Insécurité: la gauche reproche à Darmanin d’avoir utilisé le terme “ensauvagement”

Après la mort de Mélanie Lemée, Philippe Monguillot et Axelle, le ministre de l’Intérieur a martelé qu’il fallait “stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société”.

Ces derniers jours, la mort de la gendarme Mélanie Lemée, du chauffeur de bus Philippe Monguillot et de la jeune Axelle ont ému la France. Renversée par une voiture en fuite, battu à mort ou traînée sur plusieurs centaines de mètres par un chauffard, ils sont tous les trois victimes de ce que certains nomment l’« ensauvagement » de la société. Un terme popularisé par le livre La France Orange Mécanique de Laurent Obertone, et récemment repris par Gérald Darmanin dans une interview au Figaro. Mais ce choix de mot a rendu furieuse une partie de la gauche.

« Une concession majeure faite à l’extrême-droite »

Le ministre de l’Intérieur a en effet déclaré qu’il fallait « stopper l’ensauvagement d’une certaine partie de la société » et « réaffirmer l’autorité de l’Etat, et ne rien laisser passer ». « Je n’aime pas ce mot. Je n’aime pas ce mot dans la bouche d’un ministre de l’Intérieur, parce qu’il est à connotation », a fait valoir le conseiller national du PS Eduardo Rihan-Cypel, au micro de BFMTV. Pour lui, « on peut très bien signifier et lutter contre la délinquance et la criminalité sans créer des problèmes de langage qui vont insulter ou faire passer les gens pour des sauvages, pour des êtres primaires ou des non-humains », a-t-il ajouté.

Même son de cloche chez l’ex-député LREM Aurélien Taché. « C’est un terme extrêmement connoté politiquement », a reproché l’élu du Val-d’Oise. Reprendre ce texte est, pour lui, « une concession majeure faite à l’extrême-droite ». « Ce concept lie implicitement la montée de la violence à celle de l’immigration, la décadence au métissage de la société. Son emploi est une faute politique », a-t-il jugé sur Twitter.

Un terme popularisé par la droite

Dès les années de 2017-2018, le Rassemblement national avait fait sien ce terme. Marine Le Pen n’a d’ailleurs pas manqué de le rappeler au « premier flic de France ». « Je suggère vivement à Gérald Darmanin de ne pas se contenter, comme ses prédécesseurs, de reprendre nos constats, mais plutôt de mettre en place nos solutions », a-t-elle écrit sur Twitter, accompagnant son message du mot-dièse « ensauvagement ».

Lire la suite https://www.valeursactuelles.com/societe/insecurite-la-gauche-reproche-darmanin-davoir-utilise-le-terme-ensauvagement-122076

4 Commentaires

  1. Ben voui !
    On dira racaillage…
    Ou mieux, kaillerage, puisqu’il contient rage ! Et que kaillera y figure en verlan.
    Des hors la ville, hors société, hors-la-loi,…
    Pas concernés par l’humain, ayant à peine 200 mots de vocabulaire, langage sms, et surtout, surtout, aucune intention de s’élever de leur condition.
    La faute à la ghettoïsation des villes « rouges », qui ont empilé les gens dans des cités pour touché (pour leur ville ?) des subventions financières.
    Ce phénomène de racaillerie intensive n’a eu lieu, principalement, que dans les villes de banlieue et arrondissements de gauche « profondes »…
    Ce comportement n’existe pas dans les pays d’ où, ethniquement, leur origine est issue.
    Et moins il y a de rigueur, plus la racaillerie augmente…
    Phénomène rencontré uniquement dans les démocraties, bien entendu.

  2. Forcément, l’entrisme gauchiste de tous les rouages clés de la société française est le responsable de la déliquescence de la France et de la misère insécuritaire des français.

  3. Forcément, l’antrisme gauchiste de tous les rouages clés de la société française est le responsable de la déliquescence de la France et de la misère insécuritaire des français.

  4. Ah oui et quels mots conviendraient pour qualifier ces barbares et qui pourraient plaire à ces 2 abrutis que sont Taché et Rihan-Cipel pro immigration.
    ROSA

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.