Des laboratoires chinois et israéliens s’associent pour construire une installation de test d’urgence COVID-19

Le laboratoire pourra effectuer plus de 10 000 tests par jour et devrait être terminé le 9 avril.

Un employé de la société biopharmaceutique allemande CureVac, présente un flux de travail de recherche sur un vaccin contre la maladie à coronavirus (COVID-19) dans un laboratoire de Tuebingen, en Allemagne (crédit photo: REUTERS / ANDREAS GEBERT)
Un employé de la société biopharmaceutique allemande CureVac, présente un flux issu d’un travail de recherche sur un vaccin contre la maladie à coronavirus (COVID-19) dans un laboratoire de Tuebingen, en Allemagne (crédit photo: REUTERS / ANDREAS GEBERT)
Vendredi soir, la société israélienne de recherche sur l’ADN MyHeritage a annoncé qu’elle travaillerait avec le géant chinois de la génomique BGI pour construire une installation de tests d’urgence qui permettra à Israël d’effectuer dix mille tests supplémentaires de coronavirus par jour.
Le laboratoire devrait être achevé d’ici le 9 avril et, après un court laps de temps, il devrait doubler la production de tests à environ 20 000 tests par jour.
Un laboratoire identique a été mis en place en seulement cinq jours par BGI dans la ville de Wuhan, l’épicentre d’origine du coronavirus; un autre a été créé à Shenzhen.
Selon le PDG et co-fondateur de MyHeritage, Gilad Japhet, « BGI expédiera en Israël dans les prochains jours un train aérien d’équipements comprenant des dizaines de machines de test corona qPCR avancées – le type d’équipement utilisé pour détecter les virus à ARN, qui permet même la détection des quantités minimes de virus. L’équipement comprend également des robots d’extraction d’ARN et de grandes quantités d’équipements pertinents. « 
Afin que le laboratoire respecte le calendrier serré et commence à fonctionner d’ici le 9 avril, MyHeritage se prépare à recruter 110 nouveaux employés.
Selon Japhet, « À côté du train aérien, environ 25 experts chinois viendront en Israël pour nous former sur la façon de travailler avec l’équipement. »
L’équipe chinoise d’experts sera dispensée d’entrer en isolement, comme doivent le faire les autres personnes qui débarquent en Israël, car elles doivent venir avec des certificats médicaux attestant qu’elles ont été testées négatives pour le virus.

Selon Japhet, MyHeritage sera responsable du financement et BGI chinois fera don de l’équipement et de la main-d’œuvre. « Notre objectif n’est pas de devenir riche, mais de  faire bénéficier l’humanité.  C’est le moment pour l’industrie israélienne de haute technologie de briller  » , a conclu Japhet.
La semaine dernière, MyHeritage a annoncé avoir fait don de 66 000 écouvillons spéciaux au ministère de la Santé afin de réaliser des tests de coronavirus.
Adaptation : Marc Brzustowski

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.