Jericho dans l’appel d’offres de l’armée française

6
4594

La méga commande de l’armée française : un fabricant d’armes israélien participe à l’appel d’offres

Face aux menaces terroristes de plus en plus nombreuses, l’armée française se doit de renouveler son matériel : la firme Israel Weapons Industries (IWI) va présenter  dans quelques jours sa candidature pour le remplacement des pistolets automatiques des armées françaises avec sa série des modèles Jericho.

Un appel à candidature publié le 2 mars 2019 par le ministère des Armées officialise en effet une procédure visant à la « fourniture de pistolets semi-automatiques (PSA) de calibre 9 x 19 mm, du système d’entraînement, d’accessoires, du système de soutien et de cartouches associés ».

Ouvert aux fabricants étrangers, cet appel d’offres concernait l’achat de 75.000 pistolets, 51 millions de cartouches.

Le besoin exprimé porte sur des quantités, données à titre indicatif, de 75 000 PSA et 51 millions de cartouches de calibre 9 x 19 mm, dont quatre millions de cartouches marquantes et deux millions de cartouches subsoniques.

Dans un avis de marché ,le ministère des Armées en France informe ses éventuels fournisseurs d’une commande à venir, et pas des moindres.

“Le besoin porte sur les quantités prévisionnelles suivantes : 75.000 pistolets semi-automatiques de calibre 9 mm avec leurs étuis, 45 millions de cartouches de 9 x 19 mm à balle ordinaire, 2 millions d’autres subsoniques, 4 millions de cartouches de 9mm marquantes.

Mais pas seulement, à cette longue liste, il faut ajouter 9.000 pistolets d’entraînement mais aussi des accessoires comme 25.000 valises anti-écrasement et enfin 800 outillages de simbleautage laser, un instrument réglant le dispositif de visée.

Le ministère des armées précise qu’il choisira l’offre “économiquement la plus avantageuse en fonction des critères énoncés dans le cahier des charges”. De leur côté, les industriels pourront se regrouper en tant que candidat unique. Essentiel, lorsque le chiffre d’affaires annuel du postulant ne doit pas être sous la barre des 30 millions d’euros. La réception des offres se termine le 12 avril prochain et l’heureux élu aura 48 mois pour livrer la commande.

Si l’annonce ne le mentionne pas explicitement, tout porte à croire, au vu de l’ampleur des quantités avancées, qu’elle concrétise le programme « PANG » de remplacement des pistolets MAC 50 des PAMAS G1.

Dans le cadre de son programme “PANG” (pistolet automatique de nouvelle génération), le ministère des Armées semble vouloir remplacer certains de ses pistolets automatiques.L’Armée de terre en France utilise encore certains datant des années 50.

Le but : remplacer les pistolets MAC 50 et PAMAS G1. Si la production du premier, entamée en 1950, s’est stoppée en avril 1978, il reste encore en service dans certaines forces armées françaises. Le second, le PAMAS G1, un modèle spécifique de l’italien Beretta 92, a fait son entrée en 1999 au sein de l’Armée de terre pour remplacer partiellement le premier. La majorité de ses unités en sont aujourd’hui équipées, en complément du MAC 50.

Si ces deux pistolets n’ont plus à prouver leur robustesse, tous deux n’avaient pas récolté que des éloges de la part de Jean-Pierre Bosser, le chef d’état-major de l’Armée de terre française (CEMAT), lors d’une audition parlementaire en juillet 2017. “Aujourd’hui, ni les forces de sécurité intérieures, ni les soldats étrangers que j’ai rencontrés cette année ne sont dotés d’une arme de poing des années cinquante”, avait-il déclaré avant de réitérer en septembre. “Si on peut les remplacer, à l’horizon 2022, par des pistolets plus modernes, cela aurait du sens et, politiquement, ce serait recevable”.

À noter que ce programme dépasse la fourniture d’unité collective pour inclure d’emblée une poignée d’accessoires supplémentaires, à commencer par 15 000 dispositifs d’aide à la visée nocturne visible et infrarouge (lampe et pointeur laser) et 7000 « kits réducteurs de son ».

Le fabricant d’armes Israel Weapons Industries(IWI) offre une large gamme de sa série des modèles Jericho.

La ligne JERICHO est l’une des marques de pistolets les plus populaires et les plus respectées au monde. Il combine un design ergonomique avec des fonctionnalités technologiques avancées pour offrir des performances et une fiabilité exceptionnelles.

La JERICHO est déployée par l’armée et la police en Israël, ainsi que par des unités de maintien de l’ordre dans le monde entier. Étant l’un des pistolets de protection personnelle les plus populaires, le JERICHO fonctionne également comme une arme personnelle dans de nombreux pays.

La gamme de pistolets JERICHO est disponible dans les modèles standard, courts et compacts avec un cadre en acier ou dans une version en polymère léger. Il vient avec une sécurité montée par glissière ou cadre.

