FILE - Turkish Foreign Minister Mevlut Cavusoglu, right, and Israeli Foreign Minister Yair Lapid pose for photos before their talks, in Ankara, Turkey, June 23, 2022. Israel and Turkey will restore full diplomatic relations and dispatch ambassadors for the first time in years, the latest step in months of reconciliation between the two countries, the Israeli prime minister's office said Wednesday, Aug. 17, 2022. The two countries, once friendly, had a more than decade-long falling out, but earlier this year Israel and Turkey began a process of rapprochement. (Necati Savas, Pool Photo via AP, File)

Israël : Le pays annonce la reprise totale des relations diplomatiques avec la Turquie

Les deux pays ont, la plupart du temps, une grande coopération économique

Israël ne parlait plus à la Turquie
Israël ne parlait plus à la Turquie — INA FASSBENDER / AFP

 

Israël a annoncé ce mercredi le rétablissement total des relations diplomatiques avec la Turquie et le retour des ambassadeurs dans les deux pays.
« Il a été décidé d’élever le niveau des liens entre les deux pays à des relations diplomatiques pleines et entières et de renvoyer les ambassadeurs et les consuls généraux dans les deux pays », a indiqué le Premier ministre israélien Yaïr Lapid dans un communiqué. « Le rétablissement des relations avec la Turquie est un atout important pour la stabilité régionale et une nouvelle économique très importante pour les citoyens d’Israël ».

La cause palestinienne, grande source de tensions

A Ankara, le ministre turc des Affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu, a précisé dans la foulée que la Turquie « n’abandonnerait pas la cause palestinienne ». Les relations bilatérales entre Israël et Ankara s’étaient tendues en 2010 avec l’affaire du Mavi Marmara, lorsque des forces israéliennes avaient lancé un assaut meurtrier sur ce navire turc tentant d’acheminer de l’aide à la bande de Gaza, enclave palestinienne sous blocus israélien.
Les deux pays avaient ensuite rappelé leurs ambassadeurs en 2018 après la mort de manifestants palestiniens à Gaza. Le président turc Recep Tayyip Erdogan, fervent défenseur de la cause palestinienne, a souvent critiqué les politiques israéliennes envers les Palestiniens.
Israël et la Turquie ont salué récemment un tournant dans leurs relations, avec notamment la visite du président Isaac Herzog en mars en Turquie, la première d’un chef d’Etat israélien depuis 2007 dans ce pays. Le chef de la diplomatie turque Mevlüt Cavusoglu avait effectué fin mai une rare visite à Jérusalem dans le cadre de ce dégel diplomatique.

Des intérêts stratégiques communs

Malgré les tensions, Israéliens et Turcs ont maintenu des canaux de discussions, parfois secrets, pour jeter les bases d’une normalisation de leurs relations. Les deux pays avaient également ouvert lors des derniers mois une nouvelle ère dans leurs relations, marquée notamment par la visite historique du président israélien, Isaac Herzog, à Ankara en mars 2022. Le chef de la diplomatie turque, Mevlüt Cavusoglu, avait effectué à la fin mai une visite à Jérusalem dans le cadre de ce dégel diplomatique.
Déjà en novembre 2021, M. Erdogan s’était entretenu au téléphone avec son homologue israélien et l’ex-premier ministre Naftali Bennett – les premiers entretiens du genre depuis 2013 –, à l’occasion de la libération et du retour dans leur pays d’un couple de touristes israéliens détenus en Turquie pour espionnage.
L’annonce de la reprise de relations complètes intervient par ailleurs au moment où la Turquie fait face à une forte inflation et à l’effondrement de sa monnaie. En janvier 2022, M. Erdogan avait annoncé que son pays était prêt à coopérer avec Israël sur un projet de gazoduc en Méditerranée orientale, auquel il s’était autrefois opposé.
La question de la coopération énergétique entre les deux pays, sur fond de découvertes de gisements en Méditerranée orientale, s’est faite plus brûlante alors que plusieurs pays européens cherchent à réduire leur dépendance au gaz russe.
Jforum avec Le Monde avec AFP et  www.20minutes.fr
Le ministre turc des affaires étrangères, Mevlüt Cavusoglu (à droite), et son homologue israélien, Yaïr Lapid (devenu premier ministre le 1er juillet 2022) , à Ankara, le 23 juin 2022. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.