Yom Hazikaron 2023: le pays se recueille à la mémoire des 24213 personnes tombées

A la veille de Yom Hazikaron 2023, ce sont 24213 personnes – soldats et civils – qui sont mortes pour le pays depuis 1860 jusqu’à aujourd’hui.

Ces victimes sont tombées à la guerre, lors d’opérations militaires ou dans des attentats.

Ce chiffre de 24213 comprend les 59 nouvelles victimes depuis Yom Hazikaron de l’année dernière et les 86 blessés qui sont décédés cette année des suites de leurs blessures de guerre ou d’attentat.

Comme chaque année, les cérémonies qui marquent cette journée particulière débuteront à 16h30 au mémorial de Yad Labanim à Jérusalem en présence du Premier ministre, du président de la Knesset et du maire de Jérusalem.

A 20h aura lieu la cérémonie centrale au Kotel sous l’égide du Président de l’Etat et en présence du ministre de la Défense et du Chef d’Etat-major. La sirène retentira pour une minute de silence à travers tout le pays, à 20h.

Plus tard dans la soirée se déroulera la cérémonie »Chantons à leur mémoire » à la Knesset, en présence du Président de l’Etat, du Premier ministre, du président de la Knesset, du ministre de la Défense, du chef d’Etat-major et du chef de la police.

Demain matin, dès 8h30, les noms des victimes seront lus lors de la cérémonie officielle au cimetière militaire du Mont Herzl.

A 11h, la sirène retentira pour une minute de silence dans tout le pays avant que ne débute la cérémonie officielle au Mont Herzl en présence du Président de l’Etat, du Premier ministre, du président de la Knesset, de la présidente de la Cour suprême.

Les noms des soldats israéliens tombés seront diffusés à la télévision israélienne à partir de 20h45 le 24 avril jusqu’au lendemain, et peuvent également être trouvés sur le site Internet d’Izkor .

Netanyahu a appelé jeudi les citoyens à mettre de côté leurs divergences, notamment en ce qui concerne le débat sur l’initiative de réforme judiciaire du gouvernement, pendant une journée, alors que le pays trouve une cause commune dans le deuil de ses héros.

« Dans quelques jours, nous fixerons notre regard sur les sections militaires des cimetières. Chaque pierre tombale raconte l’histoire d’une vie qui a été écourtée. L’unité du deuil silencieux dans les cimetières nous crie en ce moment. Nos proches qui sont tombés, nos proches qui ont payé notre renaissance de leur vie, l’ont fait pour nous – et nous devons être solidaires pour eux, unis, afin d’être dignes de leur sacrifice », a déclaré Netanyahu.

Cette année, sur fond de polémique autour de la réforme judiciaire, il y a beaucoup d’opposition à la venue d’hommes politiques aux cérémonies dans les cimetières militaires à travers le pays et il y a des appels pour et contre leur venue.

Le placement des ministres et des membres de la Knesset dans les cimetières a également été critiqué, lorsqu’une opposition a été enregistrée à l’arrivée d’Itamar Ben Gabir au cimetière de Be’er Sheva et du vice-ministre Yaakov Tesler au cimetière de Be’er Tovia.

Des cérémonies auront lieu dans tous les cimetières militaires du pays.

A 13h, aura lieu l’hommage aux victimes du terrorisme en présence du Premier ministre, également au Mont Herzl.

JForum avec LPH,  Ma’ariv Online  et JNS

Des soldats au cimetière militaire de Kiryat Shaul à Tel Aviv alors qu’Israël célèbre la Journée commémorative des soldats tombés au combat et des victimes du terrorisme, le 28 avril 2020. Photo d’Avshalom Sassoni/Flash90.

La rédaction de JForum, retirera d'office tout commentaire antisémite, raciste, diffamatoire ou injurieux, ou qui contrevient à la morale juive.

S’abonner
Notification pour
guest

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires