IAF et Forces des Ops Speciales complètent l’exercice ‘Game of Thrones’ à Chypre

Préparatifs hivernaux : commando et avions de l’IAF travaillent ensemble pour simuler des scénarios d’opérations de guérilla sur un terrain de style nord-israélien.

Des soldats des opérations spéciales montent à bord d'un avion cargo dans le cadre de l'exercice conjoint "Game of Thrones".  06.12.19 (crédit photo: UNITÉ DU PORTE-PAROLE DE L'IDF)
Des soldats des opérations spéciales montent à bord d’un avion cargo dans le cadre de l’exercice conjoint “Game of Thrones”. 06.12.19 (crédit photo: UNITÉ Du Porte-Parole de Tsahal)
Un exercice international d’une semaine impliquant des commandos et l’IAF, nommé Opération Game of Thrones, s’est terminé jeudi à Chypre, a déclaré un porte-parole de Tsahal.

Parmi ceux qui ont participé figuraient des combattants d’opérations spéciales des unités Egoz, Maglan et ” Duvdevan, des escadrons d’hélicoptères d’assaut, des escadrons d’hélicoptères de transport, des escadrons de drones, un escadron de vol ennemi simulé et l’Unité tactique de sauvetage spécial (Bataillon 669).

Au cours de l’exercice, les commandos et les pilotes de l’IAF ont pratiqué une formation axée sur la mission face aux menaces dans une arène inconnue, sur des scénarios de combat basés dans la région du nord d’Israël. L’exercice a permis aux soldats de Tsahal et de l’armée de l’air d’exercer un large éventail d’activités, notamment : de courts raids d’une nuit ; des combats en terrain vallonné, dense et complexe ; des attaques de l’infrastructure ennemie ; le transport aérien des forces terrestres ; assistance au ciblage aérien de forces terrestres ; largage des fournitures à mi-vol ; ravitaillement en hélicoptères; sauvetage des pilotes abandonnés ; et l’évacuation du personnel blessé, tout en combattant des forces ennemies simulées.

Au cours de la semaine, dans le cadre d’un exercice parallèle, les unités de commandos, les pilotes et les forces de l’IAF se sont également entraînés avec des soldats de l’armée chypriote pour améliorer la compétence opérationnelle des forces et promouvoir l’apprentissage mutuel.

“La combinaison qui a été mise en œuvre dans l’exercice entre l’IAF et les unités de commandos – deux organes qui dominent le monde du combat interarmées sur tous les terrains et scénarios – a permis une efficacité accrue dans les manœuvres militaires multi-branches”, a déclaré le porte-parole.

Au cours de la semaine, le chef d’état-major de Tsahal, le major-général Aviv Kochavi a visité la zone de manœuvre à Chypre pour observer les troupes de combat sur le terrain et parler avec les commandants d’unité des problèmes et défis opérationnels liés à une opération si profonde au-delà des lignes ennemies. En outre, il a rencontré son homologue de l’armée chypriote, le chef de la garde nationale de l’armée chypriote, le major-général Elias Leontaris.

Le porte-parole de Tsahal a déclaré que «les commandos et l’armée de l’air s’entraînent et s’améliorent constamment dans différents scénarios de référence lors d’exercices et de missions conjoints, à l’intérieur et à l’extérieur de l’État d’Israël, afin de se préparer aux défis auxquels ils seront confrontés dans toute la mesure du possible sur différentes arènes de combat et des scénarios diversifiés. “

Le Brig.-Gen. Yoav Amiram, Commandant de la Base de Palmahim, a résumé la semaine en disant: «C’était un exercice complexe sur un terrain et dans des conditions météorologiques difficiles. Dans l’exercice, le partenariat profond qui existe entre les commandos et les escadrons de l’Air Force, s’est illustré. J’ai été impressionné de voir leur capacité à exercer une force meurtrière et précise loin des côtes du pays. »

Le Commandant des opérations spéciales, le Lt.-Brig. Kobi Heller a également pris la parole après l’exercice, en déclarant : «Nous avons suivi un type de formation unique, en dehors des frontières de l’État d’Israël. L’exercice comprenait une variété de tâches et de scénarios d’action, qui ont abouti à la maturation des capacités et des processus opérationnels, qui ont commencé à se développer il y a quatre ans.

Il a ajouté : «Nous avons souligné l’importance de la précision et de la connaissance de chaque détail en profondeur, mais surtout, le véritable objectif était d’améliorer la capacité personnelle des combattants. Cet exercice a démontré un haut niveau de professionnalisme et une collaboration étroite et de haute qualité avec l’Air Force. L’exercice a montré notre capacité opérationnelle en développement, le concept complet de nos opérations, nos capacités en développement dans le domaine de l’exposition au grand jour de l’ennemi et, bien sûr, notre capacité à pouvoir provoquer des pertes importantes chez l’adversaire, pour pouvoir détruire l’ennemi dans des proportions plus élevées qu’auparavant. »

2 Commentaires

  1. Jusqu’où ces tyrans barbus pousseront ils leur folie? Si cela devait dépasser l’admissible pour notre sécurité les portes de l’enfer s’ouvriront contre nos ennemis qui poursuivent leur fantasme de la destruction d’Eretz.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.