Il est disponible en taille réelle et semi-compacte en 9 mm, 0,40 S & W et 0,45 ACP. Il est livré avec des viseurs réglables, un rail intégral MIL-STD 1913, une poignée de pistolet ergonomique rainurée et deux chargeurs dans un étui de transport verrouillable. La sécurité ambidextre sur la glissière sert de levier de désarmement.

Le choix des civils, des forces de l’ordre et des forces d’élite


JERICHO F
9X19mm / .40 S&W

 112mm barrel length, safety on the frame


JERICHO R
9X19mm / .40 S&W
112mm barrel length, safety on the slide (decocker)



JERICHO FS
9X19mm / .40 S&W / .45 ACP
97mm barrel length, safety on the frame



JERICHO RS
9X19mm / .40 S&W / .45 ACP
97mm barrel length, safety on the slide (decocker)



JERICHO PL
9X19mm / .40 S&W
112mm barrel length, safety on the frame


JERICHO RPL
9X19mm / .40 S&W
112mm barrel length, safety on the slide (decocker
)

JERICHO PSL
9X19mm / .40 S&W
97mm barrel length, safety on the frame



JERICHO RPSL
9X19mm / .40 S&W
97mm barrel length, safety on the slide (decocker)



JERICHO FBL
9X19mm / .40 S&W
89mm barrel length, safety on the frame


JERICHO RBL
9X19mm / .40 S&W
89mm barrel length, safety on the slide (decocker)

Israel Weapon Industries (IWI), leader mondial des systèmes innovants pour armes de petit calibre depuis plus de 80 ans (fondé en 1933 à Ramat Ha-Sharon), conçoit et développe les armes de choix pour les agences militaires, de sécurité nationale et commerciales dans le monde entier. La gamme de produits et les accessoires IWI sont déployés par les Forces de défense israéliennes (IDF) et par d’autres organisations internationales de premier plan à la recherche d’innovation technologique, d’excellence de la fabrication et de performances exceptionnelles.

Les produits IWI sont réputés pour leurs capacités technologiquement avancées et leurs résultats prouvés au combat dans certaines des conditions les plus difficiles imaginables. Toutes les armes d’IWI résultent d’une interaction continue, de tests sur le terrain, d’une fonctionnalité de la situation et de modifications résultant de demandes de combat en temps réel. Les armes d’IWI ont fait leurs preuves dans des conditions environnementales défavorables et extrêmes afin de fournir une fiabilité inégalée. Les armes à feu sont conçues et testées en étroite collaboration avec les Forces de défense israéliennes (FDI) par le biais d’une équipe de recherche et développement commune.

Souhail Ftouh

La méga commande de l’armée française: un fabricant d’armes israélien participe à l’appel d’offres

6 COMMENTS

  1. Je ne comprends pas vraiment pour quelle(s) raison(s) IWI se lance dans la “compétition” avec le Jericho alors que l’excellent Masada aurait toutes ses chances (poids, modularité, …).

  2. Je ne comprends pas, ce que le journaliste à écrit concernant les armes actuellement en service, tant dans la police française que dans la gendarmerie, voir même dans les services de la Douane. Les MAC 50 trop vieux et d’une capacité de 9 coups seulement, ont été remplacés par le G1 dont les incidents de tirs assez sérieux ont imposés sont remplacement par le SIG SAUER SP 2022. Y aurait il encore en circulation dans la police ou la gendarmerie de MAC 50 ou des G1?? J’en doute…

    • L’appel d’offres concerne l’Armée où le MAC 50 est toujours le pistolet règlementaire, bien que les unités de “contact” soient largement pourvues de PAMAS (et autres solutions pour les FS). Le SP2022 n’est pas utilisé dans l’Armée.

  3. Tout dépend du cahier des charges. Le Jericho a ses qualités et ses défauts, comme d’autres ont les leurs. Il est impossible de dire qu’un modèle est bien en absolu. Il est plus ou moins adapté à mes exigences. Mais souvent, les militaires ont d’autres exigences que les polices, services de sécurité ou tireurs sportifs. On verra…

  4. Voila un excellent pistolet avec son chargeur double pile d’une capacité d’environ 15 cartouches, j’en possède un depuis de nombreuses années qui me donne entière satisfaction sans aucun incident de tir.
    Ce pistolet développé par IMI est fortement inspiré du CZ 75 Thèque, que j’ai utilisé dans sa version ambidextre (CZ 85) et usé jusqu’à la “corde” pour le remplacer par “mon” Jéricho .
    Si le choix se confirmait, j’espère que sa fabrication restera localisée en Israël, tant l’expérience du Beretta 92 initialement parfait dans sa version fabriquée en Italie devint des plus funestes dans sa réplique fabriquée sous licence en France et qui accumula lors de sa courte carrière au sein de notre administration de multiples incidents, allant jusqu’à des accidents provoqués entre autres par la culasse quittant ses rails pour aller percuter et blesser son utilisateur..
    Affaire à suivre.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.