Macron en roue libre : « Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes. Maintenant on va voir… »

Le Président Emmanuel Macron n’a jamais été connu pour mâcher ses mots ou pour prendre des décisions sans en mesurer l’impact. Sa dernière déclaration, où il compare sa stratégie politique à jeter une grenade dégoupillée aux pieds de ses adversaires, a fait grand bruit.

Cette métaphore guerrière résume parfaitement l’attitude de Macron face aux tumultes politiques actuels et la manière dont il entend gérer les défis de son mandat. Dans cet article, nous décryptons les tenants et les aboutissants de cette déclaration choc et ses implications pour la scène politique française.

La Dissolution : Un Acte Politique Déterminant

En politique, chaque geste compte, et chaque mot est analysé sous toutes ses coutures. La déclaration de Macron sur la dissolution de l’Assemblée Nationale en est un parfait exemple.

Le 10 juin, lors des célébrations du 80e anniversaire du Débarquement à Oradour-sur-Glane, un proche de l’Élysée aurait demandé au président de la République : « Ça va, pas trop dures, ces journées ? » Ce à quoi le chef de l’État aurait répondu : « Mais pas du tout ! Je prépare ça depuis des semaines, et je suis ravi. Je leur ai balancé ma grenade dégoupillée dans les jambes. Maintenant on va voir comment ils s’en sortent. »
Derrière cette image choc, c’est un calcul précis qui se cache. La dissolution, bien que risquée, peut se révéler un coup de maître si elle est menée avec doigté. Macron mise sur la désorganisation de ses adversaires et sur sa capacité à rebondir.

Celui qui déclarait en 2017 « Je n’aime pas la politique, j’aime faire » semble bien maîtriser les rouages de la politique.

Le 12 juin dernier, le président de la République avait lancé lors d’une conférence de presse : » Depuis dimanche soir, les masques tombent« . « C’est aussi une épreuve de vérité entre ceux qui choisissent de faire prospérer leur boutique et ceux qui veulent faire prospérer la France », avait-il ajouté.

Il sait que ce geste peut lui permettre de reprendre l’initiative politique et de réaffirmer son autorité. Mais le pari est osé, car il s’agit aussi d’un aveu de faiblesse : celui de ne pas pouvoir gouverner efficacement avec l’Assemblée actuelle.

Une Scène Politique en Ébullition

La réaction des partis d’opposition ne s’est pas fait attendre. Les critiques fusent de toutes parts, accusant Macron de jouer un jeu dangereux avec les institutions démocratiques du pays. La dissolution de l’Assemblée Nationale est perçue par certains comme un coup de force, une tentative désespérée de sauver un mandat en difficulté.

Les partis d’opposition, déjà en ordre de bataille pour les prochaines élections législatives, voient dans ce geste une opportunité de marquer des points auprès d’un électorat désabusé.

Mais pour Macron, cette décision est aussi une manière de se débarrasser des éléments perturbateurs et de tenter de recomposer une majorité plus fidèle à ses ambitions.

En effet, il espère que cette crise politique pourrait aboutir à un renouvellement des forces en présence et à une clarification des positions. Les prochaines semaines seront cruciales pour observer si cette stratégie porte ses fruits ou si elle se retourne contre lui.

Un Futur Incertain mais Prometteur ?

En lançant cette « grenade dégoupillée », Macron prend le risque de tout perdre, mais il a aussi la possibilité de tout gagner. Les électeurs, lassés par les querelles incessantes et les blocages parlementaires, pourraient voir dans ce geste une tentative sincère de remettre de l’ordre et de relancer la machine gouvernementale.

Toutefois, le succès de cette opération dépendra largement de la capacité de Macron à convaincre les Français de la nécessité de ce changement drastique et de sa vision pour l’avenir.

La dissolution de l’Assemblée Nationale pourrait donc être l’électrochoc nécessaire pour revitaliser un paysage politique français morose.

Cependant, le risque de voir émerger de nouvelles fractures politiques et sociales est bien réel. La période qui s’ouvre s’annonce donc à la fois passionnante et périlleuse, avec une incertitude qui pourrait redéfinir le cours du quinquennat de Macron.

La décision de Macron de dissoudre l’Assemblée Nationale et sa métaphore de la grenade dégoupillée marquent un tournant dans son mandat. Ce geste, à la fois audacieux et risqué, pourrait bien redéfinir le paysage politique français.

Reste à voir si cette stratégie permettra à Macron de reconquérir une majorité solide et de reprendre les rênes du pouvoir avec plus de force. Les prochains mois seront déterminants pour évaluer l’impact de cette décision sur l’avenir politique de la France.

JForum.fr avec  www.letribunaldunet.fr

Emmanuel Macron: « J’ai décidé de vous redonner le choix de notre avenir parlementaire par le vote. Je dissous donc ce soir l’Assemblée nationale ». Le président Macron sur les écrans à la soirée électorale des élections européennes avec Francois-Xavier Bellamy au siège de Les Republicains, Paris, 9 juin 2024 © ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires