Miri Regev avec sa robe Jerusalem of Gold au 69ème Festival de Cannes. (crédit photo: ELI SABTI)

Un projet de loi qui permettrait au ministère israélien de la Culture de suspendre le financement public d’organisations « qui œuvrent contre les principes de l’Etat » a été approuvé mardi par une commission de la Knesset (Parlement) pour un vote final en plénière la semaine prochaine.

La législation proposée par la ministre de la Culture, Miri Regev et appuyée par le ministre des Finances, Moshe Kahlon, autoriserait le gouvernement à retirer des fonds alloués aux organisations ou aux oeuvres qui prônent le déni d’Israël comme Etat juif et démocratique, qui incitent au racisme, à la violence ou au terrorisme.

Il s’agirait également d’organisations qui soutiennent la lutte armée ou les actes de terrorisme contre Israël de la part d’un État ennemi ou d’un groupe terroriste, qui considèrent le Jour de l’Indépendance d’Israël comme un jour de deuil ou qui soutiennent la destruction de tout symbole de l’Etat.

Les opposants à cette loi arguent qu’elle sera consacrée essentiellement à la censure dans le domaine des arts.

A la demande de trois députés du gouvernement, le projet de loi a été modifié pour y inclure une clause qui obligerait la ministre de la Culture à consulter des professionnels avant de retirer des fonds.

Il est également indiqué qu’aucun responsable du ministère ne peut soumettre une recommandation de retrait de financement à moins d’avoir personnellement pris connaissance des œuvres d’art compromettantes.

« Nous recommandons aux membres de la coalition de préparer leurs sacs de couchage, car il y aura une très grande opposition lundi », a déclaré l’Union sioniste dans un communiqué, après l’approbation de la loi par le comité parlementaire.

Le député de Yesh Atid, Ofer Shelah, a quant à lui affirmé que l’opposition capitaliserait sur la coalition étroite – laissant 61 députés sur les 120 députés de la Knesset pour faire tomber le projet de loi.

« Nous allons profiter de toutes les failles de la coalition pour tenter de la renverser lors du vote », a indiqué Shelah.

La députée de l’Union sioniste, Leah Fadida, a également appelé le parti de coalition de centre-droit, Koulanou, à voter contre la proposition.

i24news

 

3 Commentaires

  1. Je sais que c’est dur à comprendre mais Ysraël, épris de merdocratie, {euh je veux dire demoncratie, un truc que quand on était allés se faire voire chez les grecs} Ysraël, donc, finance les ONG qui veulent le détruire.
    Comme quoi le suicide reste dans l’inconscient gouvernemental une éventualité sous-jacente, mais reste, inextricablement, et heureusement, au niveau des actes manqués.
    Néron l Empereur romain, aïeul du fameux Rabbi Meïr, n’avait-il pas incendié Rome ?
    Ce ne sont pas les subventions qu’il faut retirer à ces ONG, mais elles-mêmes.
    Au nom de la Survie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.