Les unités syriennes, du Hezbollah et milices pro-iraniennes poussent plus loin vers la frontière israélienne

Les sources des renseignements militaires révèlent que des forces mixtes syriennes, du Hezbollah et des milices chiites pro-Iraniennes continuent d’avancer, lundi 1er mai, sur sa route vers la ville de Quneitra dans les hauteurs du Golan. Elles progressent en suivant deux routes :

  1. La route Est entre Dera’a et Inkhil, les a entraînés à moins de 30 kms de Quneitra. Afin d’éviter les confrontations et retards quant à l’objectif, avec les Commandants chiites offrent des accords aux chefs de milices sunnites pour qu’ils déposent leurs armes et obtiennent un droit de passage.
  2. Par la route du Nord-Ouest, à travers le Hermon syrien et le village druze d’Hader, ils sont parvenus jusqu’à Nabal al-Fawwar, à 13km de Quneitra. Là encore, on assiste à des négociations pour favoriser un passage sans heurts ni combats, entrepris directement avec les chefs rebelles.

DEBKAfile 1er Mai 2017, 2:24 PM (IDT)

 

Tensions sur le Golan : troupes pro-iraniennes en mouvement vers Quneitra

Tôt jeudi matin du 27 avril, un mélange de forces syriennes, iraniennes et du Hezbollah s’est lancé dans une offensive générale dans le Sud de la Syrie, prêt à faire un bond sur la frontière du Golan israélien. Elles avancent en dépit de tous les avertissements israéliens qui ont été transmis par Moscou à Téhéran et au Hezbollah.

Ces dernières mises en garde ont été directement transmises par le Ministre de la Défense Avigdor Lieberman, qui est en visite dans la capitale russe, cette semaine, afin de participer à une conférence sur la sécurité internationale. Après son entrevue avec le Ministre russe des Affaires étrangères, Sergeï Lavrov et le ministre russe de la Défense, Le Général Sergeï Shogun, le Ministre israélien a déclaré clairement, mercredi : “Israël ne permettra pas la concentration de forces iraniennes et du Hezbollah su sa frontière du Golan”.

Jeudi matin, il était évident qu’une décision venait d’être prise à Moscou, Téhéran, Damas et Beyrouth, de façon à ignorer complètement l’avertissement de Lieberman.

Selon les sources des renseignements militaires de Debkafile, jeudi matin très tôt, des milices chiites sous le commandement des officiers des Gardiens de la Révolution Iranienne, au coude à coude avec des hommes des troupes du Hezbollah, pour organiser cette Brigade du Bouclier-Sud, en lançant leur offensive sur le Mont Hermon, au sud-ouest de Damas,en chemin vers la région frontalière du Golan syro-israélien, dans la région de Quneitra. Les contingents syriens prenant part à cette poussée vers l’ouest appartiennent à la 42ème Brigade d’élite de l’armée syrienne, ainsi qu’à des éléments de la 4ème Division mécanisée (blindée).

Leur premier objectif est de s’emparer d’une série de villages détenus par les rebelles syriens dans la région druze d’Hadar, sur les versants du Mont. Ils avancent vers le Golan le long de la route de Beit Jinn.

Il n’ a pas encore eu de discours confirmant que l’avertissement diffusé par le Ministre de la Défense depuis Moscou a d’ores et déjà produit une réplique à ces provocations iraniennes. Il est, en revanche, très possible qu’on puisse prouver que les cinq explosions et les boules de feu qu’elles ont répandu près de l’aéroport International de Damas, jeudi matin, vers 3h30, soient directement connectées à cette offensive chiite.

DEBKAfile Reportage Spécial 27 Avril2017, 9:14 AM (IDT)

 

Adaptation : Marc Brzustowski

10 Commentaires

  1. un grand feu d’artifice se prépare, les gardiens de la révolution Iranienne iront tous au paradis
    il feront bien de s’équiper de protége-sexe

  2. Le gouvernement Bibi s’est trop liés les mains avec Poutine et en tête Lieberman. C’est une grosse faute diplomatique. Ce gouvernement doit sortie de cela et surtout penser à la sécurité d’Israël et pour cela il a la force de frappe de Hel Haavir et peut très rapidement aneantir ces collones de miliciens.

  3. C’est fou cette volonté tenace des Iraniens, et d’autres, de vouloir détruire Israël. Ils n’ont donc pas de cervelle ? Ils n’ont rien de mieux à faire ?

  4. Rappelez vous quand même les gesticulation de Bibi avant l’operation Tsouk Ethan et les resultats de cette opération. Il faut que Bibi et Lieberman soit convaincus et vite que Poutine n’est pas un ami d’Israël. Car des miliers de miliciens Hezbolah, et iraniens sont à la frontière., et c’est un terrible danger.

    • Bibi, connais-très bien les prophéties bibliques…
      Mais ça marge de manoeuvre est limitée !
      Il ne peut pas être le premier à déclenché un conflit…
      on sait où ça commence,
      pas obligatoirement où ça s’arrête, et à quel prix !!!

      La Sagesse est obligatoirement d’attendre l’erreur de l’adversaire…
      en gros, l’attendre…si préparer…

  5. les armes conventionnelles ne suffiront pas à éliminer cette vermine qui arrive nombreuse par colonnes serrées comme autant de fourmis rouges voraces d’Amazonie parce; les armées des Iraniens, des Syriens et du Hezbollah ayant juré de détruire l’Etat d’Israël et de jeter tous les Juifs à la mer.
    C’est donc un problème de survie , une question existentielle qui se pose; le seul moyen de parvenir à vaincre “ces farouches soldats qui viennent jusque dans nos bras égorger nos fils et nos compagnes” c’est de les exterminer avant que ce soit le contraire;
    Il faudra sans doute pour y parvenir utiliser certaines munitions secrètes dont dispose l’armée Israélienne dans son arsenal; elles ne laissent aucun trace de combats, ne provoquent aucune d’effusion de sang et laissent les matériels militaires intacts…..
    les militaires savent de quoi je parle …….

  6. L été risque d être chaud…gerardn on ne réagit jamais sous le coup de l émotion pour faire mal il faut savoir où taper.
    Le problème c est les russes. A quoi joue Poutine?
    Je pense que c est la seule chose qui freine les israéliens. Il n est pas dit que Liberman ait fait passer, en russe, un dernier message à cette conférence internationale….

  7. Uhmmm intéréssant. C’ est une operation couverte, donc. Tout le mond va garder ce qui passe en Idlib et en Eir Es Zor, mais le vrai front qui est en train d’ etre enfin ouvert, c’ est ça. Et la Russie, ne peut pas ne savoir rien… Merci bien pour l’ info.

  8. Les attaquer en territoire Syrien serait une erreur et le prétexte pour que les russes interviennent.
    Je pense que les dispositions sont prises par l’E.M. Israélien, et qu’à la première agression contre les lignes de défense, la punition sera immédiatement donnée.Les pasdarans et autres hezbollistes doivent savoir qu’en face,ils ont des ” mensch ” avec le matériel qu’il faut et qu’en plus ils savent s’en servir.

  9. Au lieu de gesticuler Messieurs Lieberman et Netanyahu passez aux actes et donnez l’ordre à Tsahal de bombardez0r et d’eliminer ces colonnes d’iranierns et hezbolah qui sont un réel danger pour Israël. N’attendez pas et ne refaitent pas les mêmes erreurs qu’a l’operation tsouk Ethan

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.