Le taux de natalité israélien atteint un niveau sans précédent (pour la deuxième année consécutive) alors que la population dépasse les 9 millions

La population juive en Israël atteint 6,74 millions, soit 74,2% de la population du pays. 43% de la population se décrit comme laïque, 10% comme haredi et le reste se situe quelque part entre les deux. Shanah tovah!

Alors que le monde juif se prépare à entamer l’année 5780, le Bureau central des statistiques d’Israël a publié ses données annuelles sur la population du pays, qui montrent que cette année, la population a atteint 9,092 millions d’habitants et devrait passer à 10 millions d’ici 2024.

Selon les projections démographiques, lors de la célébration de son 100 e anniversaire en 2048, Israël comptera 15 millions d’habitants.

Selon les données de la CBS, 43,2% de la population est laïque, 12,8% étant définis comme “traditionalistes”, 11,3% “religieux” et 10,1% ultra-orthodoxes. 22,1% se définissent comme “traditionalistes mais pas très religieux”.

En ce début d’année, la population juive d’Israël s’élève à 6,74 millions, soit 74,2% de la population totale. La population arabe compte 1,91 million d’habitants, soit 21% de la population. Un autre 4,8%, soit un peu plus de 440 000 Israéliens, ont accédé à leur aliya en vertu de la loi sur le retour mais ne sont pas classés comme Juifs par l’administration de la population du ministère de l’Intérieur.

Depuis Rosh Hashanah 2018, la population d’Israël a augmenté de 184 000 (2,1%), un taux de croissance qui est resté relativement stable ces dernières années. L’année dernière, Israël a également enregistré un taux de natalité record avec 196 000 bébés. La femme israélienne moyenne donne naissance à 3,09 enfants.

Selon les chiffres, Israël a également l’un des taux de mortalité infantile les plus bas au monde, environ 3 naissances sur 1 000.

Au total, 45 000 Israéliens sont morts cette année. Les femmes vivent en moyenne plus longtemps que les hommes, leur espérance de vie moyenne atteignant 84,8 ans en Israël, contre 80,9 ans pour les hommes. La cause de décès la plus fréquente en Israël? Cancer : au cours de la dernière année, 25,2% des Israéliens décédés ont succombé à la maladie. Les maladies cardiaques, qui ont coûté 14,8% des décès israéliens l’année dernière, étaient la deuxième cause de décès.

Le CBS a répertorié 2 587 100 ménages et familles en Israël, avec un nombre moyen de 3,28 membres. Environ 2 millions de ménages sont définis comme des familles “traditionnelles” (une mère, un père et des enfants), le reste étant composé de partenaires non mariés (y compris les couples de même sexe).

Les taux de divorce sont restés stables, avec un couple marié sur trois en Israël qui divorce. Au cours de l’année écoulée, 50 029 couples se sont mariés et 14 741 ont divorcé.

Cependant, un taux de natalité élevé n’est pas le seul facteur qui affecte la croissance démographique d’Israël. CBS, quelque 38 000 nouveaux immigrants sont arrivés en Israël durant l’année écoulée, contre 35 000 l’année précédente. Depuis la création d’Israël, 3,3 millions de personnes ont immigré ici depuis l’étranger.

Comment se porte la population juive hors d’Israël? Selon les estimations publiées par le professeur Sergio Della Pergola de l’Université hébraïque de Jérusalem dans l’Annuaire juif américain 2019, le nombre total de Juifs se situerait à 14,8 millions, peu de temps avant Rosh Hashanah.

Sur les quelque 15 millions de Juifs de cette année, environ 8,1 millions vivent en dehors d’Israël, dont 5,7 millions aux États-Unis.

 

 Publié le  2019-09-27 08:01

Dernière modification: 2019-09-27 12:59

Une partie de cet article a été reproduite avec l’autorisation de JNS.org .

israelhayom.com

Adaptation : Marc Brzustowski

4 Commentaires

  1. J’ai trouvé les données pour 2014 – les femmes laïques avaient en moyenne 2.1 enfants, les traditionnelles 2.6, les traditionnelles-religieuses 3 et les orthodoxes 4.2, les musulmanes et les haredi 6.9. Pour tout degré de religiosité les femmes israéliennes ont plus d’enfants que les femmes européennes ou américaines .Je ne pense pas que ça a beaucoup changé depuis, peut être légèrement à la hausse.

  2. Il serait intéressant de connaître le taux de natalité/indice de fécondité par degré de religiosité. En d’autres mots, combien les femmes « laïques » font-elles en moyenne d’enfant ? Combien les traditionalistes, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.