Coronavirus: Il est maintenant temps d’envoyer des équipes médicales israéliennes à New York

Les forces médicales israéliennes sont préparées et prêtes, elles possèdent l’expertise et sont actuellement disponibles pour traiter un nombre beaucoup plus large de patients malades que ce qui est probable de faire à l’heure actuelle.

Directeur général Ichilov Ronni Gamzu. (crédit photo: MIRI GATTENYO / ICHILOV SPOKESPERSON'S OFFICE)
Directeur général Ichilov Ronni Gamzu. (crédit photo: MIRI GATTENYO / ICHILOV SPOKESPERSON’S OFFICE)

Jusqu’à présent, Israël a fait preuve de sagesse dans la lutte contre la crise des coronavirus et a utilisé tous les outils possibles pour réduire la propagation du virus, notamment la fermeture des frontières, le placement des personnes arrivant de l’étranger en isolement, la distanciation sociale et des tests approfondis, ainsi que la préparation du système de santé aux scénarios très graves.

Le gouvernement a agi correctement et rapidement, en utilisant une approche qui a ralenti le taux d’infection et contenu l’épidémie dans les hôpitaux, obtenant des résultats médicaux raisonnables. Nous ne sommes pas encore près de la conclusion de cette crise, mais plutôt à son apogée. Cependant, parallèlement à notre stratégie visant à rejeter la pandémie derrière nous et à aider l’économie à se rétablir, Israël a désormais un défi supplémentaire : aider d’autres pays où la crise fait s’écrouler les systèmes de santé – et avant tout New York, l’ami et l’allié le plus proche d’Israël.

Les forces médicales israéliennes sont prêtes et préparées à cela, elles possèdent l’expertise et sont actuellement disponibles pour traiter un nombre beaucoup plus large de patients malades que ce qui est probable à l’heure actuelle. Aujourd’hui, pour ses pays partenaires proches qui connaissent le chaos en raison de cette crise médicale, Israël peut fournir une équipe de renforcement médical qualifiée – et cela peut être accompli sans nuire à notre condition physique et à notre préparation à l’intérieur. C’est notre devoir.

Les États-Unis, et en particulier New York, sont l’allié le plus puissant d’Israël, notre pilier de soutien et de défense, qui s’efforce toujours d’aider Israël en cas d’urgence et de difficultés. Aujourd’hui, New York est dans une situation désespérée; son système de santé est incapable de faire face au volume actuel de patients ainsi qu’aux patients supplémentaires qui alourdiront encore le système dans les prochains jours, menaçant de l’effondrer.

La cause de l’accident imminent provient à la fois de préparatifs inadéquats et de la structure des services médicaux à New York, qui n’est pas en ordre de bataille pour une telle pandémie. À ce stade, Israël a la capacité et la possibilité d’aider. En fait, Israël n’a pas seulement la capacité, mais aussi l’obligation morale d’aider.

Nous sommes intervenus pour aider par le passé lorsque des catastrophes ont frappé des pays lointains. Nous avons toujours été les premiers à arriver sur place et à nous mobiliser pour des missions de sauvetage ultimes. Organiser nos ressources pour soutenir la ville de New York est notre responsabilité bienveillante et notre devoir national, mais c’est aussi un grand privilège du système de santé israélien, qui travaille depuis des années en étroite collaboration avec ses collègues du système de santé de New York.

La décision de soutenir la ville de New York de cette manière n’est pas simple; elle s’accompagne de certaines spéculations concernant la résilience médicale de l’État d’Israël. En même temps, je pense qu’en ce moment critique, un niveau mesuré de soutien serait la bonne et sûre décision, qui exprimera notre engagement envers notre grand allié national.

L’auteur est le directeur général du Tel Aviv Sourasky Medical Center (Ichilov) et ancien directeur général du ministère israélien de la Santé et président du comité du panier de santé.

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

11 Commentaires

  1. Il en est de cette lutte contre cet “ennemi” comme dans celle de l’art de la guerre. Toutes les écoles préconisent l’attaque plutôt que faire le siège et attendre la déconfiture de l’assiegé. Nous avions été vainqueurs en 67 et faux vainqueurs pour la Guerre du Kippour. Ysraël peut porter la guerre aux US et à NY, David contre Covid, alors que tous, là-bas, anéantis, sont en défense passive. Il faut éradiquer ce machin, fouiller les porteurs, les isoler et les traiter. Masquer ce qui doit l’être, et bien sûr, lors de Pikouah’ Nefech (sauver les âmes ), sortir des clous et règlements non adaptés aux Grandes Urgences. La vie d’abord. Et pour cela, Ysraël a l’endurance qu’aucun autre peuple de la Planète n’a jamais acquise, faute d’avoir été sous le feu d’exterminations croisées !
    S’il y a des hommes capables, c’est bien les armées de Dieu à l’Etoile de David.
    Quant aux Chomerim de la Terre devolue, leur mérite doit suffire pour qu’ils soient sauvés. Les déjà très malades et très âgés sont entre Ses Mains, et déjà en soins. Et les incivilisés ?, ilsporteront leur faute. Sauvons ce qui peut l’être, là-bas, outre Atlantique !

    • Pourquoi en toute discrétion ? C’est le “juif honteux” qui soigne mais ne veut pas que l’on sache qu’il est juif ? Je n’aime pas du tout votre proposition conditionnelle.

  2. Chez nous ,on n a pas encore endiguer cette épidémie ,il y a beaucoup a faire ,et aussi un manque de matériel ,plus une mauvaise prise en charges pour les malades autres que ceux atteint de ce virus .En temps normal ,il manquait déjà de médecins et tellement de matériel !

    • C’est une question de juste arbitrage, il ne peut en aucun cas s’agir de déshabiller Ruben pour rhabiller Itzhak. Mais aider ses meilleurs amis à se sauver quand ils sont dans l’embarras, c’est aussi s’aider soi-même à plus long terme…

  3. Excellente initiative…
    Mais l’action doit être secrète, s’agissant compte tenu des élections US, de ne pas humilier le meilleur ami d’Israël.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.