Défense: Israël est devenu un leader mondial dans le domaine des avions de renseignement de mission spéciale

Selon Israel Aerospace Industries, Israël est en train de construire des avions de collecte de renseignements pour des missions spéciales parmi les plus sophistiquées au monde et la société israélienne a récemment annoncé un nouveau contrat de 350 millions de dollars pour équiper un pays européen avec les systèmes ELTA d’IAI.

Ces avions sont uniques pour la collecte de renseignements et sont essentiels pour gérer le champ de bataille moderne dans lequel les pays se trouvent en concurrence. Cependant, les composants, capacités et éléments spécifiques de ces avions sophistiqués sont souvent des informations sensibles ou sont entourés de secret.

La société, principal constructeur aéronautique et aérospatial du pays, produit ses avions de mission spéciale de couverture du renseignement air-air, air-sol, ainsi qu’air-mer, capables de mener à bien ce qu’il appelle des missions de renseignement, de surveillance, d’acquisition d’objectifs et de reconnaissance (ISTAR).

Il s’agit notamment d’avions équipés de capteurs pour les missions de patrouille maritime, d’électro-optique, d’ELINT et de COMINT.

L’IAI israélienne travaille actuellement avec plusieurs constructeurs d’avions pour moderniser les appareils destinés à ces opérations, notamment Dassault, Bombardier, Gulfstream et Embraer.

Malgré les coronavirus, l’armée israélienne et ses relations en matière de technologie de défense avec les pays étrangers doivent se poursuivre, affirment les entreprises.

Les nouvelles technologies changent une partie de ce que ces avions détectent ou de l’endroit où les capteurs peuvent être placés. Par exemple, les drones offrent une plateforme prometteuse pour certaines missions mais ils sont également vulnérables à la défense aérienne, comme l’a illustré la destruction par les Iraniens du Global Hawk américain en 2019. Dans le même temps, la détection des drones et des essaims de drones devient de plus en plus importante.

Les avions de mission spéciale d’Israël font partie de « l’ordre de bataille électronique » qui s’avère de plus en plus essentiel sur un champ de bataille numérisé. Cette numérisation fait partie du plan quinquennal global d’Israël pour ce qu’il appelle son plan Momentum qui vise à accroître les capacités technologiques de l’armée israélienne et à transmettre des renseignements en temps réel à des unités de première ligne plus petites. Historiquement, la technologie a donné à Israël un avantage sur ses ennemis.

Cela remonte aux années 1980, lorsqu’Israël a décimé l’armée de l’air et la défense aérienne syrienne lors des batailles de 1982 au-dessus du Liban avec l’aide d’une meilleure technologie aéroportée, comme le E-2C Hawkeye, une plate-forme radar aéroportée qui a aidé à coordonner la bataille en dessous.

Le Boeing 707 qu’Israël a fini par équiper avait des antennes AESA de dix mètres sur deux de long sur le côté. Finalement, Israël a développé l’avion de mission électronique spécial en utilisant le modèle Gulfstream.

Israël a recherché des clients pour ses avions de mission spéciale de l’Europe vers l’Asie, notamment en Inde et au salon de l’aviation de Singapour. Les avions ont également traversé plusieurs générations depuis leur introduction il y a deux décennies.

Mais des actifs stratégiques comme ce type d’avions représentent un investissement majeur pour une armée et il existe d’autres acteurs importants dans ce domaine. Néanmoins, les budgets dans ce domaine augmentent en raison de l’éventail des menaces et de l’espace encombré qui doit être surveillé.

En juin 2019, à Paris, IAI et Embraer ont signé un accord pour développer le P600 Praetor avec le Digital Active Electronically Scanned Array de quatrième génération de l’ELTA.

« Dans le cadre de la stratégie de l’IAI, nous renforçons notre présence en Europe pour tirer parti de nos activités et étendre notre coopération », a déclaré le 8 juin Gideon Landa, vice-président et directeur général des systèmes aéroportés de l’ELTA.

« Les avions de mission spéciale de l’IAI offrent des capacités technologiques avancées et uniques pour répondre à un large éventail de missions de renseignement les plus exigeantes », a-t-il noté.

Source : National Interest & Israël Valley

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.