Au Qatar, nous avons réalisé à quel point Israël est détesté dans le monde arabe (reportage spécial)

La Coupe du monde est un événement extraordinaire, mais l’inimitié contre nous dans les rues de Doha a amené nos messagers à la conclusion: ce n’est pas seulement dans les têtes des dirigeants que l’on trouve la haine d’Israël mais aussi dans celles des gens dans la rue.

Écoutez, nous ne voulions pas écrire ces choses. Nous avons toujours pensé que ce n’était pas nous, les journalistes, qui étions l’histoire. Certainement pas durant le deuxième événement sportif mondial après les Jeux Olympiques. Après dix jours à Doha, impossible de ne pas partager avec vous ce que nous vivons ici. Nous ne voulons pas embellir. Nous nous sentons haïs, enveloppés d’hostilité, indésirables. Comment un Qatari amical nous a-t-il dit au premier coup d’œil quand il a demandé et répondu que nous venions d’Israël ? « Je voudrais vous souhaiter la bienvenue. Mais vous n’êtes vraiment pas le bienvenu. Partez d’ici dès que possible. » Alors clair et net.

Maintenant, ne faisons pas semblant, hein ? La Coupe du monde est une expérience énorme. Nous avons eu le privilège d’être ici et de couvrir le football, la chose que nous aimons le plus dans cet univers. Nous respirons tous les deux le football depuis notre plus jeune âge. Couvrir la Coupe du monde est la réalisation d’un rêve personnel, tout comme se retrouver pour une conversation avec Paul McCartney ou Paul Simon (Shachnik) ou photographier Leo Messi jouant en Israël (Moalem). Oui, travail épuisant. Mais tant pis, on accepterait aussi de dormir sur le trottoir et de serrer dans ses bras les supporters mexicains pour se réchauffer, si la loi au Qatar le permettait.

supporter tunisien Éventail tunisien avec le drapeau palestinien( Photo : AP )

Nous avons tous les deux participé à des tournois similaires – l’Euro et la Coupe du monde – il y a donc une base de comparaison. Alors non, on ne s’amuse pas. Loin de là. Dans la rue nous sommes accompagnés de Palestiniens, d’Iraniens, de Qataris, de Marocains, de Jordaniens, de Syriens, d’Egyptiens et de Libanais aux regards haineux. Les exceptions sont les Saoudiens, dont nous avons reçu des sourires et de la lumière dans les yeux. Au début, nous avons encore expliqué, dit bonjour et tendu la main. Nous nous sommes identifiés comme Israéliens. Mais quand nous avons vu que cela débouchait toujours sur une confrontation difficile avec les Arabes, jusqu’à des jurons flagrants dans une langue compréhensible, nous avons décidé de nous identifier comme journalistes équatoriens. C’est ainsi que nous avons pu accompagner des femmes iraniennes pendant une semaine vers un article paru hier dans le supplément « 7 jours ». Là aussi, nous avons d’abord essayé de nous identifier en tant qu’Israéliens, mais il nous a été clairement indiqué qu’il n’y avait aucun moyen qu’ils nous parlent.
L’expérience après le match contre le Brésil n’a pas été particulièrement agréable. Il s’avère qu’il y a beaucoup de musulmans qui sont fans de Celso, tout comme il y a beaucoup d’Israéliens. Après le match, comme à notre habitude, nous sommes allés prendre quelques photos de joie des Brésiliens. A chaque fois, des Palestiniens se tenaient autour de nous avec des drapeaux, criant et nous harcelant. À une occasion, un fan de Kfar Qasim qui a osé venir se faire interviewer a même été encerclé de manière menaçante. Il est devenu blanc en une seconde. Dans toute cette situation, des Palestiniens ou des Qataris se sont levés et ont pris des photos pour se moquer de nous.

Supporters de l'équipe nationale saoudienneles exceptions; les supporters saoudiens( Photo: Oz Moalem )

Quand on a vu que cela devenait dangereux et que les femmes iraniennes commençaient à comprendre que nous étions probablement des Israéliennes – on s’est simplement réidentifiées comme journalistes équatoriennes pour ne pas entrer dans une confrontation physique. Le clip filmé par l’un d’eux est devenu viral et est apparu dans les médias arabes pour tenter de montrer que les Israéliens sont des lâches.
Je (Shachnik) l’avoue: je suis devenu prudent ici pour la première fois. J’ai toujours été centriste, libéral et ouvert, avec un désir de paix avant tout. J’ai toujours pensé que le problème venait des gouvernements. dans les règles Le nôtre aussi. Mais au Qatar, j’ai appris à quel point la haine était le lot des gens de la rue. Combien ils veulent nous effacer de la surface de la terre. A quel point tout ce qui touche à Israël suscite chez eux une haine intense.

Un fan de l'équipe nationale tunisienne avec un drapeau palestinienLa chaleur devient dangereuse. Un fan avec un drapeau palestinien dans les tribunes de Doha( Photo : AP )

« Maintenant un peu désolé pour le pathos. Veuillez ne pas continuer à lire. Nous regardons depuis le Qatar les débats en Israël et cela semble tellement stupide et inutile pour le moment. Si nous, en Israël, n’apprenons pas à unir nos forces, à être véritablement un seul peuple autant que possible – et pardonnez ce cliché – et à continuer à nous battre sur les routes et à nous affronter lors des élections – alors notre image ne sera pas bonne dans le monde à ces forces hostiles.
Cela reste une grande Coupe du Monde, c’est vrai, mais nous partirons d’ici avec un très mauvais pressentiment. Par contre, quel plaisir ce sera de retourner dans notre pays. Nous n’en avons pas d’autre ».

Raz Shechnik , Oz Moalem Ynet 

4 Commentaires

  1. Pourtant, l’équipe d’Iran a pris des risques, en se montrant plutôt sympathique avec les israéliens.
    Ce témoignage correspond à ce qu’on a pu lire par ailleurs du public Qatari.

    • Enfin ! Baroukh Hachem ! Les neuneux israéliens commencent à voir et à sentir la haine des déchets nazislamistes. Désormais, ces neuneux devront être plus circonspects envers les Juifs d’Algérie qui mettent en garde contre les déchets collatéraux. Les pires ceux que nous devons exterminer en priorité

  2. ENTIEREMENT ET TOTALEMENT D’ACCORD AVEC KIGEM,CELA REMONTE A ISAAC ET ISMAEL ET UN PEU A ABEL ET CAEN.QUELLE TRISTESSE DE VOIR LE DEGRE D’INTELLIGENCE DE CES PAUVRES GENS !!!!!!!!!!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.