La célèbre journaliste espagnole met en garde contre la haine des Juifs qui ressemble à l’époque de la Seconde Guerre mondiale

La journaliste espagnole Pilar Rahola a mis en garde contre «la montée très sévère de l’antisémitisme dans le monde» et qu’elle a provoqué «un exode sévère» des communautés juives dans le monde.

« Je suis préoccupée par la montée très grave et très sévère de l’antisémitisme dans le monde et bien sûr, sans aucun doute en Europe », a déclaré Rahola, qui s’est référée aux dernières données statistiques sur la population juive en Europe.

Selon le Jewish Policy Research Institute de Londres, à la fin du XIXe siècle, il y avait environ 88% de la population juive en Europe, ce qui, pour comprendre de l’avis de Pilar Rahola, «c’était logique parce que l’État d’Israël n’existait pas. ».

«Nous sommes maintenant à un taux de 9% avec un ajout qui m’inquiète, c’est qu’environ 40% des juifs européens ont plus de 65 ans. Donc non seulement la population juive a beaucoup chuté, mais elle a aussi vieilli », a déclaré l’analyste dans le cadre d’une activité organisée par March for Life et Keren Kayemet LeIsrael.

La journaliste espagnole a souligné que selon les données traitées par l’institut britannique, 1,3 million de Juifs en Europe ; le Congrès juif européen parle de 1,9 million, et le Congrès juif mondial parle de 1,4 million, ils vivent dans le vieux continent.

Cependant, Rahola a indiqué que ce qui inquiète le monde aujourd’hui, c’est qu’«il n’y a jamais eu autant d’antisémitisme depuis la Seconde Guerre mondiale que celui qui se manifeste maintenant». « Tous les indicateurs ont augmenté, tous, et même une donnée qui est terrible, depuis la Seconde Guerre mondiale, jusqu’en 2014, aucun juif en Europe n’était mort pour être juif, et nous avons déjà 14 ans », a-t-il déclaré.

Dans ce contexte, la journaliste a indiqué que l’un des pays qui a subi l’un des plus grands exodes de la population juive a été la France en raison de « la très forte croissance de l’antisémitisme ».

«Mais l’exode des diasporas se produit partout, il se produit dans les pays scandinaves. Qui savait que la Suède allait devenir un cas inquiétant ? Cela se produit aux Pays-Bas, cela s’est produit dans certains cas de manière très massive, c’est-à-dire que le phénomène est mondial ».

Rahola a également souligné que les crimes haineux contre les juifs se multiplient même dans un pays aussi emblématique que les États-Unis. «L’année dernière, les informations du FBI sur les crimes de haine, se référant strictement aux crimes violents contre les juifs ou les institutions juives ont atteint près d’un millier, nous parlons d’attentats terroristes, de l’infraction pénale d’agression verbale, d’agression physique contre les institutions ou contre les juifs eux-mêmes», Il a précisé.

C’est pourquoi il a exhorté le directeur exécutif du Département de Noar, Jalutz et Dor Emshej de l’Organisation sioniste mondiale, Ariel Goldgewicht, à se consacrer aux jeunes générations, ce qui est « un travail d’une énorme importance ». Pour le journaliste, l’objectif est que «les nouvelles générations juives aident les nouvelles générations non juives».

«En Espagne, nous avons récemment connu plusieurs épisodes, non pas d’antisémitisme mais directement de néonazisme, avec des manifestations néonazies connues et inquiétantes. L’autre jour, j’ai été scandalisé parce que j’ai lu le rapport de police de la manifestation néonazie à Madrid, et le rapport a déclaré qu’il n’y avait pas eu d’incident. Bien sûr, il n’y a pas eu d’incidence, ce qu’il y a eu, c’est l’incidence de certains types qui ont crié Vive Hitler, criant la pire racaille de l’humanité sur un meurtrier de masse en toute impunité », a-t-il dit.

À cet égard, Rahola a déclaré qu’il faisait partie de la commission de la justice du Congrès espagnol, qui a renouvelé le code pénal du pays et dans lequel l’antisémitisme a été qualifié d’infraction pénale. « C’est moi qui ai introduit et obtenu le soutien du reste des partis dans le Code pénal, et pourtant nous n’avons pas réussi à faire punir le nazisme et les excuses du nazisme », a-t-il ajouté.

A cet égard, il a indiqué que « la population espagnole n’a aucune idée de ce qui s’est passé avec l’Holocauste et encore moins des nouvelles générations ». « Le problème, c’est que ça arrive aussi en France, sauf pour l’Allemagne, qui a fait un travail important en ce sens, dans le reste des pays, il n’y a pas eu le travail qui devrait être fait », a-t-il fait remarquer.

«Mais aujourd’hui, nous avons la croissance de l’antisémitisme, une population juive plus âgée et plus faible qui est également au milieu d’une situation de diaspora, un néonazisme qui se développe en raison du populisme de l’extrême droite ainsi que de l’extrême gauche, tous avec des choses clairement antisémites et le phénomène du panislam qui est antisémite », a conclu Rahola.


https://infos-israel.news/la-celebre-journaliste-espagnole-met-en-garde-contre-la-haine-des-juifs-qui-ressemble-a-lepoque-de-la-seconde-guerre-mondiale/?

1 COMMENTAIRE

  1. EST CE QU IL RESTERA DES JUIFS EN DIASPORA DANS DEUX DÉCENNIES ?
    AVEC L ISLAMO GAUCHISME QUI SE RÉPAND À CETTE VITESSE DANS TOUTES LES SOIT DISANTES DÉMOCRATIES LA RÉPONSE EST NON.
    IL FAUDRA ALLER NOUS TROUVER EN ISRAËL COMME LES PROPHÈTES L AVAIENT PRÉDIT.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.