Israel Aerospace Industries a réalisé deux tirs de missiles semi-balistiques contre des cibles navales

Outre le missile de croisière Delilah, capable de « rôder » avant d’atteindre sa cible, Israel Aerospace Industries [IAI] a développé le système LORA [Long Range Attack], qui repose sur des engins semi-balistiques pouvant atteindre un objectif avec une précision décamétrique. Il a notamment été aquis par l’Azerbaïdjan.

Un tel missile a en effet la particularité d’avoir une trajectoire dite « semi-balistique », c’est à dire qu’il a la capacité de manœuvrer à l’approche de sa cible après avoir être rentré dans les couches basses de l’atmosphère.

En 2017, IAI avait diffusé des images montrant un système LORA – c’est à dire quatre lanceurs montés sur la remorque d’un camion – installé à bord d’un cargo. Et on pouvait voir un missile atteindre une cible située sur la terre ferme.

« Le missile peut être lancé en quelques minutes à partir de positions non préparées. Toute cible dont l’emplacement est connu et se trouvant à portée peut être attaquée en moins de 10 minutes après la décision de lancement », avait expliqué IAI à l’époque.

Le 2 juin, l’industriel a indiqué avoir lancé deux missiles LORA, lors d’une campagne de tests réalisée avec un cargo croisant en Méditerranée. « L’essai comprenait deux scénarios pour tester et démontrer les capacités avancées du système LORA », explique-t-il. Dans le détail, il s’est agi de viser une cible en mer située à 90 km de distance pour le premier cas et 400 km pour le second.

 

Dans les deux scénarios, le missile a évolué comme prévu et « frappé la cible avec une marge d’erreur inférieure à 10 mètres », assure IAI, qui a diffusé une vidéo de ces tests.

Le site YNET News [édité par le quotidien israélien Yediot Aharonot, ndlr] estime que « s’ils sont équipés » d’un tel système, les « cargos pourraient facilement se glisser derrière les lignes ennemies et mener des opérations militaire asymétriques perturbatrices ».

Le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a salué le succès de ces essais. « En pleine guerre contre le coronavirus, nous continuons d’assurer la sécurité d’Israël, de manière offensive et défensive », a-t-il dit.

« L’essai complexe, réalisé avec les limites imposées par la Covid-19, a démontré les capacités avancées de notre système de missiles stratégiques LORA », s’est félicité Boaz Levy, vice-président exécutif d’IAI.

Il a permis de tester « la manœuvre, la frappe et la précision du système, ainsi que les développements et améliorations technologiques introduits par nos ingénieurs », a-t-il continué.

« La réalisation d’un essai avec ce niveau de complexité lors de ces derniers jours témoigne de l’engagement indéfectible d’IAI envers ses clients à travers le monde », a-t-il ajouté, avant de remercier le ministère israélien de la Défense pour son assistance.

On ignore si une telle capacité intéresse ou pas la marine israélienne… Dans son communiqué, IAI indique seulement que ces essais ont été réalisés pour démontrer les performances du système LORA à l’un de ses « clients ».

De quoi séduire l’US Marine Corps?

http://www.opex360.com/2020/06/03/israel-aerospace-industries-a-realise-deux-tirs-de-missiles-semi-balistiques-contre-des-cibles-navales/

Essais réussis d’un missile balistique israélien

Les industries aérospatiales israéliennes (IAI) ont procédé mardi à deux tirs d’essai de missiles balistiques offensifs de type « Lora ».

Essais réussis d’un missile balistique israélien

Les essais ont été effectués en haute mer, l’un sur une cible située à 90 km, l’autre à une distance de 400 km.

Dans les deux cas, les missiles autoguidés ont rempli leur mission et atteint leur cible avec précision.

Boaz Lévy directeur-général adjoint d’IAI s’est félicité de ce succès de ces essais et a souligné qu’outre les performances technologique de cette arme stratégique, le challenge d’effectuer les tirs depuis la mer avec toute sa complexité est un gage de l’engagement des industries aérospatiales israéliennes envers leurs clients potentiels. Il a remercié la marine, l’armée de l’air et le ministère de la Défense pour leur collaboration à ce succès.

 

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.