Syrie: Israël frappe trois cibles près de la frontière sud

 

L’agence de presse syrienne a annoncé que des frappes de missiles israéliens avaient touché au moins trois cibles dans le sud du pays, à proximité de la chaîne du Golan, mercredi 24 juillet : l’une d’entre elles était la colline de Tal al-Harra, abritant des unités militaires syriennes, ainsi que A- Rutha à l’ouest de Damas et la région de Quneitra. Les défenses aériennes syriennes ont répondu à tous les raids entrants.  

Les sources militaires de DEBKAfile rapportent que pendant trois mois, un calme relatif a régné dans les trois secteurs, en grande partie grâce aux efforts russes et syriens visant à chasser les forces pro-iraniennes et liées au Hezbollah. Moscou et Damas ont assuré à Israël que la situation frontalière était sous contrôle. Néanmoins, l’Iran et le Hezbollah n’ont jamais renoncé à leur volonté de retourner dans leurs anciennes bases ou de maintenir des liens opérationnels avec les milices locales sous leur coupe. Plus récemment, ils ont pris pour cible des contingents de la police militaire russe dans les districts du sud, en particulier Daraa. Les Russes ont signalé l’attaque à la bombe au bord de la route sur l’un de leurs convois – bien que des sources locales en attestent au moins cinq.

Des éléments liés aux gardiens de la révolution iraniens et au Hezbollah s’infiltrent à nouveau dans le sud de la Syrie, profitant du transfert des troupes syriennes stationnées sur place pour renforcer les unités combattant les rebelles djihadistes à Hama, dans la banlieue de la province nord d’Idlib. L’armée syrienne est trop éparpillée pour se battre sur deux fronts simultanés. En outre, certaines forces russes, principalement des Tchétchènes, ont été renvoyées chez elles. Le Hezbollah et d’autres éléments pro-iraniens regagnent donc leurs anciennes bases et se regroupent pour des attaques à l’intérieur d’Israël.

  ,  , 

Syria: Israel strikes three targets near southern border

5 Commentaires

  1. Comme mentionné dès la première ligne : « Selon l’Agence officielle Syrienne (SANA en général). Précisions pour votre gouverne : la plupart du temps, Tsahal ni ne confirme, ni n’infirme : tactique de l’ambivalence, sauf s’il y a un intérêt politique ou diplomatique à insister lourdement par des allusions tellement sibyllines que tout le monde a compris de quoi on parle.

    Deuxio, on peut aussi passer par des informations de l’opposition censée vérifier auprès de membres syriens, ce qui se serait réellement passé. Mais, de même que certaines sources arabes (saoudiennes, koweitiennes, bahreinies, émiraties…), il faut ajouter à l’analyse l’effet de loupe grossissante qui peut être employé pour « infliger une défaite morale » par procuration (Israël en l’occurrence) aux Irano-hezbollahnis. La pertinence est alors fonction de savoir si cet ajout possible est galvanisant pour l’ethos guerrier judéen, ou si on est toujours dans une unité de mesure circonspecte des dégâts réels.

    Nota Bene : ce type d’info pouvant souffrir un délai de vérification raisonnable, en deux temps, il n’est absolument pas question de pertes, puisque c’est SANA qui a l’amabilité de nous en informer! Il n’y a pas plus de « début de la vraie guerre » que de beurre en branche,

    sachant que la « Guerre entre les guerres » censée repousser la date limite de l’entrée « réelle » en guerre ouverte, est en cours depuis au moins… 2013!!! Le fait de descendre M. Zidan il y a 3 jours est un autre volet de cette guerre entre les guerres (ou qui ne dit pas son nom), de même que la mort de Kuntar, du Fils Moughniyeh, alias « Jihad », de son homologue, le Général iranien…

    Vous êtes approximativement très près du film d’anticipation pour occuper vos soirées par des mouvements d’agitation… Personne n’est aux abris dans les villes du Golan. Business as usual. Merci de laisser le front intérieur (bérêts orange au besoin) diffuser les infos vérifiées.

    • Bonjour…
      Y aurait-il des infos qui seraient passées dans des commentaires, infos infondées ?
      Tout ce qu’on sait, c’est qu’il semble que ce soit davantage les hommes que le matériel qui ait été visé.

  2. Si cet article est censé évoqué ce qui s’est passé cette nuit au sud de la Syrie, il est incroyablement minimisant.
    Il y a de nombreuses victimes dans la soldatesque ennemie.
    Il s’agit pourtant du début de la (vraie) guerre….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.