A la mémoire de nos chers disparus - Cliquez ici
Accueil International Gag : nouvelle coalition anti-terroriste saoudienne, dont l’AP ©

Gag : nouvelle coalition anti-terroriste saoudienne, dont l’AP ©

L'Arabie Saoudite va diriger une nouvelle coalition musulmane antiterroriste de 34 pays (visant principalement à contrer l'Iran terroriste-antiterroriste, allié de la Russie).

13 vues
1

L’Arabie Saoudite va diriger une nouvelle coalition musulmane antiterroriste de 34 pays (visant principalement à contrer l’Iran terroriste-antiterroriste, allié de la Russie). 

DUBAI – L’Arabie Saoudite a annoncé mardi la formation d’une coalition militaire de 34 Etats Islamiques pour « combattre le terrorisme », selon un communiqué conjoint publié par l’Agence d’Actualités de l’Etat SPA.

« Les pays ici mentionnés ont décidé la formation d’une alliance militaire conduite par l’Arabie Saoudite afin de combattre le terrorisme, à partir d’un centre d’opérations conjointes basé à Riyad pour coordonner et soutenir les opérations militaires », déclare le communiqué.

Une longue liste de pays arabes tels que l’Egypte, mais aussi le Qatar, les Emirats Arabes Unis, avec d’autres pays comme la Turquie, la Malaisie, le Pakistan et d’autres Etats du Golfe et d’Afrique sont mentionnés.=

Cette annonce cite : « le devoir de protéger la nation islamique des démons de tous les groupes et organisations terroristes, quels que soit leur secte ou leur nom, qui propage la mort et la corruption sur terre et ont pour seul but de terroriser l’innocent ».

L’Iran musulman chiite, l’archi-rival de l’Arabie Saoudite sunnite dans leur quête insatiable d’influence sur le Monde Arabe [NDLR : et qui ont à égalité déverser le terrorisme sur toute la planète et ouvert la boîte de Pandore que personne n’est en mesure de refermer], est notoirement absent des Etats désignés comme participants, alors que les conflits par procuration entre les deux puissances régionales s’intensifient, de la Syrie à l’Irak en passant par le Yémen.

Les Etats-Unis n’ont cessé de s’exprimer de plus en plus en arguant que les Etats du Golfe Arabe devraient faire bien plus afin d’aider la campagne militaire contre le groupe djihadiste de l’Etat Islamique basé en Irak et en Syrie [NDLR : eux pays qui ne laisseront entrer aucune armée régulière pour combattre qui que ce soit]

Lors d’une rare conférence de presse, l’héritier du trône et Ministre de la Défense Mohammed Bin Salman, âgé de 30 ans, a déclaré aux reporters mardi que la campagne pourrait « coordonner » les efforts visant à combattre le terrorisme en Irak, en Syrie, en Libye, en Egypte, en Afghanistan, mais il n’a présenté que peu d’indications concrètes sur la façon dont ces efforts militaires vont pouvoir être mis en oeuvre.

« Il y aura une coordination internationale comprenant des puissances importantes et des organisations internationales… en termes d’opérations en Syrie et en Irak. Nous ne pouvons entreprendre ces opérations sans nous coordonner et affirmer notre légitimité dans ces zones et aux yeux de la communauté internationale », a déclaré bin Salman sans en dire plus.

Quand on l’a interrogé pour savoir si cette nouvelle alliance allait uniquement se focaliser sur l’Etat Islamique, bin Salman a déclaré qu’elle se confronterait non seulement contre ce mouvement, mais « contre toute organisation terroriste qui apparaîtra sur notre chemin ».

L’Arabie Saoudite et ses voisins Arabes du Golfe sont englués depuis neuf mois dans une guerre contre les rebelles armés par l’Iran dans le Yémen voisin, et ils y procèdent  à des centaines de frappes aériennes.

En particulier après l’explosion des attentats contre des cibles occidentales revendiqués par l’Etat Islamique ces derniers mois, les Etats-Unis n’ont cessé de répéter que la puissance de feu serait plus utile contre l’Etat Islamique.

Alors qu’on prévoit qu’un cessez-le-feu puisse finir par aboutir au Yémen, mardi, dans le cadre de pourparlers de paix soutenus par les Nations-Unies, l’annonce faite par Riyad peut aussi signaler un désir de tourner son attention vers les conflits situés plus au nord de ses frontières.

L’Etat Islamique a juré de détrôner les monarchies du Golfe et a monté une série d’attentats contre des mosquées chiites et des forces de sécurité au Koweit et en Arabie Saoudite.

jpost.com

Adaptation : Marc Brzustowski

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.