Hama : explosions mystérieuses, de 11 à 40 soldats syriens tués. Vidéo

4
2965

Des versions divergentes subsistent : raid israélien? Groupe rebelle au sol équipé de missiles, d’engins piégés improvisés, “incident technique”, voire incendie provoqué par des “fermiers brûlant des mauvaises herbes” (sic.!)

Exclusif : une force terrestre non-identifiée a provoqué d’énormes explosions sur la base aérienne de Hama en tirant 8 missiles

Des dépôts de carburant, d’armes et de munitions ont explosé sur une base aérienne syrienne près de Hama, vendredi 18 mai, provoquant des explosions massives ssur l’une des bases les plus importantes de Syrie.

Selon certains reportages, des missiles sol-air appartenant aux Gardiens de la Révolution Iranienne ont été touchés et des dizaines d’Iraniens et de Syriens ont été tués ou blessés. Des sources exclusives des renseignements militaires ont appris que l’attaque avait été menée par une force terrestre anonyme qui a tiré huit missiles contre cette base, provoquant une série d’explosions.

 

 

Sky News en arabe, cependant, a exposé que les explosions étaient probablement une attaque israélienne contre des stocks de missiles utilisés par le Bavar-373, la version iranienne du système de défense russe S-300.

Des citoyens syriens ont rapporté avoir assisté à une attaque aérienne, mais les responsables syriens, à cette heure, n’ont pas pointé le doigt en direction d’Israël, préférant maquiller le désastre en incident technique”.

La zone a été recouverte d’une fumée noire indiquant l’explosion de munitions. Alors que les médias de l’Etat syrien exposaient leurs reportages sur ces explosions suspectes, certains responsables ont préféré prétendre qu’elles avaient été causées accidentellement. Samedi, un groupe disant s’appeler Sariyeh Jihad (les Pelotons du Jihad) a revendiqué avoir mené l’opération. Nos sources n’ont pas retrouvé la trace d’un groupe rebelle portant ce nom… Dans son communiqué, le groupe rebelle dit avoir déposé des charges explosives, dans des dépôts de carburant et de munitions, détruisant presque la totalité de la base aérienne et tuant plus de 50 soldats du régime et alliés iraniens. Il a publié des photos de l’intérieur de la base, sans qu’on ait de certitude sur le fait qu’elles aient pu être prises ce  vendredi, et non auparavant.

New Radical Group Claims Responsibility For Hama Airbase Explosions, Releases Photos

Click to see the full-size image

New Radical Group Claims Responsibility For Hama Airbase Explosions, Releases Photos

Click to see the full-size image

New Radical Group Claims Responsibility For Hama Airbase Explosions, Releases Photos

Click to see the full-size image

New Radical Group Claims Responsibility For Hama Airbase Explosions, Releases Photos

  

Exclusive: A ground force caused big explosion at Hama air base with 8 missiles

Syrie: de 11 à 40 combattants prorégime tués dans des explosions (OSDH)

A massive fireball seen after an alleged missile attack against a Syrian army arms depot in Hama, April 30, 2018 Screen Capture/Twitter

Au moins 11 combattants (selon l’OSDH) prorégime ont été tués vendredi en Syrie dans des explosions ayant secoué un aéroport militaire du régime dans le centre du pays, a annoncé une ONG qui avance la thèse d’un “incident technique”.

“De violentes explosions ont frappé des entrepôts d’armes et de carburants dans un aéroport militaire de la province de Hama”, dans le centre syrien, a annoncé l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

“Il y a (au moins) 11 morts parmi les forces du régime et les combattants alliés, ainsi que des dizaines de blessés et de disparus”, a indiqué le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les causes exactes des explosions demeurent inconnues, mais “elles sont probablement dues à un incident technique” (?), a-t-il ajouté, sans donner plus de détails.

L’agence officielle Sana a rapporté des “explosions entendues” dans l’aéroport et ses environs, sans toutefois fournir plus de détails.

L’incident intervient dans un contexte particulièrement tendu. Ces dernières semaines, Israël a mené de nombreux raids aériens contre des bases militaires du régime en Syrie, mais aussi contre des cibles présentées comme iraniennes, Téhéran étant un allié crucial du régime de Damas.

L’Etat hébreu a ainsi mené dans la nuit du 9 au 10 mai des dizaines de raids aériens meurtriers contre des cibles présentées comme iraniennes, affirmant riposter à des tirs de roquettes “iraniennes” en provenance du territoire syrien contre la partie israélienne du plateau du Golan.

Israël ne cesse de proclamer qu’il ne permettra pas à Téhéran de se servir de la Syrie comme tête de pont contre lui.

(avec agence)

4 COMMENTS

  1. Mais non! Simplement un soldat qui a allumé sa cigarette dans un dépôt de munition et ensuite jeté son allumette. Style Gaston Lagaffe…. M’enfin ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.