Himmler, le”meurtrier du siècle”, redécouvert par Bild

1
435

C’est une découverte, dans les archives russes, qui éclaire sur le quotidien d’un dirigeant nazi. Dîners, famille, discours et visites de camps de la mort : l’agenda de Heinrich Himmler, publié toute cette semaine par le quotidien allemand Bild, détaille avec une précision glaçante les événements qui rythmaient chaque jour le quotidien de l’un des acteurs majeurs de la Shoah.

https://youtu.be/dX1mwyWAYPQ

Les documents, retrouvés dans les archives du ministère de la Défense russe, couvrent les années 1938, 1943 et 1944, et l’institut allemand compte en publier une version annotée fin 2017 ou début 2018.

Les calendriers pour 1941 et 1942 avaient déjà été découverts en 1991 en Russie, où se trouvent plus de 2,5 millions de documents de la Wehrmacht.

« On est choqué par le besoin de Himmler de se mêler de chaque petit détail », atteste Matthias Uhl. Au travers de ces documents, on découvre un homme proche de sa famille, tout en orchestrant l’horreur nazie. Le 3 janvier 1943, Himmler se fait faire ainsi un massage thérapeutique, participe à des réunions, téléphone à sa femme et à sa fille avant d’ordonner, vers minuit, la mort de plusieurs familles polonaises.

« Le nombre de contacts, ainsi que les tentatives de Himmler de gagner en influence, grâce à la SS, sur les instances importantes du parti, de l’État et de l’armée sont impressionnants », commente encore M. Uhl.

Selon Bild, Himmler a rencontré plus de 1 600 personnes entre 1943 et 1945. « Il essayait, au cours de la guerre, d’étendre son pouvoir », explique l’historien.

Les secrétaires de Himmler notaient aussi ses visites très régulières de camps : le 10 mars 1938, au lendemain d’une visite à Dachau, Himmler se rend à Sachsenhausen, en région berlinoise, avec le chef de la propagande nazi, Joseph Goebbels.

Le 12 février, il inspecte le camp d’extermination de Sobibór. « Himmler voulait avoir une démonstration de l’efficacité de l’extermination au gaz », détaille Bild. Dans les extraits publiés par le quotidien, on retrouve aussi des aspects de sa vie privée.

Comme le 3 mars 1943 lorsque, après une série de rendez-vous et de réunions, il achève sa journée en « regardant les étoiles » de minuit à 0 h 15.

L’homme qui a planifié la Shoah organisait sa vie privée avec obsession. Entre le gaz, les ordres d’exécutions et des milliers de rendez-vous, [il] s’occupait de sa famille, de sa maîtresse, de ses hobbies », relève Bild.

Il était obsédé par les rituels magiques, l’astrologie, les mythes aryens et les légendes et les régimes alimentaires charlatan, qu’il a essayé de promouvoir auprès d’Hitler pour aider à l’effort de guerre.

Une entrée dans son journal de 1943 décrit la façon dont il a recommandé aux soldats nazis piégés et affamés à Stalingrad de se nourrir de rations séchées prenant exemple sur les combattants de Gengis Khan.

Les journaux devraient être sérialisés par le journal allemand Bild.

Un membre de l’équipe DHI a déclaré: «Les documents d’archives sont la clé pour comprendre pleinement Himmler et toutes ses oeuvres cruelles. »

La fille de Himmler Gudrun nie que son père se soit lui-même donné la mort, et prétend qu’il a été assassiné en captivité par les Britanniques.

Source

1 COMMENT

  1. Le discours de Himmler avait fait en Pologne, je crois en octobre 1944, devant ses oficers, sachant deja que la guerre aait etre perdue wst tres impressionant. Detail curieux et agacant, Himmler parlait un allemand un peut petit negre.
    Himmler avait ete traumatis'” par le fait que duraant la premiere grand guerre il avait ete soldat. mais n’avait pas participe’ a aucun combat

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.