Gaza : affrontements à la frontière : 1 tuée, 25 blessés

0
185

Gaza: affrontements à la frontière avec Israël, une Palestinienne tuée (ministère)

Une Palestinienne a succombé à ses blessures vendredi après-midi lors de manifestations et de heurts près de la barrière de sécurité séparant Israël de la bande de Gaza, a rapporté le ministère gazaouï de la Santé.

“Une femme a été tuée à l’est de la ville de Gaza et 25 citoyens blessés par des tirs de l’occupant israélien dans l’est” du territoire, a dit le porte-parole du ministère, Achraf al-Qodra, sur Twitter.

Trois tentatives de franchissement de la frontière ont également été signalées. Toutes les trois tentatives ont abouti au retour immédiat des coupables à Gaza.

L’armée israélienne s’est préparée vendredi au déclenchement de nouvelles violences le long de la frontière de Gaza, alors que la tension persiste entre le Hamas et l’Autorité palestinienne.

Environ 12.000 Palestiniens ont pris par à des manifestations et des heurts en différents points de la frontière, a dit un porte-parole de l’armée.

Les Palestiniens ont lancé des pierres et des engins explosifs sur les soldats de l’autre côté de la barrière et s’en sont pris à celle-ci, a-t-il dit. Deux Palestiniens ont réussi à franchir la barrière dans le nord de l’enclave et à s’infiltrer en Israël avant de rebrousser chemin sous les tirs israéliens, a-t-il dit.

Les soldats ont riposté aux violences “à l’aide de moyens anti-émeutes et (ont ouvert) le feu selon les procédures opérationnelles en vigueur”, a-t-il ajouté.

AP Photo/Khalil Hamra, FileFILE – In this April 20, 2018 file photo, Palestinian protesters fly a kite with a burning rag dangling from its tail during a protest at the Gaza Strip’s border with Israel.
AP Photo/Khalil Hamra, File

L’armée israélienne a visé vendredi après-midi une position du Hamas en réponse aux affrontements à la frontière.

L’armée égyptienne a envoyé jeudi une délégation dans l’enclave palestinienne, dirigée par le chef adjoint des services de renseignements égyptiens Ayman Badia, dans le but de négocier la réouverture de la frontière avec Rafah et d’empêcher une recrudescence de la violence à la frontière avec Israël.

Vendredi dernier, quelque 10.000 émeutiers Palestiniens ont pris part à de violentes manifestations le long de la frontière avec Gaza, brûlant des pneus, lançant des pierres et des engins explosifs sur les soldats de Tsahal de l’autre côté de la barrière.

L’armée a déclaré qu’elle avait déjoué deux tentatives d’infiltration à la frontière et avait répondu aux manifestants par des gaz lacrymogènes.

Depuis le 30 mars et le début de la mobilisation appelée “Marche du retour”, au moins 240 émeutiers palestiniens, dont de nombreux membres d’organisations terroristes, ont été tués lors d’affrontements avec l’armée israélienne.

Israël se défend contre les accusations d’usage excessif de la force, et accuse le Hamas de se servir de la mobilisation comme couverture pour des activités terroristes.

Israël et le Hamas se sont livrés trois guerres à Gaza depuis 2008.

Après la plus sévère confrontation depuis 2014, une trêve a été conclue le 13 novembre par l’entremise de l’Egypte.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.