l’intérieur cela devient un humanisme imbécile et déplacé.
    CHABBAT CHALOM

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.